Notre fenêtre sur le monde extérieur : la vue

La vue est chez l’être humain la principale source d’information sur le monde extérieur. Environ 70% des informations passent par la vision. 

L’organe de la vision, c’est l’oeil. 

L’oeil est un organe fascinant. A plusieurs égards. On pourrait passer des heures à observer l’oeil, tant il y a de détails, de nuances. 

Dans un premier temps, avant toute explication, vous pouvez donner à votre enfant un miroir, une feuille et des crayons de couleurs, et lui proposer de dessiner son oeil. 

Ensuite, vous pouvez l’aider à légender son dessin. Il y aura peut-être des termes qu’il connait déjà, d’autres qui seront nouveaux. 

Vous pourrez dans ce cadre aborder les notions suivantes : 

  • l’orbite, cette cavité du crâne qui abrite notre oeil
  • la paupière, qui est le volet de notre oeil, et qui permet de le laver en déposant un liquide
  • la cornée, première protection de l ‘oeil : elle peut être comparée à une fenêtre, puisque c’est elle qui laisse entrer la lumière
  • l’iris, qui donne la couleur à l’oeil. L’iris est contrôlé par deux muscles, qui vont permettre son ouverture lorsque la lumière est faible et son resserrement lorsqu’elle est importante. Cette ouverture, c’est le petit point noir que nous avons dans notre oeil, la pupille.

A l’aide d’une lampe non agressive pour les yeux, vous pouvez proposer à votre enfant d’illuminer votre oeil, afin qu’il observe cette ouverture et fermeture de l’iris, qu’il observe votre pupille se rétrécir quand il pointe la lumière dans votre direction et grandir lorsqu’il l’enlève. 

Vous pouvez aussi lui faire constater que les pupilles des deux yeux font la même chose au même moment même si un seul oeil est éclairé. C’est un réflexe. 

Vous pouvez ensuite proposer à votre enfant un schéma du fonctionnement interne de l’oeil.

Là encore, nous ne pouvons que vous conseiller le schéma très clair du livre Anatomie, d’Hélène Druvet. 

C’est la pupille qui permet la pénétration de la lumière dans l’oeil. Derrière elle, on trouve une sorte de loupe, le cristallin, qui va diriger les rayons lumineux vers la rétine, partie arrière de l’oeil. 

Avant de parvenir à la rétine, les rayons lumineux s’entrecroisent dans le globe oculaire. Lorsqu’ils arrivent à la rétine, ils y impriment donc une image inversée. 

C’est la rétine, membrane épaisse constituée de millions de cellules nerveuses photo-réceptrices, qui va transformer les images en messages nerveux pour ensuite les envoyer au cerveau. 

Deux sortes de messages sont envoyer au cerveau par deux équipes différentes : 

  • les cônes, qui permettent de percevoir la lumière du jour et les couleurs
  • les bâtonnets, qui nous donnent une vision des formes dans l’obscurité

Vous pouvez alors faire cette expérience de tamiser la lumière petit à petit et de voir avec l’enfant que l’on observe de moins en moins de choses, que l’on voit différemment, pour venir à cette conclusion que la lumière est essentielle au fonctionnement de l’oeil. 

Vous pouvez aussi proposer à votre enfant de refaire le schéma de l’intérieur de l’oeil, pour faciliter la mémorisation. 

Le travail sur l’oeil peut déboucher sur de très nombreuses activités selon l’âge et les centres d’intérêt de votre enfant. 

Cela pourra être l’occasion de comprendre le fonctionnement d’un appareil photo (qui est similaire au fonctionnement de l’oeil), de découvrir l’infiniment grand et l’infiniment petit avec l’utilisation d’un télescope et d’un microscope.

Vous pouvez aussi proposer des expériences sur les illusions d’optiques, et leur montrer comme une image peut tromper notre cerveau ! 

Je vous renvoie aussi à un article précédent sur les dessins animés et les expériences qui étaient proposées à ce sujet :  le dessin-animé n’est qu’un effet d’optique et les enfants pourront prendre plaisir à réaliser des animations ! 

Laisser un commentaire