Un enfant devrait toujours apprendre à lire entre 2 et 6 ans !

drapeau_anglais_25X14 Read in English

Les belles histoires…

« Cet article a connu un vif succès cette année puisqu’il fait partie du top 3 des articles les plus lus en 2013 (il a été lu plus de 4 000 fois).

C’est une des raisons pour lesquelles je me permets de le publier une nouvelle fois. C’est aussi la raison pour laquelle, j’ai créé un module de formation à 99 € sur l’apprentissage de la lecture afin que vous puissiez tous apprendre à lire aux enfants facilement : ce module contient des vidéos de présentations, des fiches explicatives, la théorie, vous pouvez poser toutes vos questions à une formatrice/ou un formateur et vous pouvez télécharger gratuitement le matériel de lecture dont vous pourriez avoir besoin.

Une autre raison est qu’en cette période d’inscriptions, je rencontre de nombreux parents d’enfants âgés de 4 et 5 ans qui me disent que leurs enfants s’ennuient à l’école, ou bien « ont toujours autant de mal à prendre le chemin de l’école ». Cela concerne toujours des enfants très intelligents et même souvent précoces.

Hier encore, lors d’un rendez-vous, des parents sont venus avec un petit garçon qui était captivé par tout ce qui était écrit et manifestait un désir évident de lire. Mais dans son école maternelle, ce n’était pas le moment. Il fallait attendre le CP. Et pourtant il essayait de déchiffrer tout ce qu’il voyait. Quel dommage de ne pas répondre à cette soif d’apprendre ? Comment va réagir cet enfant qui va se rendre compte qu’on refuse de lui apprendre à lire parce que des adultes ont décidé qu’il n’avait pas le bon âge ? Et cela je le vois tous les jours.

Montessori lecture
Livre de lecture Nounourse

La semaine dernière c’était une petite fille qui rêvait d’apprendre à lire. Heureusement ses parents faisaient le nécessaire à la maison. Alors je leur ai proposé les livrets de lecture que nous avons créés et je leur ai prêté un livre de lecture que nous utilisons avec nos lecteurs débutants. Quelle joie de voir dans les yeux de cette petite fille le bonheur qu’elle éprouvait de pouvoir déchiffrer ses premiers mots !

Pendant ce temps-là, dans notre classe de maternelle, l’institutrice me demandait les boîtes de lecture ainsi que les fichiers que nous avons créés car un petit garçon de tout juste 5 ans manifestait une grande envie de lire en ayant déjà tout compris du processus de la lecture. D’ici quelques jours, ce petit garçon pourra déchiffrer pratiquement tout ce qu’il verra autour de lui. Il sera alors très fier de lui et aura confiance  dans les adultes qui l’entourent à l’école car il saura qu’ils seront toujours prêts à répondre à son envie d’apprendre.

Les parents qui viennent visiter notre école sont toujours surpris lorsque je leur dis que les élèves de notre classe de maternelle bilingue entrent en CP en sachant lire et pourtant c’est la pure vérité. « 

Sylvie d’Esclaibes

Voici cet article sur l’importance d’apprendre à lire avant 6 ans :

Entre l’âge de quelques mois et l’âge de 6 ans, l’enfant traverse ce que Maria Montessori appelait la période sensible du langage. C’est-à-dire qu’il est particulièrement perméable pendant toute cette période à tout ce qui touche au langage, ceci en vertu de ce que Maria Montessori nommait « l’esprit absorbant » du petit enfant. C’est la période pendant laquelle il apprend spontanément à parler. Cette sensibilité extrême aux mots lui permet même d’apprendre pendant cette période une, deux, voire même trois langues différentes simultanément comme des langues maternelles.

Apprendre à lire

Après avoir appris à parler et jusqu’à environ 6 ans, l’enfant reste fasciné par tout ce qui a trait au langage et il est passionné par les mots qu’il entend et qu’il voit. C’est donc aussi à cette période qu’il faut lui présenter le plus de vocabulaire possible de toutes les façons possibles. L’enfant aime les mots compliqués et il les retient avec une rare facilité. Il est donc essentiel de lui enseigner le mot juste pour chaque chose et de multiplier les occasions d’introduire du vocabulaire, notamment les mots précis de la géographie, ceux des sciences, de histoire de l’art, etc…

Des mots compliqués

Vous serez alors impressionnés par la capacité que développera l’enfant pour l’assimilation de tous ces mots et vous serez surpris par sa fascination pour des mots très compliqués qu’il peut, de plus, assimiler sans difficulté dans plusieurs langues différentes.

Tous ces petits signes…

C’est à cette période qu’il se montrera très intéressé par tout les signes (les lettres) qu’il voit autour de lui et qui semblent signifier quelque chose. Si vous avez également pris le temps de lui lire de nombreux livres, il va vite comprendre que ce sont tous ces petits signes qui vous permettent de lui raconter ces histoires merveilleuses.

Au Lycée International Montessori, nous insistons chaque matin pendant une leçon collective sur les sons qui composaient les mots du jour de la semaine, du mois, etc… J’avais également mis en place des jeux avec les prénoms des enfants.

Lire tout ce qui est autour…
Le journal des parents…

Ces lettres, l’enfant les voit partout. Notre rôle d’éducateur ou de parents est de lui permettre de se sentir le mieux possible dans le monde dans lequel il vit. Il est donc essentiel de lui permette le plus tôt possible de déchiffrer et comprendre tout ce qui se trouve autour de lui dans sa vie. Cela va de ce qui est écrit sur la boîte de céréales qu’il voit chaque matin sur la table du petit-déjeuner jusqu’à la compréhension de ce qui est écrit sur les affiches dans les rues partout autour de lui, en passant bien-sûr par le journal que ses parents lisent et par la lecture des histoires qu’il aime tant entendre mais que ses parents n’ont pas toujours le temps de lui lire.

Etre autonome…

Dès qu’il a acquis la conscience de soi et jusqu’à environ 6 ans, l’enfant traverse également la période sensible de l’autonomie. La preuve en est qu’il demande toujours à faire les choses « tout seul ». Comment être autonome dans la vie si l’on est toujours dépendant de l’adulte pour lire tout ce qu’il y a autour de soi ? Lui apprendre à lire est donc essentiel à cet âge-là.

