Les « Petits Montessori » continuent

Les « Petits Montessori » continuent

Quatre nouveaux « Petits Montessori » seront publiés par la Librairie des Ecoles en Janvier 2017.

Montessori - lecture

4. Je lis mes premiers mots.

Ces nouveaux petits guides seront composés d’activités en mathématiques cette fois. Nous les créons en ce moment et cette fois-ci je les compose par Noémie d’Esclaibes, ma fille, qui est la fondatrice et directrice de l‘Ecole Montessori de Bordeaux Gradignan.

Quel nouveau bonheur de travailler avec ma fille !

Vous trouverez donc 4 titres :

Ils sont composés dans le même état d’esprit que les 4 précédents :

Montessori les sons

3. J’associe les lettres et les sons.

Je vous les conseille en cette fin de vacances tant pour commencer à apprendre à lire et ainsi préparer « le terrain » que pour faire des révisions avant la rentrée.

Les prochains, comme les précédents, développeront chez l’enfant également :

  • des connaissances solides
  • des apprentissages plaisant
  • le bonheur de travailler
  • l’autonomie

Et toujours beaucoup d’idées pour les parents et aussi des notices pour fabriquer son propre matériel.

N’oubliez pas non plus la sortie de mon livre chez Balland « Montessori partout et pour tous ».

A bientôt,

Sylvie

Publié dans Apprenez vous-même à votre enfant - exercices, Dyslexie, dyspraxie, enfants différents, Ecole Athéna Montessori Internationale, Enfants précoces - Phobie scolaire - Inadaptés au système traditionnel, Etude pédagogique, Formations Montessori, Lycée International Montessori, Maria Montessori, Maternelle, Primaire, Uncategorized | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Parution le 1er septembre

Parution le 1er septembre

Mon livre « Montessori partout et pour tous » sera dans toutes les librairies le 1er septembre.

Les personnes qui l’ont commandé sur « Amazon » le recevront aussi le 1er septembre.

J’ai une première séance de signatures de ce livre et des « Petits Montessori » le mercredi 7 septembre de 16 h à 18 h à Poissy dans les Yvelines à la Librairie du Pincerais, 117 rue du Général de Gaulle. J’espère que vous viendrez très nombreux.

Ce livre est vraiment pour tous : parents, futurs parents, professionnels de l’enfance, professeurs des écoles et toutes personnes qui s’intéressent aux enfants et/ou à la pédagogie.

Sylvie d’Esclaibes

 

Publié dans Apprenez vous-même à votre enfant - exercices, Bébé, Collège, Dyslexie, dyspraxie, enfants différents, Ecole Athéna Montessori Internationale, Enfants précoces - Phobie scolaire - Inadaptés au système traditionnel, Etude pédagogique, Formations Montessori, Lycée International Montessori, Maternelle, Primaire | Laisser un commentaire

Activités d’été

Activités d’été

Chaque été, je vous parle d’activités Montessori faciles à réaliser pour vos enfants pendant les vacances. Vous pouvez les commencer dès 18 mois avec des contenants plus grands et des grosses cuillères par exemple et cela plaît aux enfants longtemps.

Des exercices de verser de graines ou d’eau

Et surtout pensez à la transmission de la culture de l’endroit où vous passez vos vacances. On trouve toujours de jolis petits pichets, ou des jolies petites coupelles peints aux couleurs locales et dans les matériaux typiques. Je suis en ce moment dans le sud du Portugal donc j’ai fait des achats typiques pour mettre en place dans nos classes et montrer aux enfants ce que l’on peut voir dans ce pays.

Montessori vie pratique

Des exercices de versers avec un cuillère.

Les exercices de verser de graines, de liquide, plaisent toujours beaucoup aux enfants. Ils leur permettent de bien se concentrer et entre autres, de faire travailler leur motricité fine.

Montessori vie pratique

D’autres jolis pichets

Quelques petites règles à respecter :

  • on verse toujours de la gauche vers la droite (sens de l’écriture et de la lecture)
  • on fait l’exercice jusqu’au bout et on le remet dans l’état initial
  • on réalise toujours de jolis plateaux (quand on n’a pas de plateaux comme sur l’image, on peut prendre des assiettes)
  • ne pas utiliser de la vaisselle trop lourde
  • si l’enfant casse, ce n’est pas grave, on balaie ensemble

    Montessori verser

    Ici il exploite le liège

Vous pouvez aussi mettre en place des exercices de tris avec des objets que vous trouvez sur place.

