L’importance de l’air

Pour faire suite à nos articles sur l’importance du Soleil et de l’eau, j’ai pensé qu’il était important de sensibiliser les enfants à l’importance de l’air surtout en cette période de bouleversement climatique où il faut absolument que les enfants prennent conscience des mesures à prendre pour protéger la vie sur Terre.

Nous pensons à boire et à manger mais jamais nous n’avons besoin de penser à respirer ; l’air n’est ni palpable, ni visible si bien qu’on en oublie son existence.

Alors profitons d’une ballade en forêt pour faire ressentir à l’enfant le vent qui souffle sur son visage et saisissons cette occasion pour expliquer à l’enfant que les forêts sont les poumons de la Terre et l’importance de l’Air.

On peut alors lui expliquer que les grandes forêts de la Terre, en particulier la jungle amazonienne, produisent le dioxygène de l’air et fixent le CO2 atmosphérique grâce à la photosynthèse. Ceci bien sûr à des enfants entre 6 et 12 ans. On peut ensuite leur expliquer aussi qu’il existe plusieurs gaz indispensables à la vie sur Terre parmi lesquels :

  • l’oxygène, qui est indispensable aux êtres vivants pour la respiration, nous permet également la combustion. Sans combustion impossible de se chauffer, de se déplacer en voiture, etc….  
  • l’azote, lui est consommé principalement par quelques plantes et entre dans la constitution des protéines de tous les tissus vivants;
  • l’ozone stratosphérique, à environ 25 km du sol, filtre les ultraviolets B, extrêmement dangereux pour l’homme.

Pour les plus jeunes, entre 3 et 6 ans, on pourra organiser plusieurs expériences très amusantes pour leur faire prendre conscience de la présence de l’air partout où nous vivons.

On pourra d’abord « capturer l’air » dans un sac plastique et ensuite le faire ressortir.

On peut prendre un récipient (type saladier assez large) que l’on remplit d’eau. On prend une paille que l’on plonge dans l’eau et on demande à l’enfant de souffler, il se produit immédiatement des bulles et ces bulles sont de l’air. C’est bien la preuve que nous avons de l’air en nous.

Ensuite dans le même récipient, on peut poser un petit bateau fabriqué avec une coquille de noix dans laquelle on aura fixé une petite voile (une allumette avec un petit triangle coupé dans une feuille) avec de la Patafix. Encore une fois on prend la paille et on demande à l’enfant de souffler avec la paille sur la voile et le bateau se met à bouger. Encore une fois cela prouve que l’on a de l’air dans notre corps.

Dans ce même récipient, on peut aussi prendre un tout petit verre (type « verre à shot »), imiter le fait que l’on attrape de l’air et le retourner dans le saladier puis le soulever doucement pour faire sortir les bulles d’air. L’enfant prend ainsi conscience qu’il y a de l’air partout autour de nous et qu’on le respire.

Il existe ainsi de nombreuses expériences que les enfants aiment beaucoup et que nos formateurs vous présentent lors de nos formations Montessori pour les enfants de 3 à 6 ans dispensées par notre centre de formations « Apprendre Montessori« .

On peut ensuite (un autre jour bien sûr) réinvestir ces connaissances dans l’activité de tris « air/terre/eau » qui se présente avec des animaux ou des véhicules. Dans un premier temps, sont utilisées des figurines d’animaux et de véhicules puis des images. Non seulement l’enfant va encore prendre conscience du besoin de terre, d’air et d’eau mais encore il peut considérablement développer son vocabulaire si vous proposez un large choix. Afin d’effectuer un tri, vous prenez soin de prendre trois petits contenants identiques bien fermés : un contenant de la terre, un de l’eau (colorée c’est plus visible) et un de l’air. Et n’oubliez pas le contrôle de l’erreur fondamental dans notre pédagogie. Ces activités sont présentées dans notre « Petits Montessori – Je découvre la Terre et les Continents » publié à la Librairie des Ecoles.

Ensuite l’enfant peut aussi poser sur un joli tapis fabriqué en feutrine (par exemple) sur lequel il peut poser les animaux en fonction de leur lieu de vie (terre, air et eau).

Pour les plus grands, ils pourront travailler sur les différentes molécules telles que présentées dans nos livres des Grands Récits de Maria Montessori (et plus particulièrement dans l’histoire de la Vie). On peut aussi leur proposer des cartes de nomenclature plus complexes et aller plus loin dans les expériences.

Enfin, il est également possible de proposer des exercices pour travailler la respiration consciente afin de se sentir plus apaisé … Une leçon sur l’air est importante car il ne faut pas oublier que la bonne qualité de l’air sont indispensable à notre survie

On sensibilisera les enfants alors aux problèmes  de la pollution atmosphérique et de la déforestation et leurs effets néfastes sur les êtres vivants et notre santé …

Sylvie d’Esclaibes et Claire Duquenne

Laisser un commentaire