Philosophie sur la violence

Notre séance de philosophie sur la violence

Mardi dernier, nous trouvions nos élèves très agités et très agressifs. Nous avons donc demandé à notre professeur de philosophie de faire la séance hebdomadaire philosophique sur la violence.

Comme toujours, les enfants ont été extraordinaires et ont très bien su expliquer leurs attitudes. Ils ont surtout cherché à trouver des solutions.

Chacun a pu également s’exprimer sur des situations dans lesquelles il peut devenir violent, en colère, etc… Tout ceci en liaison avec un autre livre de philosophie pour les enfants : Le dico philo.

Comme d’habitude de très jolies phrases ont été prononcées par les élèves, telles que celle-ci par Raphaël (10 ans) : « La violence c’est le poison le plus dangereux, l’arme la plus pointue, la maladie la plus contagieuse ». Ou encore « la violence entraîne la violence, alors pourquoi la paix n’entrainerait-elle pas la paix ? ».

Nous vivons ces cours avec toujours autant de plaisir et d’admiration pour la Sagesse de ces jeunes enfants.

Comme le disait si bien Marie Montessori : « l’Education est une arme de paix. »

Sylvie d’Esclaibes

Un commentaire

  1. Quand les voyous estiment pouvoir faire usage de la violence en lieu et place de l’Etat (seul dépositaire de la violence légitime)le nécessaire travail d’éducation & d’enseignement ne peut plus être réalisé.Il reste alors quelque chose qui s’apparente à la barbarie,à la délinquance généralisée,à la voyoucratie.L’Etat maintient l’ordre nous assure-t-on en interdisant par exemple aux enseignants de participer à la campagne présidentielle (dans l’Académie de Lille)contre tous les principes fondateurs de la démocratie.L’Etat serait bien inspiré de permettre aux personnels d’éducation de remplir correctement leurs missions de service public sans être soumis aux menaces & injonctions des voyous.Oui à l’éducation nationale pour tous dans l’Etat de droit et non pas hors de l’Etat de droit !

Laisser un commentaire