D’autres règles à respecter :

  • mettre autant d’objets par catégorie
  • ne pas mettre trop d’objets à trier
  • faire l’exercice jusqu’au bout
  • ne pas donner les critères de tri à l’enfant

Ces exercices vont développer la concentration, l’ordre, la motricité fine, le sens visuel et le raisonnement.

Montessori sensoriel

De jolies coupelles pour des tris.

Sylvie d’Esclaibes

Publié dans Formations Montessori, Lycée International Montessori, Maria Montessori, Maternelle, Primaire, Uncategorized | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Programme de nos cours du mercredi en anglais

Programme de nos cours du mercredi en anglais

Vous trouverez ci-dessous le programme de nos cours du mercredi qui auront lieu en anglais. Ces cours seront ouverts à tous les enfants de 4 ans à 12 ans. Ils seront animés par nos professeurs d’anglais sous la direction de Svetlana qui a réalisé ce planning dans le parfait respect de la pédagogie Montessori qui est appliquée dans notre établissement, le Lycée Montessori International de Bailly.

Angleterre

Les enfants y étudieront tout ce qui concerne les pays où les habitants parlent l’anglais.

Fille avec drapeaux américain

Canada

Chaque mercredi, les thèmes seront étudiés au travers

  • de travaux artistiques,
  • du développement sensoriel,
  • de la vie pratique
  • de lectures,
  • de travaux d’écriture (pour ceux pour qui cela est possible),
  • de projets,
  • de beaucoup d’oral
  • et bien sûr toutes ces activités auront pour but d’introduire le plus de vocabulaire possible et sera adapté au niveau de chacun.

Les cours seront bien sûr organisés autour du matériel Montessori qui sera à la disposition des enfants.

Australie

Ces cours auront lieu de 8 h 30 à 16 h 30 pour la journée entière. Pour la demi-journée, les horaires seront de 8 h 30 à 12 h 30 ou de 13 h 30 à 16 h 30.

Le tarif est de 38 € par mercredi toute la journée, et 25 € la demi-journée. Il est impératif de s’inscrire pour un trimestre entier. Ces cours ont lieu bien sûr en dehors des vacances scolaires.

Les places seront limitées et une priorité sera donnée aux élèves de l’école mais seront également ouvertes aux enfants n’étant pas scolarisés dans notre établissement.

Pour les inscriptions, envoyez moi un mail à sylviedesclaibes@gmail.com ou à jpstefansen@orange.fr.

Sylvie d’Esclaibes

CULTURE AND TRADITIONS IN ENGLISH SPEAKING COUNTRIES

CURRICULUM FRAMEWORK PLANNING MANUAL

I semester

“We must help the child to act for himself, will for himself, think for himself; this is the art of those who aspire to serve the spirit.” (Maria Montessori, Education for a New World, p. 69)

Dear parents,

I’m pleased to present to you the Montessori Curriculum Framework for Culture and traditions in English speaking countries adopted by the Board of Primary and Elementary Education.

This Framework merges the Common Core State Standards for Culture learning in Language education with additional Montessori standards and other features.

These prekindergarten to grade 6 (4 to 12 y.o.) standards are based on research and effective practice, and will enable teachers and administrators to strenthen curriculum, instruction, and assessment.

This Curriculum Framework is organized by the following semester clusters :

  • I semester – Culture and traditions in the UK ;
  • II semester – Culture and traditions in Canada and Australia ;
  • III semester – Culture and traditions in the USA. Each lesson is devided into the three Montessori principles of organising the environment : Language Arts, Practical Life, Sensorial Activities.

Throughout Language Arts work, Montessori students are introduced to the rules of human communication through writing before reading, word studies, work with the Montessori Grammar Boxes, as well as beginning logical sentence analysis. The goal in our curriculum is not to teach grammar but to give a concrete representation and foster a love of the function of words.

The purpose and aim of Practical Life is to help the child gain control in the coordination of his movement, and help the child to gain independence and adapt his society. It is therefore important to ‘Teach teaching, not correcting’ (M . Montessori) in order to allow the child to be a fully functional member in his own society. Practical Life Exercises also aid the growth and development of the child’s intellect and concentration and will in turn also help the child develop an orderly way of thinking. Our Practical Life Activities include such creative exercises as planting, cooking, baking, gardening, sewing, taking care of animals, modeling and etc.

The Sensorial Activities are used to develop and heighten the awareness of the child’s senses. Through repetition, the Montessori child is able to differentiate between the slightest differences and variations in the world around him. They isolate one specific sense at a time, maximizing its refinement. The purpose and aim of Sensorial work is for the child to acquire clear, conscious, information and to be able to then make classifications in his environment. Our Sensorial Activities are aimed to develop such senses as : visual sense (word puzzles), chromatic sense (color tablets), stereognostic sense (activities with yeys closed), tactile sense (sandpaper tablets, fabric swatches), thermic sense (thermic tablets), baric sense (baric tablets), auditory sense (silence game), olfactory sense (scent bottles), gustatory sense (food tasting).

