Les mathématiques : du concret vers l’abstrait

Dans de nombreux manuels et cahiers d’exercices de mathématiques de ce1, on explique la multiplication d’un nombre par 10, 100 et 1000 par cette phrase : « j’ajoute un, deux ou trois zéros à droite du nombre »
Certes…

Le résultat est que l’enfant réalise rapidement les opérations proposées. Mais a-t-il vraiment compris ce qu’il fait ?

Dans la pédagogie Montessori, l’enfant comme d’habitude manipule le matériel pour comprendre ce qui se passe lorsque l’on multiplie par 10, 100 ou 1000 : multiplier une unité par 10 donne une dizaine et on fait l’échange de 10 unités contre une dizaine, une dizaine multipliée par 10 donne une centaine et on peut échanger ces 10 dizaines contre une centaine et visuellement l’enfant le voit et une centaine multipliée par 10 donne un millier et on voit bien que dans le cube de 1 000, il y a 10 centaines.

L’enfant, à force de manipuler et d’écrire le résultat de ses opérations, devinera tout seul que l’on ajoute 1 ou plusieurs zéros à gauche du nombre. Et il saura pourquoi … et le visualisera et le retiendra beaucoup mieux.

Non, on n’aide pas les enfants en leur faisant apprendre des formules par cœur ! Croyons les capables de comprendre bien plus de choses que nous imaginons, car ils le sont!

Publié par :Sylvie d'Esclaibes

Qu'en pensez-vous de cet article sur mon blog Montessori ?