L’alphabet mobile de Montessori

En commençant les jeux de lecture vers 2 ans, l’enfant a tout son temps pour apprendre dans le plaisir au moment où son pouvoir de concentration sur cet enseignement est optimal. Après 6 ans il est trop tard, la période sensible qui faisait de ces apprentissages un jeu excitant est passée et ne reviendra plus jamais.

Apprendre très tôt…

L’enfant qui a découvert très tôt les mots parlés et écrits ne sera pas soumis à la pression du programme scolaire qui dit qu’un enfant doit apprendre à lire et à écrire au Cours Préparatoire et doit savoir lire et écrire à la fin de cette année scolaire, conditions dans lesquelles cet apprentissage n’est plus un plaisir mais une contrainte sur une courte année où il y a déjà tellement d’autres choses à apprendre! Cette contrainte et la difficulté rencontrée par l’enfant après la période sensible peuvent mener à des difficultés d’apprentissage, des anomalies et même à l’échec.

En tant que parents, vous pouvez mettre en oeuvre des activités très variées avec votre enfant afin de répondre à cette soif d’apprendre. L’essentiel est qu’il comprenne qu’un mot est composé de sons et qu’un son correspond à une lettre.

les sons qui composent les mots…

Vous pouvez donc faire de nombreux jeux sur les sons jusqu’à ce que votre enfant les entende bien dans les mots. Il est important de noter également que cet apprentissage de la lecture est au début très sensoriel puisqu’il s’agit d’entendre des sons et qu’encore une fois c’est entre 0 et 6 ans que le développement sensoriel de l’enfant est à son maximum. Il est donc essentiel de trouver tous les entraînements possibles afin de rendre votre enfant encore plus performant.

Un son correspond à une lettre

Quelques idées de jeux de sons : qu’est-ce que tu entends au début de « Alexis » ? tu entends « A ». Qu’est-ce que tu entends au début de « Maman » ? Tu entends « mmm ». Qu’est-ce que tu entends au début de « voiture » ? Tu entends « vvvv »… Il faut commencer avec des sons simples comme « mmmm » « oooo » « aaaa » « pppp » comme « papa » et pas par des sons compliqués comme « tr », « pr » « pl » « oi », etc…

Et cela jusqu’à ce qu’il trouve tout seul le son qui commence le mot.

On peut faire ensuite d’autres jeux qui amusent beaucoup les enfants : « montre-moi tous les objets de la pièce dont le nom commence par le son « a », « cherche un jouet dans ta chambre qui commence par « o », etc…

Une fois que l’enfant a compris le son qui commence un mot, on peut l’interroger sur le son que l’on entend à la fin de ce mot.

Lorsqu’il a été bien vérifié que l’enfant entend bien les sons dans le mot, on peut passer à l’apprentissage des lettres (un article sur l’apprentissage des lettres sera rédigé très prochainement).

Dyslexie, dyspraxie, dys…

L’avantage de faire ces exercices très tôt peut permettre également de déceler des problèmes d’audition, de dyslexie, etc… Plus un problème est appréhendé et soigné jeune, plus il a de chances d’être résolu. Souvent c’est lorsque l’enfant est en fin du Cours Préparatoire et qu’il ne sait pas lire, ou qu’il le fait avec beaucoup de difficulté, que l’on commence à se poser des questions et que l’on demande aux parents de faire faire différents bilans. Quel dommage d’avoir attendu si longtemps ! Quel dommage surtout d’avoir ainsi mis l’enfant en échec ! Cet enfant de 6 ans et plus se rend compte qu’il n’est pas comme les autres enfants. Ceux-ci avancent dans les pages du livre alors que lui n’y arrive pas. Il se sent très mal. Cela déclenche un mal être, une perte de confiance en soi, une tristesse, un sentiment d’injustice que l’on aurait pu éviter en commençant ces apprentissages beaucoup plus tôt et individuellement (chacun à son rythme).

Les lettres scriptes et cursives

Pour l’apprentissage des lettres, j’ai souvent été en contradiction avec ce qui se fait dans l’Education Nationale car j’ai toujours préconisé l’apprentissage des lettres scriptes et non des lettres cursives. Pourquoi ? Parce que tout ce qui est écrit autour de nous sur les affiches, dans les journaux, dans les livres, sur les menus des restaurants, etc… est écrit en lettres scriptes et je vous rappelle que le but est de permettre à l’enfant de lire tout ce qui l’entoure. Qu’est-ce qui est écrit en lettres cursives aujourd’hui ? Même l’ordinateur dont l’enfant se sert de plus en plus jeune utilise les caractères scripts.

Lettres rugueuses montessori

De plus, dans la pédagogie Montessori, l’enfant apprend à composer les mots et donc à écrire avant de lire. Or l’enfant très jeune (environ 3 ans) n’a pas toujours la motricité fine (l’habileté manuelle) suffisamment développée pour dessiner des pleins et des déliés. Il se trouve encore une fois en échec et, si c’est vraiment trop difficile, il abandonne.

Alors que tracer des lettres sous forme de bâton, est beaucoup plus simple. Un « i » est si simple, ou un « b » ou un « m » alors que faire toutes les boucles du « b » ou du « m » en lettres cursives est souvent très difficile pour un jeune enfant.

Je rappelle également que nous sommes un des rares pays à demander encore à ses écoliers d’écrire en lettres cursives. Dans tous les pays anglophones notamment, les élèves n’écrivent qu’en lettres scriptes. Dans mon école, puisque les enfants apprennent à lire en anglais et en français en même temps, il était également essentiel d’avoir une cohérence dans le type des lettres enseignées.

La difficulté de l’écriture cursive

Bien entendu, pour respecter la culture française, lorsque l’on sent l’enfant prêt et désireux d’apprendre les lettres cursives, on lui présente les jolis cahiers d’écriture afin qu’il s’entraîne à tracer des belles lettres. Il peut ensuite choisir entre les deux écritures celle qui lui plait le plus.