Sincerely,

Lana Bekerman,

Ph.D English Education Administrator

ATHENA MONTESSORI INTERNATIONAL SCHOOL

Programme du mercredi I.

Programme du mercredi I.

Programme du mercredi II

Programme du mercredi III

 

Publié dans Ecole Athéna Montessori Internationale, Enfants précoces - Phobie scolaire - Inadaptés au système traditionnel, Etude pédagogique, Formations Montessori, Lycée International Montessori, Maria Montessori, Maternelle, Primaire | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’extrême importance d’apprendre une seconde langue très jeune

L’extrême importance d’apprendre une seconde langue très jeune

Je profite des vacances pour vous proposer de relire cet article très édifiant sur le triste niveau des français en langues étrangères qui date de 2012 mais qui est totalement d’actualité. Et pourtant il est possible que vos enfants aient un excellent niveau dans une langue étrangère et c’est primordial de leur offrir cette possibilité.

Nous avons créé la formation « apprentissage d’une deuxième langue avec la pédagogie Montessori, » pour vous permettre à tous, parents et professionnels, et quelque soit votre niveau en anglais ou en une autre langue, de mettre tout en place pour que les enfants acquièrent ce très bon niveau en langues.

Si vous souhaitez offrir ce merveilleux cadeau aux enfants, inscrivez à notre formation qui aura lieu les 22 et 23 octobre 2016 à l’Ecole Montessori de Bordeaux Gradignan. 

Sylvie d’Esclaibes

 

« Lu dans le Journal « Atlantico – Un vent nouveau sur l’info

« Friendly » : Pourquoi les Français sont-ils aussi mauvais en  langues étrangères ?

« Fait tristement révélateur, dans sa lettre de  félicitations à Barack Obama pour sa réélection, François Hollande a écrit  « friendly » pour « amicalement »… c’est tout simplement un non-sens. Le nettoyeur

Publié le 23 novembre 2012 – Mis à jour le 27 novembre  2012
La France se situe au 25ème rang du classement du  TOEFL, test international d’anglais.

« L’événement était drôle,  mais également tristement révélateur : François Hollande a écrit un seul mot en  anglais dans sa lettre de félicitations à Barack Obama pour sa réélection, et ce  mot était mauvais: “Friendly” pour “Amicalement” est tout simplement un  non-sens. »

Communiquer avec les étrangers.

« A qui la faute ? »

« L’histoire, d’abord. Comme le signale l’expression “lingua franca”, le  français a été pendant très longtemps la langue internationale, eu égard à notre  rayonnement politique aussi bien que culturel. Pendant très longtemps le  français était la seconde langue pratiquée par tous, et donc les français  n’avaient pas besoin d’apprendre une autre langue pour  voyager. »

Les séries américaines.

« Il  est évidemment absurde de penser que l’exposition aux langues étrangères  pourrait affaiblir la langue française, alors qu’elle s’en est au contraire  enrichie au travers de l’histoire. »

« Le pire coupable est ici la pratique quasi  universelle du doublage des films et séries télévisées »

« Il suffit de constater que dans les pays scaninaves et aux Pays-Bas, presque tout le monde parle un anglais courant, et que cela est du à la  diffusion des séries américaines en version originale sous-titrée. (Ca ne ferait  pas de mal non plus à la capacité de lecture des français) »

« Il faut, enfin, hé oui, incriminer l’école. »

La grammaire.« L’enseignement des langues dans  l’école française est – comment dire ça poliment? – une torture. Les langues  vivantes en France sont enseignées comme des langues mortes. »

« Mus par un  cartésianisme extrémiste  les programmes sont concentrés sur la grammaire et  l’apprentissage de règles théoriques, et se fondent principalement sur la  mémorisation. Rien de plus contre-intuitif ! Rien de plus rebutant ! C’est en  fait un miracle que certains d’entre nous sachent déjà aligner trois mots  d’anglais… La faute au cartésianisme et aussi à la fonction de reproduction sociale de l’école : l’allemand, langue peu répandue, est préférée par les  parents bourgeois, à l’espagnol, comme seconde langue. »

Immersion totale.

« Je considère que je n’ai aucun  mérite d’avoir appris l’anglais : il m’a suffi de faire le contraire de ce que  préconise l’école et de ce que fait notre société. »

Voir les films en VO.

