Voilà une question que les enfants peuvent poser en cette saison, et voilà aussi une expérience pour les aider à comprendre ces changements…

Il faut pour réaliser cette expérience des feuilles d’arbres vertes et jaunes, un blender, du sel, un filtre à café et de l’alcool à 90°. 

Ramassez donc avec votre enfant des feuilles d’arbres, des jaunes et des vertes. De retour à la maison, mixez les feuilles jaunes d’un côté, les vertes de l’autre. Ajouter une demi-cuillère à café de sel dans chaque pot. 

Laissez reposer une nuit. 

Le lendemain, coupez dans un filtre à café 2 bandelettes.

Sur une des bandelettes, à mi-hauteur, déposer quelques gouttes de jaune. Faire de même sur l’autre bandelette avec le mélange vert.

Versez dans deux verres un fond d’alcool à 90° et faites tremper les bandelettes. Observez…

Petit à petit, l’alcool monte sur la bandelette et arrive au dépôt de couleur. En montant encore, on voit les couleurs qui apparaissent. Dans la solution verte, il y a aussi du jaune. 

Dans la solution jaune en revanche, il n’y a pas de vert. 

Dites à votre enfant qu’il vient de réaliser avec vous une chromatographie. Il s’agit d’une méthode qui sert à séparer les différentes substances présentent dans un mélange. 

Vous pouvez expliquer à votre enfant que dans les feuilles, il y a des pigments verts, la chlorophylle, qui participent à la photosynthèse. Il y a aussi des pigments jaunes, la caroténoïde, qui protègent les feuilles du soleil. 

On ne voit pas les pigments jaunes lorsque l’on regarde les feuilles vertes, mais l’expérience réalisée nous prouve qu’ils sont bien là. 

A l’automne, les jours raccourcissent, les journées rafraîchissent. L’arbre se prépare à l’hiver. Il diminue son exposition au froid en se séparant de ses feuilles. Pour cela, il fabrique un bouchon de liège à l’entrée de chaque feuille. La sève ne circulera plus. La chlorophylle va se dégrader. Petit à petit, le vert des feuilles disparaît, et les autres couleurs se montrent alors, avant que les feuilles ne meurent et tombent de l’arbre.

Dans la pédagogie Montessori, en culture, l’enfant apprend très jeune à repérer les différentes parties de l’arbre, puis de la feuille. Cette expérience peut être une porte d’entrée pour un travail autour des feuilles. En comprenant la nature qui l’entoure, l’enfant apprend aussi à l’aimer et à en prendre soin. Toutes les activités qui lui permettront d’être en lien avec la nature seront primordiales pour son développement, son épanouissement et sa compréhension du monde. 

Apprendre à l’enfant tout sur le monde dans lequel il vit lui permet de développer une grande confiance en lui. Je vous conseille, en cette nouvelle période de confinement, de suivre une formation Montessori à distance et notamment celle relative à la géographie qui est vraiment une matière que l’on peut enseigner d’une façon ludique dès 3 ans. Pour 99 € vous aurez accès à un grand nombre de présentation de vidéos, à des fiches de présentation, et donc plein d’idées de matériels à fabriquer et à partager avec les enfants de 3 à 9 ans.

Dans notre ebook de l’automne, vous avez plusieurs cartes à télécharger avec des activités sur les feuilles, sur les arbres qui plairont également beaucoup à vos enfants.

Sylvie d’Esclaibes

Publié par :Sylvie d'Esclaibes

Qu'en pensez-vous ?