L’enfant apprendra donc les lettres qui correspondent aux sons, puis composera des mots et les lira ensuite. La vitesse d’apprentissage est évidemment très variée d’un enfant à l’autre et il ne faut jamais oublier que tout cet apprentissage doit rester un jeu, un plaisir et que la pire des choses à faire est de mettre la pression sur son enfant. Il faut lui faire confiance, trouver toujours les moyens attrayants pour l’aider à apprendre. Je vous donnerai prochainement de nombreux jeux de sons à faire à la maison et vous donnerai également des moyens très attrayants pour lui apprendre ses lettres.

Des parents fiers de leurs enfants

Après 20 ans d’expérience à la direction de mon école au contact quotidien des enfants, je peux assurer que de cette manière-là les enfants apprennent à lire très jeunes avec grand plaisir et que leurs parents sont alors très fiers d’eux, ce qui est essentiel à la confiance en soi de l’enfant. Mes cinq enfants ont tous su lire entre 3 et 4 ans. Ils lisent depuis avec beaucoup de plaisir. Cet apprentissage s’est toujours passé avec joie et sans contrainte aucune.

C’est pour moi une grave erreur d’attendre que l’enfant ait 6 ans et soit au Cour Préparatoire pour commencer l’apprentissage de la lecture.

Des découvertes fondamentales…

Une chose encore est extrêmement importante : n’acceptez jamais l’enseignement de la lecture selon la méthode globale ! Cette méthode consiste à faire apprendre par cœur à l’enfant des mots entiers. Elle avait été déclarée obligatoire. En 2005, Gille de Robien avait demandé qu’elle soit abandonnée définitivement car elle s’était révélée catastrophique pour tous les enfants (en 2002 17,5 % des enfants de 6ème sont illettrés). Les enfants n’arrivaient pas à lire les mots qu’ils n’avaient pas mémorisés et avaient des résultats en orthographe désastreux.

Le Ministère est bien sûr revenu sur l’enseignement de la méthode globale mais certaines écoles continuent à la pratiquer. Alors que le 3 janvier 2006, le ministre de l’Education Nationale incitait les maîtres à écarter résolument « les approches globales de la lecture », un sondage IFOP-SOS Education paru le 11 septembre 2006 rapportait que 93 % des enseignants de cours préparatoire continuaient à les utiliser.

Voir l’article de l’iFRAP : Méthode globale : les dégâts d’un « ukase » d’état.

Dans les écoles Montessori, il n’a jamais été question d’avoir recours à cette méthode, on a toujours utilisé la méthode syllabique dès le plus jeune âge pour le plus grand succès de tous nos élèves.

Karl Lagerfeld lance un parfum à l’odeur de papier…

En conclusion, gardons à l’esprit que la lecture et l’écriture sont les « arts premiers » de l’Homme, ceux qui font appel à ce qu’il a d’unique et de plus précieux au sein de toute la Création. Les cinq sens y sont d’abord mis à contribution, tout d’abord la vue et l’ouie qui sont en première ligne, le toucher ensuite, celui de l’outil d’écriture et celui du support d’écriture – chez Montessori, le toucher des lettres rugueuses permet au petit enfant d’apprendre à lire et à écrire dans plusieurs langues à une vitesse incroyable – puis l’odeur du livre et du papier, celles de l’encre ou de la craie et même leur goût au bout des doigts, tout un environnement sensoriel et émotionnel qui, proposé à l’enfant dès son plus jeune âge, développera ses capacités et son pouvoir phénoménal d’utiliser petit à petit ces acquisitions au profit du concept et de l’abstraction intellectuelle.

Sans écriture et sans lecture, le chemin de la création, celui qui va du concret vers l’abstrait, de la main à l’esprit, est interrompu ; dans leur apprentissage tardif, il est largement freiné et demeurera maladroit ou incomplet.

Alors la question demeure : pourquoi attendre que la période sensible du langage et celle de « l’esprit absorbant » soient révolues pour enseigner à nos enfants les outils de la connaissance et de la création ?

Sylvie d’Esclaibes
 

61 commentaires

  1. Bonjour, Ma fille savait lire avant l entrée au CP. Elle écrit très bien également.
    Mon fils a presque 2 ans et demi et j’aimerais essayer de lui apprendre à lire. Les exercices dans l article me semblent un peu compliqués pour son âge . Par quoi puis-je commencer ? Je vous remercie

  2. Bonjour, j’aimerais beaucoup apprendre à lire et écrire à ma fille de 3 ans et demie, mais j’ai énormément de mal à capter son attention, tant que cela reste oral tout se passe bien, mais dès qu’il faut rester calme ça devient compliqué. Elle sait déjà son alphabet et compter jusqu’à 29 voir plus, elle a compris le principe. Elle adore qu’on lui lisent des livres plusieurs par jours. Je me demande comment faire. Pourtant elle fait semblant de lire tout ce qu’elle trouve. Mais elle ne veut pas d’explication. Cordialement

  3. Bonjour,
    Merci pour cet article que je vais compléter par la lecture des autres.
    Je suis une jeune femme enceinte vivant en Suède et je me renseignais sur la façon de combiner un apprentissage du Suédois avec celle du Français.
    J’ ai appris à lire trés jeune et je me rappelle bien de cette curiosité dévorante des lettres environnantes, aujourd’ hui devenue un goût immoderé pour la lecture. Je n’ y connais encore rien aux méthodes ni aux rythmes d’ apprentissages, je commence tout juste à m’ informer. J’ ai simplement été très surprise aujourd’ hui de comprendre en discutant avec deux petites filles de 6 ans trés dégourdies et autonomes qu’ elles ne savaient pas lire..
    D’ où cette recherche internet, et la lecture de cet article , qui me semble d’ un bon sens évident et qui orientera trés certainement mes choix éducatifs.
    Merci
    Melody

  4. Bonjour Madame,
    je ne sais pas si vous répondez toujours à votre blog car je vois des messages qui dates.
    je ne sais comment faire, ma fille à 6 ans présente des lagunes en lecture. Pourtant dès la maternelle, nous avons veiller à ce qu’elle est un bon vocabulaire. Elle voulait apprendre mais à l’école il disait qu’elle avait le temps . Cette année c’était la rentrée au CP. Je me suis aperçue au mois de mai après avoir reçu le bulletin de ma fille du mois de décembre qu’elle avait une mauvaise appréciation en lecture. En effet, ce n’est pas acquis pour qu’elle raisons je ne sais pas.
    Je veux prendre les choses en main, car j’ai une fille intelligente, qui comprend facilement . Elle est frustrée de ne pas y arriver, j’essaie de lui apprendre mais je pense manquer de méthode. Auriez-vous un conseil à me donner? De plus , j’ai mon fils de 3 ans en demande et j’aimerais commencer . merci de votre réponse.

