Cursives ou scripts

Montessori lettres rugueuses
Les lettres rugueuses.

Le débat continue sur la question : faut-il apprendre aux enfants à lire avec des lettres en scripts ou en cursives ?

J’ai déjà répondu à cette question dans un de mes précédents articles sur l’apprentissage de la lecture. Mais de nombreux parents d’élèves me posent souvent cette question.

Montessori écrire
Lettres scriptes.

Je suis persuadée qu’il est préférable d’apprendre aux enfants les lettres en script.

En effet, l’enfant a envie de lire car dans tout son environnement se trouvent des choses écrites : les panneaux d’affichage, les journaux, les livres, l’ordinateur, les étiquettes sur tous les produits alimentaires ou autres, etc… Tout ce que l’enfant a envie de lire est en lettres scriptes. Tout ce qui est intéressant pour lui est en lettres scriptes.

Les journaux sont écrits en lettres scriptes.
Les journaux sont écrits en lettres scriptes.

Ainsi on permet à l’enfant d’être encore plus autonome puisqu’il peut lire tout ce qui l’entoure.

Au Lycée International Montessori Athéna, les enfants apprennent à lire en maternelle et donc apprennent à écrire des lettres très jeunes. A un âge où la motricité fine n’est pas encore très développée. Il est alors beaucoup plus facile d’écrire des lettres scriptes que des lettres cursives avec de belles boucles bien difficiles à tracer. On permet ainsi à l’enfant très jeune de ne pas être en échec et bien au contraire de pouvoir composer des mots.

De plus, dans notre école, les enfants avant de lire, apprennent à composer des mots avec des alphabets mobiles le plus souvent mais en écrivant aussi s’ils le désirent.

Montessori écrire
Lettres cursives.

J’aime aussi beaucoup une autre réponse donnée par une éducatrice Montessori, Nurfeta Zejnulahi sur son site : « le terme cursif est un adjectif provenant du latin currere signifiant « courir ». Il ne fait aucun doute que de former ses lettres en cursive permet d’écrire vite. Néanmoins, j’aimerais poser cette question : « qu’elle est l’urgence d’écrire vite, pour un enfant de 6 ans donc la dextérité, la lecture et l’expression écrite sont encore à développer ? »

Dans la majorité des pays étrangers, les enfants n’apprennent jamais à écrire en lettres cursives. Est-ce un problème pour eux ?

Sylvie d’Esclaibes

24 commentaires

  1. Enseignant retraité, j’aide actuellement, en qualité de bénévole, des adultes étrangers n’ayant jamais été scolarisés, à acquérir la lecture et l’écriture du français. Notre groupe de bénévoles, confrontés à de très gros problèmes de graphie en cursive, l’a abandonnée cette année pour la script -au grand soulagement de tous.
    Ayant personnellement, dans les années 50, appris uniquement à écrire en script, j’ai opté en seconde pour la cursive pour une question de rapidité de prise de notes. Je dois avouer que pendant deux ans mon écriture n’était pas jolie, mais ça s’est amélioré, et ne m’a jamais empêché de faire des études supérieures….
    Votre expérience, Sylvie, me conforte dans l’idée qu’on va pouvoir ainsi maîtriser plus rapidement, à la fois la reconnaissance,et la graphie des mots… :-)

    1. Bonjour Jean-Pierre, Je suis vraiment heureuse de vous lire et je vous remercie. Je crois vraiment au fait de respecter chacun pour le choix de l’écriture et d’attendre pour le cursif que l’enfant soit prêt. Merci encore

  2. Bonjour
    Je trouve votre réflexion très pertinente et je remarque la difficulté d’écrire en cursive pour mon fils de 4 ans. Il est déjà entré dans la lecture.
    J’ai décidé d’utiliser en amont une méthode d’écriture seulement qui s’inscrit dans la pédagogie montessori. J’avais en effet quelques inquiétudes car il n’est pas passionné par les formes à dessin. Il est scolarisé à la maison de plus donc la pression parentale est d’autant plus élevée. Me conseillez vous de revenir à l’écriture de lettres scripts pour enlever la difficulté qui se trouvent dans la cursive?

    Je profite de ce commentaire pour vous demander comment abordez vous les lettres ayant plusieurs sons? Comme le c le s etc ?
    Et pour les phonèmes complexes qu expliquez vous à l’enfant pour qu’il ne lise pas one au lieu de on par exemple?
    Cela amené aussi la question de l’orthographe? Quand se présente elle?
    Nous terminons la série rose.

