Une école Montessori ouvre grâce à la volonté d’une Mairie

Une école Montessori ouvre grâce à la volonté d’une Mairie

Comme je vous en avais déjà parlé dans un précédent article, en partenariat avec la Mairie de Céré-la-Ronde, nous ouvrons une maternelle Montessori dans une classe qui a été fermée l’an dernier par l’Education Nationale sous prétexte d’un nombre insuffisant d’élèves.

Comme vous le savez, pour une petite Commune rurale, la fermeture d’une classe peut avoir des conséquences dramatiques : plus personne ne vient s’installer sur la Commune et les commerces ferment.  Donc c’est la mort de cette Commune.

Le seul moyen de relancer l’activité sur la Commune est l’ouverture de classes. Et avec la pédagogie Montessori, c’est encore mieux. En effet cette pédagogie, bien connue de nos jours, attire beaucoup de couples souhaitant offrir le meilleur à leurs jeunes enfants. Cette pédagogie, je vous le rappelle, respecte le rythme de chaque enfant, tient compte des spécificités de chacun, ne les met pas dans un moule, permet de répondre à leur soif d’apprendre grâce à un matériel très important créé par Maria Montessori. De plus, cette une pédagogie où l’adulte se doit d’être d’une bienveillance extrême et sait qu’il a un rôle de modèle pour l’enfant. De plus il doit être parfaitement informé du rythme de développement de chaque enfant afin de préparer dans l’environnement de la classe, tout ce qui est nécessaire à chaque enfant et le faire évoluer au fur et à mesure des besoins de chaque élève.

N’oublions pas non plus que Maria Montessori a créé cette pédagogie exceptionnelle car elle était persuadée que seule l’éducation pouvait créer la Paix dans le monde. Et c’est cela que nous défendons chaque jour dans les écoles Montessori de notre réseau.

Donc grâce à l’investissement extraordinaire du Maire et de ses conseillers Municipaux, cette classe peut voir le jour avec des frais de scolarité inférieurs à 200 € par mois.

Des enfants tellement heureux de manipuler le matériel Montessori

Notre objectif était d’accueillir une quinzaine d’enfants dans la classe et nous organisions hier, samedi 9 mars, une deuxième « portes-ouvertes » qui a été un grand succès : nous avons accueilli toute la journée beaucoup de parents passionnés par ce projet et qui ont procédé à l’inscription de beaucoup d’enfants entre 2 ans 1/2 et 6 ans. La classe va donc être complète très rapidement et nous réfléchissons à pouvoir accueillir davantage d’enfants mais toujours dans d’excellentes conditions.

Ce n’est pas la première fois que j’accompagne une Mairie sur un tel projet : en effet à Montherlant, notre école  Montessori est également logée dans une école qui avait été fermée par l’Education Nationale, et nous venons de recevoir en formations une personne ayant également créé une école Montessori dans l’Aveyron dans ces conditions. Une autre Commune souhaite un accompagnement pour le même projet. Grâce également à la volonté de Madame le Maire de Blanquefort-sur-Briolance et le soutien de l’Inspecteur d’Académie, une école Montessori publique a pu voir le jour sur la Commune avec l’ouverture cette année d’une deuxième classe. Par l’intermédiaire de notre organisme de formations Montessori « apprendre Montessori », nous avons assuré la formation des professeurs des écoles enseignant dans ces classes.

Ceci est devenu pour moi un objectif majeur : en effet, il est très important que toutes ces petites Communes rurales ne disparaissent pas, elles font la richesse de notre paysage français. Si d’autres Communes voyant ainsi leur école ou des classes fermées par l’Education Nationale, je suis prête à les accompagner dans la création de classes Montessori. Ceci va, de plus dans le sens des nouvelles mesures que semblent vouloir adopter le gouvernement actuel à savoir : « privatisation des écoles maternelles, jardins d’enfants jusqu’à 6 ans à la charge des Mairies ».

Sylvie d’Esclaibes

 

Laisser un commentaire