Répondre aux besoins de chacun

Dans nos écoles, nous créons toujours des matériels et plateaux pour répondre aux besoins de nos élèves et étancher leur curiosité et soif d’apprendre.

Alors, ici nous avons créé un tapis des milieux de vie pour leur permettre de classer leurs figurines des animaux : trier, classer et apprendre en s’amusant. Cela permet de répondre à la période sensible de l’ordre qu’ils traversent entre 3 et 6 ans ainsi qu’à leur période sensible du développement du langage.

Il est essentiel à cet âge de mettre en place de nombreuses activités de tris qui répondent à ce besoin profond d’ordre et ainsi l’enfant comprend que l’adulte fait tout pour répondre à ses besoins et développe la confiance en les adultes et s’épanouit pleinement.

Le développement du vocabulaire par l’enseignement du nom des animaux, des milieux, des continents, est essentiel pour le développement de la confiance en soi et de l’autonomie également. En effet, plus l’enfant a de vocabulaire plus il saura exprimer ce qu’il ressent, souhaite, ne veut pas, etc… Un des arguments pour la loi sur l’instruction obligatoire à partir de 3 ans, était le manque de vocabulaire de certains enfants. Encore faudrait-il que les enseignants aient le temps, le matériel et la possibilité d’adapter leur enseignement aux besoins et aux goûts de chaque enfant. Car un enfant à qui on présente un sujet qui ne l’intéresse pas du tout, parce qu’il intéresse peut être d’autres enfants, n’enregistrera rien du tout.

Pour répondre aux besoins de chaque enfant, il faut avoir la possibilité d’observer chacun individuellement sans aucun à priori. « L’observation » est une capacité essentielle dans la posture de l’éducateur/l’éducatrice de notre pédagogie Montessori.

Sylvie d’Esclaibes et Claire Duquenne

Laisser un commentaire