    Pardon pour ce t’as de question j’aurais aimé pouvoir me former avec.vous mais ce n’est pas possible alors je me débrouille avec quelques bagages montessori et beaucoup de recherche pour offrir le meilleur à mon fils. Merci à vous

  3. Bonjour,
    Je découvre ces commentaires 3 ans plus tard et ne sais si j’aurais une réponse. Je me lance toutefois.
    Mon petit-fils de 10 ans, actuellement en CM1, a une très belle écriture cursive. Depuis trois mois, il s’est mis à écrire exclusivement en script, tout aussi bien. L’un des deux enseignants (en remplacement depuis peu et en partance prochainement) n’a pas l’air convaincu par ce changement et insiste auprès des parents pour qu’il revienne à l’écriture cursive, plus rapide selon lui. Par messages interposés sur le cahier de correspondance, ma fille lui avait déjà confirmé en avoir discuté avec son enfant :
    – écrire en script lui convient mieux, il fait moins de ratures (il est vrai qu’il rayait fréquemment un mot lorsque ne serait-ce qu’un seul caractère lui paraissait mal tracé. Donc, et paradoxalement à sa nature méticuleuse, le rendu n’était pas très « propre » et cela lui faisait perdre du temps),
    – il n’écrit pas moins vite qu’avant, ce serait même plus rapide selon lui (l’enseignant affirme le contraire).
    Ma fille a notamment fait savoir qu’elle ne souhaitait pas que cette histoire d’écriture devienne un problème ni perturbe son fils et qu’elle préférait respecter son choix, d’autant que son écriture en script est tout aussi belle et reconnue comme telle par l’enseignant qui a précisé « elle ressemble d’ailleurs à la mienne » (sic) et que ce changement n’a pas suscité de réaction de la part de l’autre enseignant en place depuis le début de l’année scolaire.
    Aujourd’hui, j’apprends qu’un « mot » d’une page complète – la réponse de l’enseignant – attend ma fille à son retour du travail. Mon petit-fils me l’a lue au téléphone. C’est lui qui s’est empressé de m’en parler d’emblée à son retour de l’école, l’affaire prend donc une ampleur démesurée. Je n’ai pas le message du maître sous les yeux mais j’ai entendu des propos maladroits et inconsidérés de type « réussite scolaire », « solidarité parents/enseignants » et j’en passe.
    J’ai déjà conseillé à ma fille de ne pas répondre tant qu’elle n’aura pas eu l’avis de l’autre enseignante.
    J’étais donc à la recherche d’articles spécifiques sur les causes et conséquences d’un changement d’écriture lorsque j’ai trouvé votre site.
    Qu’en pensez-vous ?
    Bien cordialement
    Valérie

  4. Bonsoir,

    J’aimerai connaître les dimensions des plaquettes pour les lettres scriptes: sont-elles 15X15, 15X20, 25×15 ou celles mentionnées dans vos livrets?
    Laquelle est utilisée en école montessori?

    Merci bien de votre réponse

  5. Bonjour,
    Mon fils de deux ans manifeste l’envie de lire, je voulais savoir si vous pensez qu’il faut lui apprendres les majuscules et les minuscules en même temps?
    Deuxième question mon fils a un prénom qui commence par W mais qui se prononce V qu’elles sont dois je employer pour la lettre W ?
    Merci

    1. Bonjour, Il ne faut pas lui apprendre tous les types de lettres en même temps. Moi je choisis le script minuscule qu’il rencontrera le plus partout autour de lui : journaux, livres, affiches, étiquettes, etc…

  6. Bonjour, je ne comprends pas pourquoi, alors que vous prônez l’apprentissage en lettres scripts, vos livrets Montessori proposent une méthode en lettres cursives ?? Du coup, où peut-on trouver des livrets d’apprentissage avec des lettres scripts ? Merci !

    1. Bonjour, En effet je prône l’apprentissage en lettres scriptes mais l’éditeur qui souhaite s’adresser au plus grand nombre d’enfants m’a demandé de le faire en lettres cursives car dans l’Education Nationale les enfants apprennent les lettres cursives.Le but est de permettre à tous de bénéficier de la pédagogie Montessori.

  7. Un an plus tard…
    Mon avis a évolué même si j’avoue rester « attachée » à une belle écriture cursive… mais le plus important est-ce la beauté ou l’efficacité ?
    Ce débat restera longtemps ouvert je crois.

  8. Bonjour,
    J’ai toujours pensé que dans la methode Montessori, c’étais l’écriture cursive? En tout cas moi je suis entièrement d’accord avec vous, j’ai toujours écris en écriture script et tous les livres que l’on lit sont en écriture script, pourquoi, chercher le compliqué?
    De plus , aujourd’hui si j’essaye d’écrire en écriture cursive j’ai l’impression au contraire que ça ralenti mon écriture, et puis cela fait mal au doigt, je trouve!
    Mes enfants écrivent en écriture cursive imposé dans leur école et ma fille a souvent des cloques au doigt, je pense que c’est en rapport et mon fils de 6 ans ne reconnait pas certaines lettres dans les livres, donc je pense que c’est un vrai problème.