Voir les films en VO.

« Il n’y a absolument aucun doute  que si l’Education nationale distribuait des DVD de séries en version originale au lieu de payer des enseignants, les français parleraient beaucoup mieux les  langues étrangères (et perdraient moins de temps). Mais cela supposerait que  nous revenions sur notre nombrilisme culturel. Cela supposerait aussi que nous  considérions que l’objectif de l’école est d’enseigner, et pas de participer à  un classement social par mesures arbitraires. »

« Nous en sommes encore  loin… »

Cet article me semble très intéressant car c’est exactement ainsi que nous enseignons les langues dans notre école depuis plus de 20 ans et les résultats sont plus que probants.

L’anglais enseigné en immersion totale.

Depuis l’âge de 2 ans, les enfants sont à mi-temps en anglais et à mi-temps en français, ceci en immersion totale: chaque langue a sa propre classe où le professeur ne parle que sa langue maternelle sans aucune traduction et où il peut créer un environnement favorable à la transmission de sa propre culture. C’est vrai que pendant la première année, les enfants semblent ne comprendre que quelques mots et ne parlent pratiquement pas. Petit à petit, cependant, ils comprennent de mieux en mieux, savent dire toutes les phrases utiles pour leur vie et progressent ainsi très rapidement et d’une manière très durable, ceci jusqu’à la fin du primaire.

Tout jeunes, nos élèves passent les examens de Cambridge.

A partir du collège, ils reçoivent un minimum de 6 heures d’anglais par semaine de la même façon en immersion totale et on leur montre beaucoup de séries anglaises sans aucun sous-titre.

Les élèves ayant suivi cette pédagogie d’apprentissage de la langue ont tous des résultats exceptionnels aux examens de langues nationaux comme le brevet ou le baccaularéat. Ils sont capables de suivre des enseignements totalement en anglais. Ma plus jeune fille âgée de 17 ans est à l’Université de Warwick où elle poursuit ses études de management sans aucun problème avec des résultats exceptionnels. Et elle n’avait entendu l’anglais qu’à l’école.

Etudier dans les universités anglaises.

Etudier dans les universités anglaises.

Les résultats au Toefl des élèves ayant bénéficié de cette pédagogie sont toujours largement au-dessus de la note demandée. L’un de nos anciens élèves, souhaitant s’inscrire dans une Université en Angleterre, vient d’obtenir la note de 109 sur 120 alors qu’on ne lui demandait que 107, avec un 30 sur 30 en listening, un 27 sur 30 en reading et speaking et un 25 sur 30 au writing.

Et nous étudions bien sûr l’espagnol en deuxième langue de la même manière car il s’agit pour nous toujours de préparer le mieux possible nos jeunes élèves à leur vie d’adulte et l’espagnol est une des langues les plus parlées au monde.

Sylvie d’Esclaibes


  •  

 

Publié dans Apprenez vous-même à votre enfant - exercices, Ecole Athéna Montessori Internationale, Lycée International Montessori, Maria Montessori, Maternelle, Primaire | Tagué , , , , , , , , , , , | 4 commentaires

Comment apprendre à votre enfant les mots à phonèmes complexes.

Comment apprendre à votre enfant les mots à phonèmes complexes. 

Maintenant que votre enfant lit bien les mots phonétiques, c’est-à-dire ceux dont on entend tous les sons, donc toutes les lettres qui les composent, passez à l’apprentissage des mots avec des phonèmes complexes : des mots avec des « ch », des « in », des « oi », etc…

Le bonheur de lire.

Permettez-moi tout d’abord de rappeler quelques principes à avoir toujours en tête lorsque vous faites ces exercices avec votre enfant :

  • L’enfant doit avoir la possibilité de manipuler car le toucher est essentiel pour un apprentissage durable : la main est directement liée au cerveau et possède sa propre mémoire.
  • Dans tout apprentissage, il faut toujours commencer par le plus concret possible pour se diriger petit à petit vers l’abstrait.
  • L’enfant très jeune a de très grandes facultés pour apprendre pour peu que l’on respecte ses périodes sensibles et qu’on lui présente les enseignements de manière sensorielle et concrète.
  • Toujours introduire une seule difficulté à la fois.
  • Dans la mesure du possible, il faut toujours que l’enfant puisse se corriger par lui-même – ce que l’on appelle « l’auto-correction de l’enfant » – ceci pour favoriser son autonomie et sa confiance en soi. En effet, il trouve ainsi lui-même ses erreurs sans l’intervention négative d’un adulte : les remarques « tu t’es trompé » ou « c’est faux » dévalorisent son travail. Elles le rendent dépendant du jugement de l’adulte et rabaissent l’image qu’il a de lui-même.