  5. Bonjour, ma fille de 4 ans et 2 mois déchiffre les mots. Je lui écris des mots d’objet, elle s’amuse à les lire et à les trouver dans la pièce. Elle voudrait lire des livres. Mais c’est vraiment le début et quand on essaye avec un livre normal, les phrases sont tellement longues qu’elle oublie le début avant d’arriver à la fin de la phrase :) Est-ce que vous auriez des ouvrages à nous conseiller ?
    Merci. Marie

  6. Bonsoir;
    Je suis très impressionné par cette page, mon fils a été chez Montessori qqes mois en Afrique du Sud alors qu’il avait 1.5 an. Il a adoré. Il a maintenant 2.9 ans, ns habitons en France, j’aimerais me procurer du matériel de lecture pour lui (lettres rugueuses etc…) car il adore les livres. Avez vs un site où pourrais je commander?
    Merci
    Marc Le Maux

  7. mon fils a appris seul l’alphabet en français et en anglais avec un jeu sur une tablette. à 3 ans il connaissait même les signes % § ( $ £ sur mon ordinateur simplement car il était piqué par la curiosité de savoir. Dès la 2eme année de maternelle ils ont complété « graphiquement » et par la suite appliqué la méthode Montessori. Aujourd’hui à 6 ans, au CP, il lit correctement et écrit déjà en cursif. Il est tout fier de faire ses devoirs et de nous montrer le nouveaux sons appris. A côté de ca il est déjà trilingue (Français, Anglais et Chinois du côté de sa maman) Il se joue de tout ce qu’il eut lire dans la rue, les plans, les arrêts de bus, le métro etc… tout est prétexte a lire. On est même obligé d’anticiper certains nouveaux sons.
    Cette méthode est fantastique. Bravo

  8. Merci pour cet article ! Je me retrouve aujourd’hui avec ma fille de 2 ans qui s’intéresse aux mots et face à ma peur de « trop la pousser » ou de la freiner en ne l’écoutant pas ! Difficile de trouver un juste milieu et votre article m’aiguille et me rassure !

  9. Bonjour !

    Merci pour cet article, c’est très intéressant.

    Je suis tombée dessus en faisant une recherche car j’étais étonnée de voir mon fils , qui vient tout juste d’avoir 2 ans, pointer les lettres du doigts en attendant qu’on lui dise ce que c’était. Mais ce qui m’a le plus surprise c’est de voir qu’il répète, mémorise et sait les reconnaître.

    Du coup j’avais envie d’aller un peu plus loin en essayant de lui apprendre l’alphabet, petit à petit, à sa demande. Justement je me demandais s’il fallait lui apprendre en lettres manuscrites… Vous avez répondu à ma question dans l’article.

    Encore merci 😉

  10. Bonjour, voilà j’aimerais vous poser une question . J’ai ma fille qui a 4 ans et elle est très intéressée par la lecture, les lettres , elle écrit des lettres et me demande ce qu’elle a écrit …. j’aimerais l’aider mais pour le coup c’est moi qui suis perdue car que faire et comment faire ? Je viens de découvrir votre site et je savais qu’on pouvait initier les enfants très tôt à la lecture mais comment procéder ? Et encore une question j’ai un de mes fils qui a 9 ans qui lui a toujours beaucoup de mal à lire comme dans votre article en fin de cp ne sait pas lire , j’ai beaucoup travaillé avec lui mais aujourd’hui il en cm1 il a beaucoup de mal à lire et donc comprendre les énoncés d’exercices que la maîtresse lui demande . Il est donc démotivé et je le vois complètement angoissé quand arrive les « évaluations » ma question est : est ce qu’on peut rattraper ce retard? Si oui comment ? Merci encore pour ce superbe article intéressant…

  11. Bonjour, je découvre votre article avec beaucoup d’intérêt. Ma fille aînée de 6 ans vient de rentrer au CP, elle était très enthousiaste à l’idée d’apprendre à lire. On lui avait inculqué quelques notions, elle savait écrire quelques mots avec beaucoup de fierté et en 3 semaines à peine tout semble s’être écroulé. Elle est stressée par l’apprentissage, face aux difficultés qu’elle rencontre elle adopte un comportement « bébé « . Tout le plaisir de l’apprentissage semble avoir laissé la place à l’angoisse. Comment pouvons-nous l’accompagner sur cette année pour que le plaisir revienne ? D’avance merci,
    Sébastien

  12. Bonjour,
    Tout d’abord un grand merci pour votre blog et vos articles. Ils sont une aide précieuse aux parents. En effet le rôle de parents n’est pas assez valoriser et lorsque l’on veut avoir des clés pour accompagner notre enfant dans son développement nous n’avons personne vers qui nous tourner. On nous répète : « Laissez lui le temps, l’école viendra et vous n’aurez plus à vous occuper de son enseignement !!! » Bref, merci.
    Concernant mon fils de 3 ans, cet été, il a commencé à découvrir les mots et les lettres. Il caressait les lettres de son prénom, des mots lorsqu l’on lisait les histoires. Je me suis donc informé (j’ai découvert votre blog) et j’ai investi dans les Petits Montessori et les lettres rugueuses.
    Il était intéressé mais nous prenions notre temps. On avait jouer autour de 3 lettres.
    L’entrée à l’école maternelle a tout changé. Maintenant il refuse massivement et violemment tout jeu autour des lettres rugueuses et des sons. J’ai cru cmprendre que dans sa classe (classe 2 niveaux PS et MS) ils apprenait les lettres et non pas les sons (lorsque que je lui est demandé le son, il m’a répondu en lettre, personne d’autre n’intervient dans ce domaine à part l’école et moi). J’ai même cru comprendre qu’on lui avait dit qu’il fallait dire la lettre et non pas le son. Résultat je crois que ce pauvre loulou est tout enbrouillé entre ce que je souhaite lui apporter et ce que veut inculquer l’école. On manque totalement de cohérence et j’ai peur que cela entraine l’effet inverse sur mon fils, le desintérêt et le refus. Que dois je faire à part « laisser faire l’école » ou « parler à la maitresse » car les 2 cas reviennent au même je pense ? Merci pour votre aide.

