Des vacances à la montagne…

Randonnée pédestre, escalade des rochers, paysages époustouflants, nuits en refuge, après-midi en bord de rivière, cascades, observation de marmottes, de bouquetins, de chamois… même l’été, la montagne a de beaux atouts pour des vacances nature réussies !

Voici quelques idées pour enrichir votre voyage, et pour que votre enfant comprenne mieux ce qu’est une montagne. En faisant ces petites expériences avant votre départ, il sera d’autant plus attentif à tout ce qu’il observera ensuite.

Tout d’abord, pourquoi y a t-il des montagnes ?

Cette question permet d’effectuer un voyage avec votre enfant au centre de la terre.  En effet, la naissance de la majorité des chaînes de montagnes est due aux mouvements des plaques tectoniques.

Un matériel très intéressant
Une coupe de la Terre

Aborder cette notion avec votre enfant pourra être l’occasion d’étudier ou de revoir la structure de la terre, avec le noyau interne, le noyau externe, les manteaux et la croûte terrestre.

Vous pouvez proposer à votre enfant le matériel en photo ci-dessus si vous l’avez, vous pouvez aussi facilement fabriquer une coupe de la terre en pâte à sel et faire peindre les différentes couches à votre enfant.

Enfin, vous pouvez lui proposer les cartes de nomenclature et des livrets pour qu’il s’approprie les notions. Vous en trouverez notamment sur le site documentsmontessori.

https://www.documentsmontessori.com/page-produits/Sciences-de-la-Terre/Les-différentes-parties-de-la-terre/

Lorsque votre enfant s’est bien familiarisé avec ces notions, vous pouvez lui expliquer les phénomènes de subduction, qui sont à l’origine des cordillères, et les phénomènes de collision, qui forment les chaînes.

Vous pouvez pour cela utiliser des étoffes : de couleur bleue pour représenter les plaques océaniques, de couleur rouge ou marron pou représenter les plaques continentales.

Il faudra des tissus suffisamment épais, voire de la feutrine, pour pouvoir matérialiser les mouvements des plaques.

Vous pouvez disposer près de vous une carte du monde avec les principales montagnes et, après avoir expérimenté les différents phénomènes, montrer à votre enfant les chaînes de collision (les Alpes, le Caucase, l’Himalaya par exemple) et les cordillères (la cordillère des Andes, les montagnes Rocheuses).

Vous pouvez ensuite présenter à votre enfant le phénomène des volcans, grâce à l’expérience bien connue liée à la réaction du bicarbonate avec le vinaigre blanc.

Pour cela, vous pouvez matérialiser le volcan à l’aide d’une petite bouteille d’eau, que vous recouvrirez de sable mouillé ou d’argile.

Versez dans la bouteille environ 50g de bicarbonate. Pour que votre « lave » soit colorée, versez quelques gouttes de colorant alimentaire rouge ou orange. Enfin, versez ou faites verser par votre enfant du vinaigre blanc dans la bouteille. La réaction chimique sera quasiment immédiate pour le plus grand bonheur des enfants !

Expliquez  à votre enfant que certains volcans ont émergés entre deux plaques et se situent dans une cordillère ou une chaîne.

Si vous partez dans le massif Central, cette expérience sera très à propos ! Vous pouvez aussi parler à votre enfant du Kilimandjaro, qui est formé de trois volcans éteints, ou de l’île de la Réunion avec les cirques de Mafat et Cilaos. Essayez toujours de susciter l’intérêt de l’enfant en raccrochant ses découvertes de choses concrètes, qu’il connaît.

Vous pouvez reprendre votre carte des montagnes du monde, et parler à votre enfant de la plus haute montagne du monde, de la plus vieille, la plus jeune, la plus basse… illustrez votre propos par des images, et en cherchant ensemble sur le planisphère.

Cela pourra être une bonne transition pour aborder les montagnes anciennes et les montagnes jeunes.

Apprenez à votre enfant à les différencier : les montagnes anciennes ou moyennes montagnes sont recouvertes de végétations, elles ont des sommets peu élevés et arrondis.

Cela s’explique par le phénomène de l’érosion.

Pour expérimenter ce phénomène facilement, vous pouvez proposer une expérience dans le bac à sable !

Demandez à votre enfant de construire une belle montagne de sable. Puis donnez à votre enfant une cruche ou un petit arrosoir. Proposez lui de verser lentement et doucement de l’eau sur le sommet de la montagne. Petit à petit, la montagne va s’affaisser.

Expliquez à votre enfant que la pluie, le vent, le gel ont le même effet sur la montagne.

Les montagnes jeunes, quant à elles, se caractérisent par leurs sommets pointus et élevés, leurs glaciers et leurs pentes raides.

En France, nous avons la grande chance d’avoir les deux types de montagne.

Vous pouvez ensuite aborder avec votre enfant les étages de végétation des montagnes et leurs habitants.

Pour cela, vous pouvez fabriquer avec votre enfant une montagne en papier mâché. Il vous faut un grand carton pour la base, du grillage pour matérialiser la forme de votre montagne, que vous recouvrirez ensuite de papier mâché.

En pâte auto-durcissante, modelez avec votre enfant des chalets, des arbres feuillus et des conifères.

Fixez les dans le papier en respectant les étages.

A l’aide de petits drapeaux fabriqués avec des cures-dents et du papier, proposez à votre enfant d’inscrire le nom des étages et à les piquer dans sa montagne. Expliquez à votre enfant que la végétation varie en fonction de l’altitude et de l’exposition.

Vous pouvez aussi y ajouter des dessins de vos enfants représentant la faune et la flore de la montagne.

Lorsque vous serez en montagne, proposez comme toujours un joli cahier à votre enfant, dans lequel il pourra noter et dessiner ce qu’il observe.

Vous pouvez aussi imprimer des photos de ce que vous aurez observé et proposer à votre enfant de les légender.

Sylvie d’Esclaibes

Laisser un commentaire