Les couleurs Montessori

  • Il est également important de noter que, dans la pédagogie Montessori, tout est associé à une couleur : en mathématiques, les unités sont vertes, les dizaines bleues, les centaines rouges ; en géographie, l’Europe est rouge, l’Asie jaune, l’Afrique verte, etc… En lecture, tout le matériel concernant les mots phonétiques (où l’on entend les sons de toutes les lettres) de 2 et 3 lettres est rose, celui des mots phonétiques de 4, 5, 6 lettres est bleu et celui des phonèmes est vert. Tout ceci pour associer encore une fois le sens visuel à l’apprentissage et faire travailler la mémoire visuelle qui est si importante.

Des mots phonétiques.

A la fin de la leçon précédente, l’enfant connait le son et le nom de chaque lettre. Il est capable de composer des mots phonétiques de trois lettres ou plus  avec les lettres d’un grand alphabet mobile. Il a à sa disposition des objets qu’il peut manipuler et auxquels il peut associer les lettres correspondant aux sons composant ces mots. Ceci est donc très concret : un objet et des lettres à toucher.

Du concret vers l’abstrait :

Image et alphabet mobile.

1.     association « images et lettres »

Nous pouvons passer maintenant à l’étape suivante qui est plus abstraite puisqu’il s’agit pour l’enfant de composer des mots de trois lettres (fond rose) correspondant à des dessins. Il ne pourra donc plus manipuler des objets mais uniquement les lettres mobiles.

Importance de l’émotionnel

Vous trouverez donc sur les photos tout le matériel qu’il est possible, pour vous parents, de réaliser afin d’apprendre à lire à votre enfant. Le matériel est très varié afin de respecter encore une autre donnée de base de cette pédagogie : l’enfant ne doit jamais s’ennuyer. Les enfants étant tous différents, le principe de la pédagogie Montessori consiste à respecter le mieux possible ces individualités. C’est la raison pour laquelle je présente dans cet article plusieurs manières d’atteindre un même but : que l’enfant apprenne avec enthousiasme, de manière durable, et que chacun réussisse.

L’enfant va donc associer une image et les lettres qui composent le nom de l’objet représenté sur cette image.

Images, alphabet et autocorrection.

Il en est encore au stade où il compose des mots qu’il ne lit pas forcément. Pour lui permettre de s’auto-corriger, vous préparerez des cartes sur lequel le mot est écrit. Il pourra ainsi comparer avec la carte ce qu’il a composé avec des lettres mobiles et voir si ce qu’il a fait est juste ou s’il doit se corriger. De cette façon, petit à petit, il se dirigera vers la lecture.

On voit souvent, dans une classe d’enfants de 3 à 6 ans, un enfant s’exclamer tout à coup car il a réussi à lire tout seul la carte qu’il était en train d’essayer de déchiffrer. Ce genre de déclic est très émouvant !

En attendant ce déclic, continuez à lui faire composer des mots en n’utilisant que des mots phonétiques (des mots où on entend tous les sons). Je vous en donnerai une liste à la fin de cet article.

2.     Association images et mots

Les cartes images et mots.

Association images et mots.

Lorsque l’enfant aura réussi à déchiffrer quelques mots, vous pourrez passer au stade suivant plus abstrait : l’association de l’image et de l’étiquette du mot correspondant.

Quand il en est là, du matériel varié peut être réalisé : les cartes de mots où il y a encore l’image, puis plus abstrait encore (car sans dessin) les livrets de mots, les listes de mots, et pour vérifier qu’il comprend ce qu’il lit : les phrases et les secrets (voir les photos).

Les phrases phonétiques.

Les livrets de mots phonétiques.

Les enfants aiment énormément les mots secrets. Sur un papier de la bonne couleur (rose pour 3 lettres, bleu pour 4,5,6 lettres et plus), vous écrivez un mot et pliez ce papier en tout petit. Vous lui expliquez ensuite que c’est un secret, qu’il doit lire le mot puis replier le papier et vous le dire à l’oreille. Les enfants aiment ce côté mystérieux. Cela les oblige inconsciemment à retenir ce qu’ils ont lu et à le comprendre. Dès que votre enfant connaît davantage de mots, vous pouvez écrire une phrase simple représentant une action qu’il doit accomplir.

Vous pouvez aussi réaliser des livres de lecture qui sont un autre moyen de s’entraîner.

Les mots bleus listes de mots.

Mots bleus association images et mots.

