Comprendre le sens du toucher

Le toucher est le premier des sens à se développer chez l’être humain : à 6 semaines in-utero ! 

C’est par le contact de notre peau avec le monde extérieur qu’il va envoyer des informations à notre cerveau.

Pour cela, il existe différents types de récepteurs, qui vont nous permettre de décoder des informations très variées. 

Expérimenter les différents récepteurs : 

Pour faire les expériences suivantes, vous pouvez proposer à votre enfant d’isoler son sens du toucher en se bandant les yeux et en se concentrant sur ce qu’il ressent. Expliquez-lui que tout ce qu’il va percevoir est lié au travail des récepteurs, qui sont sur sa peau ! Bien entendu, avant de faire ce travail, il faut bien se souvenir du rôle des nerfs et du fonctionnement du cerveau. 

les terminaisons libres permettent notamment de traduire la température : 

prenez deux bassines, une avec de l’eau froide, une avec de l’eau tiède. L’enfant plonge sa main dans l’une, puis dans l’autre. Il comprend que ses terminaisons libres fonctionnent et envoient les informations aux cerveau.

les corpuscules de Pacini détectent la pression et le mouvement : 

à l’aide d’une pointe de stylo, dessiner des formes sur la paume de la main de votre enfant, qui a de préférence les yeux bandés. L’enfant doit deviner la forme que vous tracez. 

On peut ensuite enlever le bandeau et vérifier la forme à l’aide de la vue.

Les corpuscules de Meissner : ils indiquent la texture et la forme d’un objet. 

Vous pouvez ici disposer dans une petite boite différentes étoffes (que votre enfant connait) : du velours, du coton, de la soie, de la feutrine, de la laine… Prenez une a une les étoffes et donnez les à votre enfant, qui doit les reconnaître en utilisant seulement le sens du toucher. 

Vous pouvez ensuite prévoir une autre boîte avec à l’intérieur une plume, une pomme de pin, un caillou, une fleur… et faire de même. 

La main est la partie de notre corps qui contient le plus de nerfs. Les mains sont très sensibles. 

Vous pouvez inviter votre enfant à prendre conscience de l’importance de sa main. invitez-le à l’observer. A nommer les doigts, puis les parties du doigts. 

Votre enfant va sans doute remarquer ses empreintes digitales. Expliquez lui que ces empreintes sont le signe extérieur qu’il est vraiment unique. Pas une personne sur terre ne possède les mêmes empreintes que lui ! Même les jumeaux ont une empreinte différentes. 

Vous pouvez proposer à votre enfant de tracer ses empreintes à l’aide d’un tampon encreur sur une feuille de papier et à les observer. Si plusieurs enfants sont présents, proposez leur d’observer les différentes empreintes pour voir les différences. Si vous êtes seul avec lui, faites aussi cette expérience pour pouvoir comparer. 

Vous pouvez aussi expliquer à votre enfant que le toucher peut compenser un sens défaillant. 

A titre d’exemple, vous pouvez parler à votre enfant de l’alphabet braille, qui permet aux personnes aveugles, par le toucher, d’accéder au monde de l’écrit. 

Vous pouvez expliquer à votre enfant la vie de Louis Braille, et l’invention de son alphabet. 

Pour que cela soit très concret, vous pouvez récupérer des emballages qui contiennent du braille et le montrer à votre enfant. Il verra ainsi que cet alphabet en relief se lit avec les doigts. 

Vous pouvez aussi imprimer l’alphabet braille pour en expliquer le principe à votre enfant. 

Vous pouvez encore lui proposer de rédiger un texte en braille. 

Pour cela, il vous faudra du papier cartonnée, un modèle d’alphabet braille , un stylet et une tablette à cuvettes. N’oubliez pas qu’il faut écrire le texte de droite à gauche et les lettres en miroir afin de pouvoir ensuite le lire à l’endroit ! 

Laisser un commentaire