  13. Bonjour,

    Un grand merci pour votre blog et vos articles. Grace a vous, les parents sont moins démunis et accompagnent mieux les enfants.
    Concernant notre fils de 3 ans, je débute les sons (grâce aux Petits Montessoris) et les lettres rugueuses. Je me suis équipée et j’ai commencé à me renseigner sur ce sujet quand cet été il s’est mis à caresser les lettres de son prénom et à caresser les mots quand on lisait des histoires. Cela l’intéressait beaucoup et il avait grand intérêt. Tout ceci n’est plus vrai depuis qu’il a débuté l’école. D’après ce que j’ai pu comprendre, en classe (il est en classe 2 niveaux PS MS), il commence à apprendre les lettres a,b,c… et non pas les sons. Il connaissait déjà quelques sons et maintenant un refuse de les dire quand il voit la lettre. Pire j’ai l’impression que tout ça l’embrouille (maman parle de sons alors qu’à l’école la maîtresse me dit que c’est des lettres). Je me demande même si on ne l’a pas dit que c’était faux ceci expliquant qu’il refuse maintenant l’apprentissage avec maman. Comment faire pour ne être trop incohérent ?
    Merci beaucoup pour votre aide

  14. A 3 ans, en voiture, mon fils m’a dit d’une voix émerveillée : « maman, il y a de l’alphabet PARTOUT! » Depuis son intérêt ne s’est pas démenti. Il vient d’avoir 4 ans et encore cet après midi, il m’a sorti une bonne trentaine d’animaux en plastique de son bac en me demandant ou en proposant lui même « et le lion il commence par L? » (il s’appelle Louis donc les L ça le connait) mais par exemple il sait déjà me dire, super tout fier, que hippopotame ça commence par H (l’aurais-je déjà dit? sûrement une bonne centaine de fois mais ça sort tellement tout seul chez moi ce genre de truc)… je précise, je n’ai aucune formation d’enseignante ni un parcours littéraire, je suis purement scientifique mais j’adore lire, c’est vraiment ma grande passion. Son institutrice de deuxième maternelle à qui j’expliquais qu’il maitrisait l’alphabet, les lettres majuscules mais aussi l’équivalent en script (pour qu’elle n’hésite pas à le stimuler de ce côté) à ouvert des grands yeux en me disant « houla il est vraiment très avancé alors ». Je suis contente de pouvoir soutenir son intérêt à la maison, mais là je me demande s’il ne va pas simplement s’ennuyer à l’école…

    1. Bonjour, Il est préférable qu’il s’ennuie à l’école plutôt que de l’empêcher de lire et de créer une grande frustration. Et surtout de passer à côté de cette envie de lire qui peut ensuite disparaître faute de nourriture. Donc allez-y suivez le, il vous montre le chemin mais il est essentiel que vous mettiez en place autour de lui un environnement qui lui permettre d’assouvir cette soif d’apprendre. Bravo !

  15. Bon…
    Lire ça comme maman pas du tout instit (pharmacien), ça calme un peu. Mon garçon à 6 ans et demi, on est juste ses parents, on fait bcp de vie quotidienne et de botanique à la maison mais on ne peut pas tout faire !
    C’est franchement dur à lire en début de CP….

  16. Bonjour, dans cet article vous préconisez l’apprentissage des sons et des lettres par l’écriture scripte. Dans des spécimen de vos livres vus sur internet les lettres dans les activités à proposer aux enfants sont en cursives. Avez vous changé d’avis? Concernant l’apprentissage des sons est-il préférable de le faire avec les lettres rugueuses cursives plutôt que scriptes (comme montré dans le livre que vous avez récemment publié)? SI oui j’aimerais comprendre pourquoi ce changement de la scripte à la cursive? Je vous remercie d’avance pour les éclaircissements que vous pourrez m’apporter.
    Cordialement.

    1. Bonjour, Dans les livres c’est l’éditeur qui m’a demandé de faire ce choix car les enfants en général dans les écoles publiques et privées apprennent les lettres cursives donc cela correspondait mieux pour les aider. Personnellement je garde mon choix du script que l’enfant voit partout dans les livres, les journaux, les panneaux, les affiches, les étiquettes, etc… Merci beaucoup, Sylvie

  17. Que n’ai je pas eu ces outils simples et agréables il y a 1 an quand ma puce m’à demandé de lui apprendre à lire. Elle avait 2 ans donc j’ai cherché des choses de maternelle… des supports papiers pour entourer les mots et expliquer les sons et on a commencé dès jeux de mots et de sons à table couplés à des comptines de rymes et de jeux autour des syllabes avec dun vusuel et des jeux de tracé sur table au noir. Puis je me suis retrouvée un peu coincée.
    Voilà maintenant elle a 3 ans 3 mois et je peux enfin répondre à son besoin avec des outils qu’elle aime. On joue avec des cartes (qui ressembles à des cartes de nomenclature) et avec tout ce qui nous tombe sous la main. Je viens d’acheter un alphabet en bois à peindre.
    Je vais très vite investir dans les alphabets rugueux. Merci pour ces aides et les vidéos d’explication. En tant que parents vous êtes une partenaire en or. Et en tant qu’accueillante d’enfant 0-6 ans, je suis aux anges de voir aussi tous les autres conseils et outils dès la naissance.

    1. Bonsoir Virginie, Merci beaucoup pour ce commentaire qui est vraiment adorable et qui me touche énormément. Et bravo pour la bonne mère que vous êtes. Votre petite fille a bien de la chance ! A bientôt.