3.     Vous passerez ensuite avec le même type de matériel aux mots des séries bleues (toujours phonétiques) : les mots de 4, 5, 6… jusqu’à 9 lettres ( listes ci-dessus).

Mots bleus association images et mots.

Dans le même temps, vous pouvez commencer à enseigner à votre enfant de manière sensorielle les débuts de la grammaire : la nature des mots. Un mot est un nom, un verbe, un adjectif, un déterminant, une préposition, etc… Je vous expliquerai comment faire dans un article à venir. La nature des mots est très importante à enseigner à ce stade car l’enfant peut la comprendre de manière sensorielle, ce qui rend sa compréhension et son acquisition beaucoup plus faciles que lorsqu’il a dépassé ce stade du sensoriel et qu’il doit intégrer tout cela de manière abstraite. Ce sera la même chose pour des notions d’orthographe telles que le singulier, le pluriel, le féminin, le masculin, etc…

Passé ce stade, nous allons passer à l’enseignement des phonèmes.

Le phonème « ain » illustré dans le « livre de Balthazar ».

Ce que nous entendons par phonèmes sont les sons correspondant à l’association de deux, trois lettres ou plus ; par exemple : les phonèmes « ch », « ou », « oi », « in », « oin », « on », « an », « en », « au », « eau », « ai », « ei », « et », « ph », « gn », « ill et ille », « qu », « ail et aille », « eu et oeu », « elle », « ette », « enne », « esse », « erre », etc…

1.     Choisir un phonème.

Procurez-vous deux alphabets mobiles de couleurs différentes, par exemple un bleu et un rouge.

Le phonème « ch » objets et lettres mobiles.

Choisissez un phonème. Le mieux est de les prendre dans l’ordre indiqué ci-dessus. Vous posez les deux lettres constituant le phonème dans une des deux couleurs et vous expliquez à l’enfant que ces deux lettres mises ensemble forment le son : « ch » ou « ou » ou « oi », etc…

2.     Le concret

Prenez ensuite un objet (toujours le concret) que vous posez sur la table

Demandez à votre enfant de vous donner les différents sons qui composent ce mot. Par exemple, dans « cheval », il entend « ch ». Vous prenez un « c » et un « h » de la même couleur, vous les posez sur la table en dessous du « ch ». Ensuite il entend « e ». Vous prenez un « e » d’une autre couleur et vous le posez à côté du « ch » puis le « v », puis le « a » et enfin le « l » dans cette deuxième couleur. Vous lui dites : nous avons écrit « cheval ».

Posez un autre objet au dessous du précédent et procédez de la même façon, puis proposez-lui de le faire seul (voir photo ci-dessus).

Phonème « ch » objets, lettres mobiles et autocorrection.

3.     L’auto-correction

Une fois qu’il a écrit les mots correspondants à tous les objets posés, vous cherchez les étiquettes des mots correspondants sur lesquelles le phonème sera écrit en rouge et vous lui proposez de se corriger (photo ci-contre).

4.     Ecrire

Ensuite, vous lui demandez d’écrire ces mots sur son cahier en insistant pour qu’il écrive le phonème dans une couleur différente des autres lettres (le plus souvent en rouge). Vous pouvez ensuite demander à votre enfant d’illustrer à sa façon chaque mot, de les colorier.

5.     Le phonème suivant

Phonème « ou ».

Phonème « oi ».

Un autre jour, après avoir vérifié qu’il se souvient du phonème étudié précédemment, vous procédez de la même façon avec le phonème suivant. Au début, il est bien d’avoir des objets car cela est plus concret et rend la leçon plus attrayante.

6.     Images et mots

Après un certain nombre de phonèmes, vous n’aurez plus besoin des objets. Vous prendrez des images et demanderez à votre enfant de composer avec les alphabets les mots correspondants (photos ci-dessus). Il est important qu’il compose le mot avec ses mains, qu’il l’écrive, toujours pour un enseignement sensoriel et plus durable. Ainsi il fait intervenir le toucher, le visuel et l’ouie.

Phonème « ou » images, lettres mobiles et autocorrection.

Parallèlement à tout cela, vous continuez à lui faire lire des listes de mots, des phrases que vous lui faites illustrer (uniquement avec les sons qu’il connaît déjà), vous inventez des secrets. Pensez à toujours varier les supports.

7.     Un livre de lecture

Au Lycée International Montessori, j’avais introduit dans les classes un livre de lecture « Mico, mon petit ours* » qui correspond bien à la méthode décrite ci-dessus et qui permet aux enfants de lire un vrai livre, ce qui est souvent une grande fierté pour eux. Cela permet également assez facilement aux parents de faire lire leur enfant chaque jour sans avoir trop de matériel à élaborer.