  9. Merci pour cet article! J’ai malheureusement montré le cursif à ma puce et je le regrette. Je sens bien qu’elle est plus attirée par le script (elle écrit des lettres au hasard en script, alors que je lui aie montré les lettres rugueuses en cursif).

    Elle reconnaît douze lettres rugueuses pour le moment. Mon matériel est en cursif (lettres rugueuses, puis grand alphabet mobile). Je me sens coincée!

    Avez-vous un conseil à me donner pour la suite? Je pourrais envisager de racheter des lettres rugueuses en script, mais pas d’alphabet mobile, c’est trop cher.

    Je pourrais continuer l’apprentissage des lettres en cursif, mais simplement pour la reconnaissance, mais lui présenter le tracé des lettres en script? Lui présenter des cartes avec les deux types d’écriture pour l’aider à faire la reconnaissance? Pas idéal du tout ce double apprentissage, je sais… mais je cherche à corriger mon erreur. Ma grande a apprise seule à associer lettres minuscules et lettres majuscules en script simplement en regardant un imagier qui présentait ces deux types d’écriture. Mais ma grande avait énormément de facilité à ce niveau.

    Ma puce me semble prête pour l’écriture spontanée. Elle arrive à entendre tous les sons de son prénom et l’écrire avec moi. Je la guide simplement en disant qu’est-ce que tu entends ensuite? Même chose pour des mots très simple comme moto. Mais, elle ne connaît que 12 lettres pour le moment. On avance peu à ce niveau, il y a un blocage, peut-être dû aux lettres cursives qui ne lui plaisent pas.

    Bref, je dois faire avec ce que j’ai commencé avec elle et mon matériel (lettres cursives), mais tenter de rectifier pour aller vers ce qu’elle a préfère, ce qui l’attire.

  10. Je suis un instituteur de français et je pense qu’il est inutile d’utiliser quatre formes pour une seule lettre, car cela va compliquer les choses, au lieu de faciliter. Moi, je fait apprendre à mes élèves, la forme script en majuscule et minuscule, puis la forme cursive en minuscule. j’évite la forme cursive en majuscule…
    Les éleves posent tj cette question: la lettre « m » a 2 ou 3 jambes? et lettre « n » a 2 ou 1 jambe?

  11. très intéressant..j’ai appris a ma fille les lettres cursives et fait étrange, elle appris les lettres en script toute seule en observant. Je pense que l’écriture script est plus facile pour les jeunes enfants à écrire. Je lui apprends également les lettre en hébreux…et comme c’est des barres et batons sans boucle, elle écrit plus facilement.

    1. Je suis à la recherche des lettres rugueuses pour l’apprentissage de l’hébreu. Savez-vous où en trouver et d’autre matériel Montessori pour cette langue ?
      Je vous remercie