  18. Bonjour,
    Merci beaucoup pour votre article. J’aurais quelques conseils à vous demander : Mon fils aura 3 ans dans un mois et est entré en petite section de maternelle dans une école publique il y a deux mois. Il s’intéresse beaucoup aux mots, fait des jeux de mots etc. et depuis quelques temps nous demandent de lui écrire des mots, il reconnaît un bon nombre de lettres et sait écrire en majuscules les lettres de son prénom (pas forcément dans le bon ordre). Il a demandé à avoir des lettres et des chiffres pour Noël. Nous lui avons offert des lettres aimantées en majuscules qui sont maintenant sur notre frigo et il nous sollicite beaucoup pour composer des mots avec. J’ai choisi des lettres en majuscules parce qu’à l’école ce sont celles-ci que sa maîtresse montre aux enfants et qu’ils utilisent (le matin les enfants doivent chercher l’étiquette avec leur prénom inscrit et le recopier avec des lettres aimantées). Ma première question est : Est-ce que c’est une bonne idée qu’il commence à lire et écrire avec des lettres en majuscules alors que les textes des livres sont écrits en minuscules? L’autre question porte sur le son des lettres : Il a appris à nommer les lettres par leur nom et non par leur son (il dit « Bé » et non « BBB ») parce que c’est ce qu’il entend à l’école et ce que lui dit tout le monde quand il pose des questions. Au début je lui disais le son des lettres quand il me questionnait, mais comme les autres adultes autour de moi faisaient autrement, j’ai fini par nommer les lettres par leur nom aussi. Pensez-vous que ça risque de l’embrouiller de trop?
    J’essaie d’accompagner sa curiosité simplement en répondant à ses questions, mais j’ai peur de ne pas lui donner les bons outils et de lui compliquer les choses, et notamment je me demande si c’est gênant que les méthodes à la maison soient différentes de celles de l’école.
    Je vous remercie beaucoup pour vos conseils.
    Audrey

  19. Bonjour
    Je reconnais ma fille dans cet article. Elle est en Moyenne section, a 4 ans 1/2, et son grand intérêt sont les sons et les lettres, ainsi que les additions. Sauf que… le programme cela n’est pas ça, mais « développer ses bouts de doigts » comme dit la maitresse. Donc ma fille ne comprend pas pourquoi elle doit aller à l’école faire des choses qu’elle sait déjà faire.
    La maîtresse trouve que tout ca c’est juste un moyen pour ma fille pour faire son intéressante !
    Quel dommage qu’on ne puisse pas répondre à sa soif d’apprendre. J’avoue être désemparée par ce système réducteur.

  20. Bonjour,
    C’est un article trés interessant. Je lis vos articles avec beaucoup d’intérêt depuis longtemps.
    J’ai moi-même bénéficié de la pédagogie Montessori pendant mes deux dernières années de Maternelle (aprés avoir été considérée comme « inapte au système » en première année) et j’en garde de bon souvenirs, même si cela s’est passé il y a plus de vingt ans.
    J’ai appris à lire à 4 ans et il en est de même pour un de mes frères, qui prend toujours autant plaisir à apprendre. Mon autre frère, quoique brillant élève, ne prend aucun plaisir aux tâches scolaires et ma soeur a des difficultés d’apprentissage. Est-ce lié au non respect de cette période dite « sensible » ? Je l’ignore… En tout cas, toujours est-il que pour mon premier frère (le brillant élève), ma mère a voulu s’inspirer de mes « prouesses intellectuelles » pour lui apprendre à lire avant le CP, mais en vain…
    C’est ce qui me fait dire que l’envie d’apprendre à lire dépend de l’enfant et j’envisage même la possibilité que certains enfants manifestent l’envie d’apprendre plus tard que leur 6 ans. La condition est juste qu’il ne faut pas les contraindre…

    Aussi, une question qui pourrait être intéressante concernant l’écriture : quel est l’intérêt de maintenir l’apprentissage de l’écriture cursive ?
    Au risque de choquer certains, je serais favorable à sa suppression dans les écoles. Pour moi, l’écriture cursive n’a d’intérêt que pour le cours d’arts plastique ou de calligraphie.
    La modernité ne réside pas seulement dans le fait d’introduire des ordinateurs et des tablettes tactiles à l’école. Elle réside également dans l’écriture, qui est aussi une méthode de communication.

    1. Bonjour, je suis tout à fait d’accord avec vous. En principe la période sensible de la lecture se situe entre 2 et 6 ans. Mais si l’enfant n’est pas prêt, il est inutile d’insister. Pour l’écriture cursive, je suis totalement d’accord avec vous et c’est la raison pour laquelle dans mon école, on apprend aux enfants dès la maternelle les lettres scriptes et on passe ensuite aux cursives pour les petits français car c’est très important pour les familles.
      Merci pour ce commentaire et merci de me lire, à bientôt

      1. Votre commentaire est très intéressant
        Je vous invite à voir le site « Boom Je lis »
        Si la méthode vous intéresse, nous pourrons partager sur l’importance de l’écriture cursive
        Cordialement, belle journée
        Monique Conscience

    2. Bonjour. Connaissez vous des livres sur lesquels ma fille de 5 ans pourrait s’exercer à lire? Elle commence tout juste à déchiffrer. Je cherche des livres type ‘ mes premières lectures’ des éditions Recrealire avec les alphas: je recherche des histoires écrites en très gros avec une phrase par page et des illustrations. Je ne trouve pas à part le livre mentionne plus haut. D’avance merci

  21. Bonjour, mon fils de 4 ans a saisi la technique de lecture, et, bien qu’il ait encore du mal avec certains diagrammes (ai, an, …) lit beaucoup de choses, et s’entraîne à écrire.
    Je souhaiterai lui trouver un « Vrai » livre de lecture, mais il ne connait aujourd’hui que les lettres capitales d’imprimerie, et je ne trouve que des méthodes de lecture de mots, mais pas de vraies petites histoires.
    Avez-vous des références à me conseiller ?

