2. L’Egypte antique : une civilisation construite autour du Nil

La civilisation de l’Egypte ancienne est apparue il y a environ 5000 ans, sur les bords du Nil. 

Elle va marquer l’Antiquité. 

Et c’est d’abord grâce à sa géographie, grâce au Nil, à ses crues et à ses boues fertiles, que cette civilisation sera si grande et si riche. 

Avant de rentrer dans l’étude détaillée de l’Egypte ancienne, vous pouvez regarder avec votre enfant une mappemonde et y chercher l’Egypte. Vous pouvez constater avec votre enfant que l’Egypte est un pays d’Afrique de l’Est. 

Pour que votre enfant s’approprie bien la géographie de l’Egypte et comprenne l’importance du Nil et de ses crues, voici deux activités que vous pouvez réaliser. 

1. Matérialiser une crue

Chaque printemps, la fonte des neiges sur les montagnes situées au sud de l’Egypte grossit le fleuve et provoque ainsi sa crue en juillet. 

Plusieurs mois après, le niveau de l’eau redescend. Le sol est alors extrêmement fertile, propice aux cultures, et de nombreux villages se développent ainsi. 

Pour faire l’expérience de la crue, vous aurez besoin : 

– d’une planche à découper avec une rigole

– d’un ou plusieurs bols

– de glaçons

– d’eau

Il est bien préalablement que votre enfant ait connaissance des différents états de l’eau. 

Montrez la planche à votre enfant et expliquez-lui que dans cette expérience, la rigole représente le lit de la rivière ou du fleuve. Proposez à votre enfant de verser de l’eau dans la rigole pour matérialiser le fleuve. Versez beaucoup d’eau afin que la rigole soit pleine.

Placez des bols retournés sur la planche, près de la rigole. Expliquez à votre enfant que ces bols représentent des montagnes. Vous pouvez les recouvrir de papier sulfurisé. 

Au sommet des montagnes, positionnez des glaçons (ou de la vraie neige si vous avez la chance d’en avoir dans votre jardin!). Rappelez-vous avec votre enfant que la neige est de l’eau à l’état solide. 

Attendre et observer. 

Que se passe-t-il ?

Petit à petit le glaçon fond et l’eau coule le long du bol puis sur la planche jusque dans la rigole. Le surplus d’eau fait déborder l’eau de la rigole : le fleuve sort de son lit, c’est la crue ! 

En ce moment, il n’est pas rare d’observer de tels débordements lorsqu’on habite près d’une rivière. N’hésitez pas à en faire l’objet d’une promenade, pour que votre enfant observe ce phénomène en vrai. Expliquez lui que la crue peut-être liée aux fontes de neige, comme en Egypte, mais aussi à de fortes pluies, comme c’est peut être le cas pour la rivière poche de chez vous. 

2. La vallée du Nil : la fertilité au milieu du désert

Pour se rendre compte de la géographie de l’Egypte et de l’importance du Nil, vous pouvez réaliser avec votre enfant une maquette, qui mettra bien en avant que l’Egypte est constituée principalement de désert, mais qu’elle a la chance d’être traversée par le Nil, qui prend sa source en Haute Egypte et se jette en basse Egypte dans la mer Méditerranée. Vous pouvez ici bien matérialiser la haute et la basse Egypte avec votre enfant, qui seront de bonnes clés de compréhension de l’histoire de l’Egypte. Vous pouvez aussi mettre en avant les montagnes, pour faire un lien avec l’activité précédente et se rappeler que la fonte des neiges entraine les crues du Nil. 

Pour réaliser votre maquette, vous aurez besoin : 

– d’une carte de l’Egypte pour vous servir de modèle

– de carton

– de papier journal / vieux papier / papier peint…

– de la colle à tapisserie

– de crayons

– de peinture

Reproduisez à l’échelle de votre choix la carte de l’Egypte sur un morceau de carton. Formez les montagnes de l’Est et du Sud à l’aide de papier mâché (colle à tapisserie et petits morceaux de journaux superposés). Formez les déserts en collant du papier peint granuleux qui rappellera le sable. 

Laissez sécher. 

Lorsque votre maquette est sèche, peignez la. Matérialisez bien les pourtours du Nil d’une couleur différente du désert (par exemple les déserts en jaune, les montagnes en marron, l’eau en bleu et les terres fertiles en vert), pour que votre enfant comprenne bien que la vie se concentre autour du Nil, qui permet les cultures et l’élevage. 

Nous vous proposerons au fur et à mesure de nos découvertes de compléter la maquette mais d’ores et déjà, si votre enfant est demandeur, vous pouvez écrire le nom des mers, des déserts, des principaux monts…

Publié par :Sylvie d'Esclaibes

Qu'en pensez-vous de cet article sur mon blog Montessori ?