Livre de lecture « Mico mon petit ours ».

Cette méthode est néanmoins beaucoup moins attrayante que celle qui utilise le matériel décrit ci-dessus, elle a aussi le défaut de ne pas faire appel aux différents sens de l’enfant. Le mieux est donc d’introduire ce livre au bout d’un certain temps après un apprentissage avancé avec le joli matériel qui rend les choses tellement plus plaisantes pour l’enfant.

8.     Quelques mots très utiles

Cette méthode, bien-sûr, n’est pas du tout « globale », mais nous faisons quand même apprendre par cœur aux enfants trois ou quatre mots qui leur permettront de lire des phrases plus intelligentes et variées et donc de rendre la lecture plus intéressante. Ces mots sont : « est », « un », « et », éventuellement « les », « des », « dans ». (Dans « Mico » on apprend également par coeur le mot « Maman »).

Pour enseigner ces mots, utilisez la leçon en trois temps décrite dans l’article sur la numération. Réalisez trois petites étiquettes sur fond blanc avec les mots « est », « un » et « et ».

9.      Son cahier d’écriture

Son propre cahier d’écriture…

Faites en sorte que votre enfant réalise un joli cahier d’écriture avec toute sa liste de phonèmes. S’il a du mal à écrire, surtout ne le reprenez pas, ne gommez pas, n’ayez aucun jugement négatif qui lui ferait perdre sa confiance en lui. Le moindre jugement négatif peut le décourager définitivement et transformer à l’avenir tout travail d’écriture en une véritable corvée. Il est tout à fait normal qu’un jeune enfant soit maladroit, écrive de grosses lettres, ne suive pas les lignes, etc… Essayez de lui trouver un cahier avec de larges interlignes. S’il a trop de mal à écrire, vous pouvez lui tracer des lettres en pointillés afin qu’il  ait uniquement à repasser dessus avec son crayon. S’il n’a pas envie de dessiner, proposez-lui des images à découper ou dessinez pour lui des choses à colorier.

Ecrire au crayon à papier.

Je vous conseille également au début de laisser votre enfant écrire au crayon à papier qui présente beaucoup d’avantages : il glisse mieux, ne bave pas, ne fait pas de trou, peut se gommer (par l’enfant s’il le désire et non par l’adulte), etc…

Important à ne pas oublier pour les enfants précoces :

Il est très important de noter que les petits garçons précoces présentent généralement des difficultés de motricité fine et donc d’écriture. Cela ne doit certainement pas les empêcher d’apprendre à lire et à écrire. Souvent leur cerveau va plus vite que leurs mains qui sont « pataudes ».

Exercice de motricité fine : cadenas et clefs

Dans ce cas, faites régulièrement des exercices qui leur permettront d’améliorer leur motricité fine : verser de l’eau ou de la farine dans un récipient, visser des boulons de différentes tailles, transvaser des objets avec des pinces de plus en plus fines (jusqu’à la pince à épiler avec des pois cassés…), enfiler des perles, monter des « lego », découper sur des lignes (je donnerai bientôt une description de ces exercices), nettoyer de l’argenterie, un miroir, etc…

Colorier des mandalas.

Pensez aussi au coloriage des mandalas. Ces exercices doivent toujours avoir un but : évitez les cahiers d’écriture ou les tracés de boucles à la chaîne sur plusieurs lignes qui ne représentent aucun intérêt pour eux. Les enfants précoces ont toujours besoin que le travail demandé ait un but, un ordre, un sens, etc…

Pour les petites filles précoces, faire des cahiers d’écriture leur correspond davantage car elles sont souvent plus adroites manuellement et voient cela comme un joli dessin à réaliser.

Ne mettez jamais un enfant précoce en échec. Il en a déjà une grande peur qui le paralyse très souvent et le pousse même parfois à refuser d’apprendre par crainte de ne pas réussir. L’enfant précoce préfère ne pas faire plutôt que commettre une erreur. Il faut donc à tout prix éviter de le mettre dans des situations dans lesquelles il ne serait pas fier de lui car il est tout à fait lucide sur ses capacités. Vous devez donc toujours créer les conditions qui lui permettront de réussir, de s’améliorer, de trouver sa motivation en allant vers ses centres d’intérêt qui sont souvent, pour les plus petits : les dinosaures, le système solaire avec le big bang, les volcans, etc… et expliquer sans relâche que l’on peut se tromper, qu’on ne peut pas tout savoir, que même les adultes commettent des erreurs, etc…

La passion de lire.