    1. Bonjour, Bravo à votre fils ! Malheureusement je ne connais pas de livres en lettres capitales. Personnellement j’enseigne les scripts et j’utilise le livre « Nounourse ». Sylvie d’Esclaibes

  22. Bonjour,
    Je viens de découvrir votre article.
    J’ai un petit garçon qui finit sa grande section. Très actif et très curieux, il est cependant déjà en rupture avec l’école car il refuse l’écriture de phrases (qui me semble longues pour des enfant de GS) du style « Ce matin nous avons cherché la lapin de pâques » en écriture cursive. Pour avoir un peu testé à la maison, il ne maîtrise pas encore l’écriture fine et son institutrice lui reproche régulièrement. Je le sens donc échec et je suppose que c’est pour cela qu’il refuse désormais le travail, n’arrangeant pas la relation avec l’institutrice.
    Je me trouve donc assez désarmée face à cela. Je ne sais pas trop comment lui redonner envie de l’école (je ne me fais pas trop de souci par rapport à l’envie d’apprendre, mais cela ne marche hélas qu’à la maison…) et je cherche en même temps une méthode efficace pour lui apprendre la lecture avec plaisir, afin que je puisse l’aider et lui redonner confiance en lui. Je souhaiterais trouver du matériel de lecture avec dessin etc…si vous pouviez me conseiller.
    Pour ce qui est de l’écriture, je ne sais pas trop comment réagir face à son « blocage » à l’école… Dois je lui dire que ce n’est pas grave ? Mais dans ce cas, je me mets contradiction avec l’enseignante, et je ne suis pas sûre que ce soit la bonne façon non plus….
    Merci.

  23. Bonjour,
    mon fils, au CP cette année, a toujours aimé les livres. Il a appris à lire très rapidement à la rentrée et dévore tout ce qu’il trouve (les 3 premiers tomes d’Harry Potter par exemple). Par contre, il n’aime pas du tout écrire. Il n’a jamais aimé dessiner non plus. La maîtresse m’a demandé de lui faire faire des lignes mais bien sur, il déteste. Avez-vous quelques conseils à me donner? Merci beaucoup

    1. mon fils, au CP cette année, a toujours aimé les livres. Il a appris à lire très rapidement à la rentrée et dévore tout ce qu’il trouve (les 3 premiers tomes d’Harry Potter par exemple). Par contre, il n’aime pas du tout écrire. Il n’a jamais aimé dessiner non plus. La maîtresse m’a demandé de lui faire faire des lignes mais bien sur, il déteste. Avez-vous quelques conseils à me donner? Merci beaucoup

      1. Bonjour, La seule chose que vous puissiez faire est de l’aider à améliorer sa motricité fine mais surement pas en faisant des lignes d’écriture qui vont plutôt le dégoutter d’écrire qu’autre chose. Mettez en place chez vous des exercices de vie pratique avec des pinces à épiler, des pipettes, etc… Faites lui même faire des lego, des mécanos, visser/dévisser, toutes activités où il exercera sa motricité et améliorera ainsi indirectement son écriture. C’est vraiment un problème majeur des classes de l’Education Nationale cette histoire d’écriture. Ils parviennent souvent à mettre l’enfant totalement en échec et en refus de continuer. C’est vraiment dommage car cela s’arrange avec l’âge si on en fait pas une obsession alors que sinon cela peut devenir un problème très important. Surtout ne lui mettez pas la pression !!! A votre disposition pour des idées d’exercices et bravo pour la lecture. C’est formidable ! A bientôt,

      2. Bonjour, j’ai laissé tomber les lignes et suivi vos conseils. On essaie les pinces et les pipettes . J’avais lu aussi un article sur les bienfaits du crochet et de la couture pour la motricité. Bien sur, il préfère tout ça à l’écriture. Je suis aussi preneuse de toutes vos idées! Entre temps, j’ai revu également sa maîtresse pour faire le point. Elle savait que mon fils savait lire mais n’avait pas vu qu’il lisait autant. Par contre, elle avait remarqué qu’il semblait un peu dans son monde, pas forcément concentré sur les exercices. Elle avait mis ça sur le compte de son âge (fin d’année). Depuis notre discussion, mon fils
        peut lire des livres pendant que ses camarades travaillent leur lecture. Dès le lendemain, il est parti à l’école avec son tome 4 d’H. Potter. Je pense qu’il est très satisfait d’avoir été entendu par nous et par la maîtresse. On a conclu avec celle-ci qu’il devait un peu s’ennuyer jusqu’à présent pendant la lecture et les mathématiques (il a compris depuis un moment les additions et soustractions) et que l’année prochaine, il serait plus stimulé. Je me dis surtout que j’aurais du rencontrer sa maîtresse bien plus tôt, dès qu’il m’a dit que l’école l’ennuyait et qu’il ne voulait plus y aller mais comme cette période n’a duré qu’un temps, je n’ai pas insisté. De son côté, mon fils ne posant pas de problème particulier et avec une classe entière à s’occuper, c’était difficile pour elle ne le remarquer. Je serai plus vigilante la prochaine fois.
        Merci encore pour votre blog, si riche.
        Lisa

  24. Bonjour,

    Si je peux me permettre, il y a un problème dans le lien logique entre ces deux phrases :
    « Notre rôle d’éducateur ou de parents est de lui permettre de se sentir le mieux possible dans le monde dans lequel il vit. Il est donc essentiel de lui permette le plus tôt possible de déchiffrer et comprendre tout ce qui se trouve autour de lui dans sa vie.  »

    Ou plutôt, il y a plusieurs étapes implicites entre elles, avec des valeurs et un contexte qui ne sont pas explicités.

    Bonne fin de journée,

    Claire D.

  25. Bonjour, je suis mamie d un petit garçon autiste léger non verbal, comment utiliser la méthode pour qu il puisse apprendre a lire car il adore les lettres et y porte grand intérêt. Merci (j’ai vu que une personne vous a posé aussi cette question) peut être depuis à t elle pu expérimenter la méthode avec son petit fils? J aimerais bien savoir comment ça c’est passe. Merci beaucoup et a bientôt j attends avec impatience et espoir votre réponse!

