Le blog de Sylvie d'Esclaibes

Les bienfaits de l’environnement naturel pour les enfants

Les bienfaits de l’environnement naturel pour les enfants

J’ai rencontré la semaine dernière le parent d’un élève qui était scolarisé dans une école Montessori en Australie et elle m’a parlé de nombreuses études qui étaient réalisées aujourd’hui sur les conséquences très importantes d’un environnement naturel pour les enfants.

Je l’ai toujours pensé et c’est la raison pour laquelle dans notre école, le Lycée International Montessori Athéna, les enfants sont très en contact avec la nature. Le jardin est très grand et minéralisé, il existe des espaces importants pour les cultures et pour nos poules, les enfants peuvent observer notre cerisier, les fleurs au fur et à mesure des saisons et notre établissement est situé tout près de la forêt, à 5 minutes à pied.

Je considère également que les enfants apprennent beaucoup en étant en contact très régulièrement avec la nature. C’est la raison pour laquelle, contrairement à certains principes Montessori qui disent que les enfants doivent rester dans la classe pendant 3 heures consécutives, j’ai toujours mis en place des récréations en milieu de matinée, à l’heure du déjeuner et en milieu d’après-midi. Les enfants apprennent tellement lors de ces moments ensemble à l’extérieur parmi des éléments naturels. Et c’est justement ce qu’explique l’étude ci-dessous que j’ai découverte sur internet et j’ai eu envie de la partager avec vous ainsi qu’une vidéo en anglais qui traite du même sujet.

« Les centres s’occupant des enfants dans un environnement d’apprentissage extérieur stimulent la diversité d’exercices de jeux et contribuent à un développement sain.

Pourquoi se concentrer sur la naturalisation des environnements d’apprentissage en plein air avec les enfants?

Les enfants et les familles d’aujourd’hui ont souvent des possibilités limitées de se connecter avec l’environnement naturel. Richard Louv appelle ce phénomène, «trouble déficient de la nature» dans son livre, The Last Child in the Woods, il ouvre les yeux de la nation sur les effets qu’à la nature sur le développement des enfants. Louv a expliqué comment la vie moderne de la famille a considérablement changé au cours des deux dernières décennies. Les enfants passent plus de temps à regarder la télévision et jouer à des jeux vidéo plutôt que d’être physiquement actifs dehors.

Les familles mangent plus d’aliments transformés et riches en calories en raison de leurs horaires chargés, ce qui fait d’un repas de famille un événement rare. Ces changements ont entraîné une épidémie d’obésités infantiles, entraînant des menaces graves pour la santé des enfants, y compris les maladies cardiaques, le diabète, l’apnée du sommeil et les problèmes sociaux et psychologiques. Aujourd’hui, en Caroline du Nord, plus d’un tiers des jeunes enfants sont considérés en surpoids et obèses.

Dans la dernière décennie, les avantages de la connexion à la nature ont été bien expliqués dans de nombreuses études et publications de recherches scientifiques. Collectivement, ce corpus de recherches montre que la santé sociale, psychologique, scolaire et physique des enfants est positivement impactée quand ils sont en contact quotidien avec la nature. Les impacts positifs sont les suivants:

Les enfants ont besoin de la « vitamine V »

« Les environnements verts sont une composante essentielle d’un habitat humain en bonne santé », selon Frances Kuo Ming, un chercheur ayant fait des recherches sur le lien positif entre la nature et la santé humaine, et le fonctionnement social et psychologique. Kou résume diverses études qui montrent que les humains bénéficient d’une exposition à des environnements verts (parcs, forêts, jardins, etc.) et à l’inverse, les personnes ayant moins accès aux espaces verts contractent plus de symptômes médicaux et ont une moins bonne santé globale. Kuo utilise l’expression «vitamine G » (G pour « vert ») pour faire comprendre le rôle de la nature comme un ingrédient nécessaire à une vie saine. Les preuves montrent que, comme une vitamine, le contact avec la nature et les environnements « verts » est nécessaire en doses fréquentes et régulières.

Naturaliser l’environnement d’apprentissage extérieur pour les enfants

La majorité des enfants sont en service de garde pendant des périodes de temps prolongées, souvent huit à dix heures par jour, ce qui rend l’écologisation de leur environnement en ajoutant des éléments naturels, essentiels à leur santé globale. Naturaliser l’environnement d’apprentissage en plein air signifie ramener arbres, arbustes, plantes vivaces, des vignes et des plantes comestibles pour le plaisir des enfants et pour qu’ils aient un développement sain. Les centres prenant en charge des enfants avec des environnements extérieurs naturalisés leurs permettent d’avoir un accès sûr et prêt à l’emploi aux espaces verts et un engagement envers la nature. Un large éventail de la vie végétale encourage les enfants à découvrir la nature sous diverses formes et plus fréquemment.

Les centres s’occupant d’enfants à travers la Caroline du Nord sont entrain de naturaliser leurs environnements d’apprentissage en plein air.

Video en anglais qui montre les résultats d’une étude prouvant que les enfants qui grandissent dans un environnement vert et naturel ont un meilleur développement cognitif.

https://www.youtube.com/watch?v=YTL3IJ4dXQ0&index=2&list=PLDPidX4eUx7eqVPj9BCDoXCvx7rYqp7PQ