Les puzzles, alliés du développement cérébral

Les puzzles, alliés du développement cérébral ! 

Les puzzles ont toutes leur place dans les armoires de jeux de nos enfants, et même dans leurs classes ! 

* ils permettent à l’enfant de travailler la concentration et la patience : tout-petit, un enfant est capable de passer de longues minutes à assembler les pièces d’un puzzle. En grandissant, entre 5 et 7 ans, un enfant qui a pris l’habitude et qui aime faire des puzzles pourra facilement y passer une heure.

* ils favorisent l’estime de soi : en réussissant à finir un puzzle, l’enfant à la satisfaction du travail accompli et la fierté d’avoir réalisé un travail difficile ! 

* ils développent les capacités cognitives : tri par couleur, forme, étude des images, logique… Le cerveau travaille beaucoup pendant la réalisation d’un puzzle. De nombreuses connexions se font, les compétences visuelles et spatiales se développent et seront remises à profit dans tous les aspects de la vie de l’enfant 

* ils favorisent l’évacuation du stress et la détente : en se concentrant sur le puzzle, l’enfant se place dans une bulle et ne pense plus au reste. De plus, lorsqu’il parvient à assembler deux pièces, son cerveau libère de la dopamine, la molécule du plaisir !

* ils font travailler la mémoire à court terme, pendant la réalisation du puzzle (tiens, je viens de voir cette pièce !), et à long terme si l’enfant refait souvent le même puzzle !

* ils font travailler la motricité fine : c’est un vrai exercice de vie pratique de saisir les petites pièces d’un puzzle et de les encastrer au bon endroit. 

Quelques conseils :

– ne prévoyait pas des puzzles trop difficiles que votre enfant ne parviendrait pas à réaliser en entier, cela le démotiverait

– n’hésitez pas, si l’enfant en fait la demande, à vous lancer avec lui dans un grand puzzle : cela sera un vrai moment de qualité, et l’enfant sera content de réaliser un plus grand puzzle que ce qu’il a l’habitude de faire, il renforcera sans doute sa confiance en lui en essayant par la suite de le réaliser seul !

– varier les puzzles pour toujours solliciter l’intérêt de votre enfant. Vous pouvez faire des roulements et vous prêter les puzzles en famille ou entre amis.

– n’intervenez jamais pour aider votre enfant s’il est bien concentré et n’en fait pas la demande. Laissez-le chercher, se tromper et au final avoir la joie de réussir par lui-même !

Sylvie d’Esclaibes

Qu'en pensez-vous de cet article sur mon blog Montessori ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.