    1. Bonjour, Ce que j’ai essayé d’utiliser avec le petit autiste non verbal qui est dans ma classe c’est l’application sur l’Ipad ou sur Androïde « la dictée muette Montessori » car il y a le son donc il entend le son des lettres et il peut composer les mots en déplaçant les lettres. Dites-moi quand cela se passe ? Merci, à bientôt. Sylvie

      1. Bonjour

        Merci pour votre article, très intéressant, je suis enseignante en maternelle et il est vrai qu’il y a beaucoup de changements à faire dans l’éducation nationale pour respecter au mieux le développement cognitif de chacun…il faudrait une vraie révolution dans ce domaine, surtout en maternelle! J’aimerais cependant lire de temps un peu plus d’explications concrètes sur le pourquoi de cette situation afin que tout un chacun puisse la comprendre. Il conviendrait en effet de ne pas généraliser les pratiques car beaucoup d’enseignants prennent la liberté d’enseigner en suivant les préceptes de la méthode Montessori,en fabricant eux-mêmes un matériel qui est tout à fait hors budget pour une école publique. D’autre part, nous sommes loin d’avoir une atsem par classe, ce qui est plus que nécessaire lorsqu’on suit cette méthode, et avec 27 élèves par classe qui ne sont pas triés sur dossier mais acceptés tous d’où qu’il viennent et quelles que soient les ressources de leurs parents.
        Une école de la république qui respecterait le rythme de chacun c’est une école qui doit être portée et voulue par l’ensemble des citoyens, par l’ensemble des parents, c’est eux qui changeront les choses, car la voix des enseignants est constamment étouffée dans un flux de changements qui ne répondent pas du tout à nos attentes…de nouveaux rythmes, de nouveaux programmes, qui ne changent rien, qui fatiguent plus, qui coutent de l’argent…bref beaucoup d’énergie pour si peu de résultats, alors qu’il suffirait de moins d’élèves par enseignant, d’une formation de qualité et d’un budget plus important pour équiper les classes avec du matériel adapté.
        Bien à vous

  26. Je suis institutrice en maternelle (fan de Montessori) et je suis une fan absolue de vos articles et de tout ce que vous faites….. Bravo Bravo Bravo

  27. Oui! J’aime cet article, apprendre avant 6 ans devrait être un droit pour tous! Mais je vais un peu plus loin, m’inspirant de mon expérience personnelle. Je sais que votre mot d’ordre est de ne pas imposer plusieurs difficultés à la fois. Les lettres cursives et d’imprimerie peuvent être apprises en même temps, ou presque, en présentant les différentes façons d’écrire une même lettre.

  28. Bonjour, article très enrichissant qui permet d’appréhender les méthodes d’apprentissage de lecture et d’écriture de l’enfant. Il est clair que l’enfant doit partir sur de bonnes bases et cela conditionnera le reste de sa réussite scolaire en primaire.
    Cordialement.

  29. Bonjour,

    Je viens de lire votre article avec grand intérêt. Il a répondu à certaines de mes interrogations notamment sur les types de lettres et l’ordre de leur apprentissage. J’aime beaucoup la pédagogie Montessori. Et pour développer mes connaissances je fais des recherches. Aujourd’hui, je m’interroge sur les étapes et la démarche dans l’apprentissage de l’écriture et la lecture selon la méthode Montessori.
    Si j’ai bien compris, en essayant de résumer, on commence avec les sons par groupes de lettres, plus tard les lettres rugueuses pour finir avec les lettres mobiles, toujours par groupes de lettres. Mais voilà dans mes recherches, j’avais l’impression que toutes les rugueuses étaient essentiellement en cursives. Et je me demandais à quel moment devait-on présenter les lettres scriptes.
    Vous me confirmez donc bien que l’on commence à présenter le son après l’acquisition auditive avec les lettres rugueuses en scriptes (majuscules ou minuscules ?), puis les lettres mobiles en scriptes elles aussi ? (majuscules ou minuscules?).
    Doit-on présenter et refaire les mêmes étapes par groupe de lettres dans l’ordre suivant:
    – les lettres rugueuses scriptes majuscules puis lettres mobiles scriptes majuscules,
    – les lettres rugueuses scriptes minuscules et lettres mobiles scriptes minuscules,
    – les lettres rugueuses cursives minuscules et lettres mobiles minuscules,
    – les lettres rugueuses cursives majuscules et lettres mobiles majuscules.
    Je vous remercie d’avance pour cet éclaircissement.
    Cordialement.

    1. Avez-vous la réponse à ces questions? Car je suis actuellement face aux mêmes interrogations, et aimerait grandement être éclairée surce sujet!
      cordialement

  30. Bonjour
    mon fils aura 5 ans en mars et s interesse aux lettres, aux mots .. et demande souvent qu on lui ecrive les mots afin de les recopier.
    j ai testé la methode alpha avec lui, mais lorsque je lui demande « qu est ce que tu entends dans aaaaaaaavion ? » ben il dit n entendre rien ?! ou me dit toutes les lettres jusqu a tomber sur la bonne.
    comment faire ?

  31. Bonjour,Ma fille de 4/1 avec qui j,ai commencer la lecture déchiffre les syllabes,mais je trouves qui,l me manque des éléments pour la faire évoluer,pourriez vous m,indiquer une méthode ou méthode pratique a acheter pour qu,elle apprenne a lire avec passion.j,attends avec impatience votre mail car la méthode montessori me passionne,j’habite la Martinique et pas les moyens de mettre ma fille,alors j,ai pris en main sa scolarité.cordialement.

    1. Bonjour Madame,

      J’ai lu avec attention votre commentaire sur mon blog.

      Afin de rendre l’apprentissage de la lecture plus ludique à votre fille, vous pouvez fabriquer le matériel dont je parle dans mon article, associer aux différentes cartes de mots des jolis petits objets avec lesquels elle ne pourra jouer que dans les moments consacrés à la lecture. Vous pouvez ainsi constituer une boite à trésors pour la lecture.
      Varier aussi beaucoup les activités :
      – lui faire un petit cahier sur lequel elle écrit les mots et les illustre,
      – dessiner des objets sous lesquels elle doit composer les mots,
      – réaliser un alphabet mobile et lui faire composer des mots à côté des petits objets, puis des cartes de mots, etc…
      – lui faire lire un livre de lecture,

      On m’a indiqué également une méthode de lecture qui me semble très intéressante et tout à fait compatible avec notre façon d’enseigner dans les écoles Montessori. Elle s’appelle “la méthode des Alphas” – http://www.planete-alphas.net/lecture/

      Restant à votre disposition,

      Très cordialement,

      Sylvie d’Esclaibes

      1. bonjour, mon fils de 3 ans et demi est très demandeur concernant la lecture. Je suis très intéressée par vos méthodes et j’ai envie de lui apprendre à lire. Quels livres d’enseignement me conseillez vous? merci

Laisser un commentaire