  12. Bonjour,

    J’avoue pour ma part être plus partisane de l’écriture cursive notamment suite à la lecture de divers articles (et du livre) de Danièle Dumont.
    Je cite :
    Vous avez traité dans votre ouvrage (pages 19 et 20) de la problématique « Script ou cursive ? ». Que pensez-vous de la question récurrente du choix du modèle : script, cursive ou majuscules typographiques ?
    Cette question est effectivement souvent posée bien que les programmes soient clairs sur le sujet : l’objectif est l’écriture cursive . Parfois, l’hésitation porte plus sur l’écriture à utiliser par l’enseignant (pour les étiquettes, par exemple) que sur le modèle à donner à reproduire à l’enfant.
    On l’aura compris, entre l’écriture script et l’écriture cursive, mon choix va sans hésitation à l’écriture cursive. En fait, il ne s’agit pas d’un choix à proprement parler mais de la conclusion aussi bien d’observations faites sur le terrain en rééducation d’écriture que d’une réflexion sur le geste d’écriture.
    La réflexion est facile à suivre :
    – L’écriture script sépare les lettres ; chaque arrêt entre les lettres freine le geste et le stoppe avant qu’il ne redémarre car l’enfant n’a pas encore l’habileté graphique qui autorise de bonnes « liaisons dans l’espace », c’est-à-dire des enchaînements judicieux au-dessus du papier propres aux quelques scripteurs d’excellent niveau qui ont adopté cette écriture. L’écriture script n’est donc qu’exceptionnellement une écriture rapide en général et jamais dans l’enfance ou l’adolescence (ne pas confondre vitesse du trait, c’est-à-dire vitesse avec laquelle on écrit sans lever le crayon, et vitesse de l’écriture, c’est-à-dire vitesse avec laquelle on écrit un mot 8).
    – Passer de l’écriture script à l’écriture cursive est un exercice difficile car l’apprentissage de l’écriture script n’implique pas de point d’attaque particulier des lettres alors qu’il en va différemment de l’écriture cursive. Il s’agit donc pour l’enfant qui a commencé en script – comme c’est le cas actuellement au Québec – d’apprendre d’autres formes, d’autres enchaînements et d’apprendre à faire couler son geste. Autant d’inconvénients qui peuvent être évités en apprenant directement la cursive.
    Les enfants admettent sans difficulté que l’écriture imprimée soit différente de l’écriture manuscrite. Que l’enseignant écrive des étiquettes en script ne pose donc pas de problème majeur en ce qui concerne la différenciation par l’enfant du modèle à reproduire (cursive) et de « l’autre écriture » (script).
    Par la diversité et l’enchaînement de ses formes, l’écriture cursive nécessite un apprentissage spécifique. Les lettres de l’écriture en capitales typographiques sont à la fois juxtaposées et composées de tracés qui peuvent être réalisés séparément pourvu qu’ils soient correctement collés, ce qui en fait une écriture facile à tracer.
    Les majuscules typographiques sont donc souvent choisies pour les premiers écrits. Ce peut être effectivement une bonne solution d’attente pour des enfants qui ne maîtrisent pas l’écriture cursive si, et seulement si, l’on considère qu’il s’agit bien d’écriture et non de « dessins de lettres ». Cette solution ne pourra donc être adoptée que si toutes les compétences autres que celles qui sont spécifiques à l’écriture cursive sont acquises : tenue du stylo, usage de la main appropriée, sens de déroulement de l’écriture (gauche/droite et haut/bas), tenue correcte du crayon, posture adaptée, déplacement adapté des organes scripteurs et capacité d’organisation de l’espace graphique grâce à une bonne gestion statique de l’espace graphique.
    En effet, arrivé à ce stade 9 l’enfant dispose de toutes les compétences nécessaires pour bien écrire. S’il y a un peu de retard dans la gestion dynamique de l’espace graphique qui sert à produire les formes de base de l’écriture, en l’occurrence les premières formes (à savoir les boucles), les enfants peuvent commencer à écrire en majuscules typographiques en sériant les lettres par types de tracés 100. Cette écriture pourra également être utilisée sans que les plus avancés aient l’impression de marquer le pas en attendant que toute la classe ait acquis les compétences nécessaires à l’écriture cursive.
    En revanche, on l’aura compris, lorsque les enfants ne maîtrisent pas les compétences de base, faire « écrire » en majuscules typographiques n’est pas plus judicieux que de le faire en cursive.

    http://www.cndp.fr/bienlire/01-actualite/a-interview28.asp

    Qu’en pensez-vous ?

    Merci !

    1. Bonjour, Pour toutes les raisons que j’ai déjà évoquées dans mes précédents articles qui sont juste la conséquence de 20 ans d’observations des enfants, je ne partage pas du tout cette opinion.
      Concernant la rapidité d’écriture, une de mes filles âgée aujourd’hui de 26 ans, a toujours écrit en lettres scriptes et elle n’a jamais eu de problème de vitesse d’écriture. Elle a étudié dans une bonne université Paris Dauphine et elle n’a jamais eu de difficulté pour prendre les cours. Je remarque d’ailleurs à ce sujet, ayant plusieurs enfants en études supérieures, que maintenant tous les étudiants prennent leurs cours sur ordinateur (donc en écriture scripte).
      De part mon expérience également de directrice mais surtout d’éducatrice auprès des enfants de classe primaire, je n’ai jamais remarqué d’enfants qui avaient la moindre difficulté à passer de l’écriture scripte à l’écriture cursive. En revanche, j’ai rencontré tellement d’enfants qui se retrouvaient en échec car ils n’arrivaient pas à former les lettres cursives correctement, les institutrices leur reprochant alors de mal écrire, leur faisant recommencer, quelle horreur ! J’ai même eu un élève qui est arrivé au niveau du CE1 et qui ne voulait plus écrire à cause de ce problème d’écriture.
      De plus essayez de faire faire des lettres cursives à un enfant de 3 ans… On met encore une fois le jeune enfant devant deux difficultés à la fois, apprendre à composer des mots, et faire de belles boucles si compliquées à ce jeune âge !
      Quant à écrire en majuscules typographiques, je n’y vois aucun intérêt. Quel texte est écrit avec une telle écriture ? qui écrit ainsi ? On rajoute encore un style d’écriture, pourquoi ?
      Voilà mon avis.
      Merci,
      Sylvie

Laisser un commentaire