Mettons-nous au rythme de nos enfants

Quand la nature reprend vie…


Chaque saison a ses petits délices. Les douceurs du printemps sont surtout dans la nature. On aurait envie d’emmener nos enfants en longues promenades pour s’émerveiller ensemble devant la vie qui fleurit. 


Mais qui n’a jamais fait cette expérience de prévoir une belle promenade de plusieurs kilomètres qui serait un plaisir pour nos yeux, avec le colza, le lin, les vergers en fleurs… et d’être au final un peu frustré, car ce qu’aiment les petits enfants est invisible pour nos yeux d’adultes. Faire deux pas en avant pour trois en arrière, préférer passer une demi-heure devant une fourmilière plutôt que de gravir une colline pour voir l’horizon, s’arrêter toutes les minutes pour ramasser toutes sortes de trésors…


Aujourd’hui, avec le confinement, nous sommes privés de grandes promenades. Alors mettons-nous vraiment au rythme de notre enfant. Une promenade dans notre quartier, quelqu’il soit, peut devenir un vrai moment de bonheur et de découvertes. 


Avant de sortir, proposez à votre enfant de prendre un petit panier à trésors et une loupe, et laissez-vous guider par lui. Pour un enfant plus grand, vous pouvez aussi lui proposer un appareil photo. Joie d’observer à la loupe tout le vivant sous nos pieds. Parions que vous ne ferez pas beaucoup de kilomètres mais pourtant tout un tas de rencontres étonnantes. Si vous avez la chance d’avoir un arbre fruitier sur votre chemin, type cerisier, arrêtez vous avec votre enfant devant et proposez lui de l’observer. A cette période de l’année, vous risquez d’être surpris de tout ce que vous pouvez voir : les bourgeons, les fleurs et même les fruits qui commencent à poindre ! 
Laissez votre enfant remplir le panier de trésors : des jolis cailloux, des plumes d’oiseaux, des bâtons, etc. Proposez lui de faire un petit bouquet de pâquerettes et de pissenlits. 
Prenez le temps d’observer avec la loupe tout le vivant sous nos pieds : un gendarme, une fourmi, une chenille, etc.


De retour à la maison, proposez à votre enfant de mettre les petites fleurs cueillies dans un vase (pour les plus petits, qui ne cueillent en général qu’une toute petite tige, proposez leur de faire flotter leurs fleurs dans un petit bol). Aménagez une petite table de la nature, où votre enfant pourra y déposer ses trésors. Il sera content de la garnir après chaque promenade. Laissez la loupe sur cette table pour que l’enfant puisse y revenir pour observer ses trésors quand il le souhaite. 
En fonction de son intérêt, vous pouvez ensuite proposer diverses activités autour de votre promenade : 

  • rechercher ensemble le nom des fleurs qu’il a cueillies, ou a quel oiseau appartient la plume trouvée, ou quelle sorte de chenille avons nous observée…
  • proposez lui de dessiner ses observations
  • travaillez ensemble sur le cycle de la fleur, de la chenille, de l’arbre, etc. 

En partant du concret et de ses propres observations, l’enfant aura envie de comprendre le vivant qu’il l’entoure. 

Sylvie d’Esclaibes

Laisser un commentaire