Le harcèlement scolaire touche aujourd’hui 700 000 élèves de tous les âges et dans tous les milieux. Il est donc vraiment urgent de mettre en place une action très forte car ce sont des vies qui peuvent être traumatisées…

Chaque année, nous recevons de plus en plus de jeunes tombés dans la phobie scolaire car ils avaient été victimes de harcèlement à l’école et cela de plus en plus jeune.

Pour moi, des actions doivent être commencées dès la maternelle, des valeurs de bienveillance, de respect de la différence, d’entraide, etc sont à développer très jeunes et ainsi chaque année.

Très régulièrement, et pendant toutes les années depuis la maternelle, dès qu’un problème survient entre des élèves, des conversations sont à organiser entre les élèves et les enseignants durant lesquelles doivent être mis en valeur les peines, les émotions négatives, etc que peuvent ressentir ceux ou celles à qui ils font du mal ou qu’ils laissent de côté.

Les enseignants devraient recevoir des formations pour mieux comprendre les changements de comportements de leurs élèves, pour savoir comment les aborder, les déceler, pour réussir à instaurer une relation de confiance mutuelle, de bonne communication qui permettraient aux jeunes d’oser parler avant qu’il ne soit trop tard.

Les parents aussi devraient être acceptés dans les établissements scolaires car c’est ensemble, école et famille, que nous nous accompagnons les enfants.

J’évoque tout cela et bien d’autres pistes de réflexion encore dans la pause éducative d’aujourd’hui de notre podcast « les adultes de demain ».

Si vous partagez mon souci vis-à-vis de ce problème et que vous trouvez que mes propos sont intéressants, merci de partager cet épisode autour de vous le plus possible. C’est tous ensemble que nous réussirons vraiment à lutter contre ce phénomène très grave.

Bonne écoute !

Sylvie d’Esclaibes

Publié par :Sylvie d'Esclaibes

Qu'en pensez-vous ?