J’insiste beaucoup sur ce fait car l’écriture est très souvent un problème pour l’enfant précoce qui présente le plus souvent un décalage très important entre ses capacités intellectuelles et sa motricité qui peut être très maladroite et même attardée.

En conclusion, les phonèmes dans la langue française sont extrêmement nombreux.

Leur apprentissage prendra beaucoup de temps, de même que les exceptions et toutes les particularités de notre belle et difficile langue française. Votre enfant aura la possibilité de lire des livres bien avant de les connaître tous. L’important est qu’il développe son goût naturel pour la lecture. Présentez-lui donc des livres assez rapidement et n’oublions pas : le but de la lecture est de lire tout ce qui nous entoure et en particulier les livres.

 Sylvie d’Esclaibes

* Méthode de lecture « Mico mon petit ours » de A. Mareuil et M. Goupil chez Istra.

Publié dans Apprenez vous-même à votre enfant - exercices, Ecole Athéna Montessori Internationale, Enfants précoces - Phobie scolaire - Inadaptés au système traditionnel, Etude pédagogique, Maternelle, Primaire | Tagué , , , , , , , , , | 13 commentaires

Visite de dirigeants de l’Ecole Centrale à notre Lycée Montessori

Visite de dirigeants de  l’Ecole Centrale Paris à notre Lycée International Montessori

En mai dernier, j’ai eu la surprise de recevoir un mail de deux directeurs de département d’enseignement de l’Ecole Centrale Paris.

Ils réfléchissaient à la forme à donner à un nouveau cursus où la motivation des élèves et la prise en compte de leur diversité feraient partie des principes de construction de ce cursus.

Ces directeurs souhaitaient venir visiter notre établissement car ils écrivaient que « nous étions connus pour être très en avance sur ces sujets ».

Ils avaient lu le blog et souhaitaient échanger sur ce sujet afin de mieux comprendre comment nous faisions pour redonner le goût d’apprendre aux élèves.

Enfin je les cite : « Nous sommes aussi convaincus de devoir faire migrer l’enseignement de la simple transmission de connaissance au développement de compétences mais sommes encore à la recherche de références pour augmenter notre lucidité sur ce difficile sujet. »

Ils sont venus visiter notre lycée, nous avons eu un long entretien très instructif.

Cet entretien a été enrichi par la présence inattendue de deux de mes enfants qui étaient de passage et qui avaient eux suivis respectivement leurs études à l’ESCP et à l’ESSEC, deux Grandes Ecoles de Commerce. Ils ont pu partager leur ressenti par rapport à l’enseignement en grandes écoles en comparaison avec celui reçu au Lycée International Montessori Athéna. 

Forts de ces échanges très intéressants, ils nous ont alors invité à venir assister à des oraux de leurs élèves.  Ces élèves, en groupes, devaient convaincre des investisseurs de projets qu’ils avaient étudiés à tous les niveaux.

Visite à l'Ecole Centrale Paris pour assister à des oraux et donner notre avis.

Visite à l’Ecole Centrale Paris pour assister à des oraux et donner notre avis.

Je me rendais donc à l’Ecole Centrale pour assister à ces oraux, en compagnie de grands investisseurs. Cette expérience a été passionnante pour moi car je suis toujours très intéressée d’observer le comportement des jeunes après bac et sortant, pour la plupart du système traditionnel.

J’ai aussi rencontré un groupe de jeunes qui avait pensé à un projet de cours de lecture, et de soutien aux devoirs selon la méthode Montessori, durant les heures après les cours en primaire.

Ils avaient l’air si passionné que j’ai proposé de les soutenir dans ce projet fait de bénévoles qu’ils recruteraient parmi les étudiants de leur école et d’autres grandes écoles.

Comment notre pédagogie mène à l'envie d'apprendre.

Comment notre pédagogie mène à l’envie d’apprendre.

J’ai fait part de mes observations sur ces élèves aux directeurs qui nous avaient contacté et nous avons prévu de continuer cet échange au premier trimestre.

J’avoue avoir été très fière que des dirigeants d’une école aussi prestigieuse que l’Ecole Centrale viennent s’inspirer de la pédagogie que j’ai mise en place dans mon Lycée, considérant que nous étions une référence.

Sylvie d’Esclaibes

 

Publié dans Ecole Athéna Montessori Internationale, Enfants précoces - Phobie scolaire - Inadaptés au système traditionnel, Etude pédagogique, Formations Montessori, Lycée International Montessori, Maria Montessori | Tagué , , , , | Laisser un commentaire