Mon livre : de jolis retours

Mon livre : de jolis retours

Je suis très touchée car mon livre « Montessori partout et pour tous » intéresse beaucoup de monde. En effet, il a été pendant plusieurs jours en rupture chez Amazon et à la Fnac car, selon mon éditrice, ils ne s’étaient pas attendus à un tel engouement, et donc n’en avaient pas commandé assez.

IMG_0602

Il semble que maintenant ce problème soit résolu car Amazon indique une livraison sous 1 jour.

Comme je l’ai écrit et dit souvent le but de ce livre est de faire prendre conscience à tous qu’il est possible de mettre en place la pédagogie Montessori partout et pour tous. Et cela je le prouve par mon expérience de plus de 25 ans à la tête d’un établissement Montessori qui reçoit les enfants de la maternelle au baccalauréat.

Montessori collégiens
Des collégiens heureux de travailler, concentrés et autonomes.

Cette expérience est celle que j’ai vécue en tant que mère de mes 5 enfants et en tant que directrice de cet établissement scolaire. Ce livre contient d’ailleurs de nombreux cas d’élèves très variés qui ont retrouvé le bonheur d’aller à l’école et la réussite grâce à la pédagogie que j’ai mise en place avec mes équipes dans cet établissement.

Montessori concentration
Dès le plus jeune âge, une grande autonomie et une grande concentration.

La fin du livre reprend aussi un grand nombre de témoignages de professeurs des écoles publiques et privées sous contrat qui eux aussi attestent qu’il est possible d’enseigner selon la pédagogie Montessori dans leurs classes. Ces professeurs des écoles que j’ai eu la chance de rencontrer lors des formations Montessori que j’anime un peu partout en France et qui reçoivent un très large public dont une grande majorité de professeurs des écoles. Non seulement ces professeurs témoignent que c’est possible mais aussi que les élèves se sentent beaucoup mieux et que le travail des enseignants n’en est que bien plus agréable et utile.

Ce livre ne contient que des faits, la réalité d’une vie de 25 ans avec la pédagogie Montessori à la maison et à l’école.

Je vous fais partager le dernier commentaire que je viens de recevoir et qui m’a profondément touché : « je viens de rentrer à la maison et de lire le passage l’enseignement des maths. Je travaille en ce moment dessus.

Bravo Sylvie c’est exactement ce que je pense en plus ça se lit facilement, ça coule. Je fais le rêve que ton action continue de nous aider d’opérer une véritable révolution auprès des enfants, dans chaque lieu d’enseignement. Tellement d’enfants attendent. Je vais continuer de lire ».

Puis ensuite « Je suis en train de continuer, je me régale. C’est tellement ce que je souhaite depuis si longtemps. Je n’ai pas su le réaliser. Je me réjouis de ton action. A suivre » et enfin ce soir : « Je me régale. Je vais déjà en offrir à deux personnes qui me sont très chères. Je te remercie encore… et encore ».

Si vous l’avez lu et qu’il vous a plu, merci d’en faire un retour sur ma page Facebook personnel : Sylvie d’Esclaibes – https://www.facebook.com/sylvie.desclaibes

J’ai besoin de votre soutien pour changer l’école, que les enfants puissent tous bénéficier de cette merveilleuse pédagogie !

Un extrait
Fin de l'extrait
Fin de l’extrait

Merci beaucoup,

Sylvie d’Esclaibes

3 commentaires

  1. Très contente d’en avoir fait l’achat samedi lors des ateliers Canope de Lille et surtout très fière de ma dédicace !

  2. Bonsoir,

    Je n’ai pas encore lu votre livre mais je pense me le faire offrir très prochainement. La question que je me pose est pourquoi dans les écoles primaires on s’intéresse de plus en plus à l’instruction montessori (mes enfants connaissent montessori à la maison et ont connu freinet à l’école en cm et cm2) et arrivé au collège on recommence à faire du frontal. J’ai dû déscolariser mon fils du collège après 3 semaines, un enfant qui aimaient beaucoup l’école l’an passé (beaucoup d’autonomie) et qui m’a tout de suite dit que la façon dont on lui enseignait au collège ne lui convenait pas : écouter le prof, copier, prendre le crayon vert quand on lui dit ou le crayon rouge pour souligner, il m’a dit qu’il passait son temps à regarder l’heure pour voir la fin du cours ( c’était pourtant un bon élève qui participait). Je fais du soutient scolaire, j’ai un élève de 4eme qui ne copie que la moitié de ses cours car il n’écrit pas assez vite et dort la moitié du cours, j’ai 2 autres élèves qui ne comprennent rien à leur cours au collège, qui passent une heure chez moi , manipule un peu le matériel montessori et comprennent tout de suite.
    Gros questionnement encore ce soir, j’aide l’élève de 4eme en français, je regarde son cahier de français. Depuis la rentrée il révise une fois de plus les temps de l’indicatif et apprend à reconnaitre l’infinitif d’un verbe. Je fais cela avec mon fils de 7 ans , j’ai l’impression qu’on passe son temps à répéter les mêmes choses d’une année sur l’autre, j’espérais pouvoir rescolariser mes enfants au collège (j’en ai 4) je me dis qu’avec tout ce qu’ils apprennent à la maison ils vont forcément s’y ennuyer. L’école à la maison n’est pas ce que je souhaitais idéalement pour mes enfants mais je me dis que je n’ai pas beaucoup d’autre alternative autour de chez moi. Comment se passe l’enseignement dans votre collège , est ce que un enfant qui a un niveau 4eme en math et se trouve en classe de 6 eme sera obligé de faire les exercices de 6 eme ou pouvez vous lui donner des exercice plus compliqués ?Quand mon fils dit au directeur du collège que les cours sont trop faciles celui- ci lui répond qu’ils doivent s’adapter à tous les élèves et en priorité s’assurer que les enfants en difficultés suivent .Je suis tout à fait d’accord d’aider les enfants car ils méritent tous y arriver mais que fait on des enfants qui ont la capacité d’aller plus vite et qui le souhaite? mon fils me disait qu’il passait son temps à attendre ; Est ce normal?

Laisser un commentaire