La lecture pour la paix !

« Etablir la paix durablement est le travail de l’éducation. La politique ne peut qu’éviter la guerre. » Maria Montessori

Je suis heureuse de publier ce très bel article écrit par Marie Robert, notre professeur de français, directrice de l’Ecole Montessori Internationale de Marseille et auteure du livre qui connaît un très beau succès : « Kant tu ne sais plus quoi faire, il reste la philo« .

Sylvie d’Esclaibes

 

La lecture pour la paix !

 A chaque rentrée scolaire, le rituel est le même : les professeurs de français font parvenir aux parents la liste des ouvrages que les enfants étudieront cette année. Ces lectures obligatoires rappellent parfois de très mauvais souvenirs. Pavés interminables, pages obligatoires, contraintes parentales…sans compter les difficultés que représente le fait même de lire pour certains élèves.

Et pourtant, si la lecture a montré ses mérites dans l’acquisition de vocabulaire, dans le perfectionnement orthographique et dans la maitrise de son attention, elle possède une vertu peut-être plus grande encore, celle de nous rendre pacifiques !

C’est cet aspect de la lecture qu’évoque le chercheur en cognition Steven Pinker. Dans son ouvrage La part d’ange en nous, publié aux éditions Les Arènes en 2017, il évoque le fait que nous n’avons jamais vécu dans un monde aussi serein qu’aujourd’hui, contrairement à ce que l’avalanche d’actualités pessimistes peut nous faire croire. Nous vivons plus longtemps, nous sommes moins victimes qu’auparavant de maltraitances diverses, les homicides ont baissé drastiquement (100 pour 100 000 habitants au XIVe siècle, contre 1 pour 100 000 aujourd’hui), les morts à cause de la guerre se raréfient… Bien que notre société nous semble chaotique et doive sans cesse être améliorée, nos conditions de vies sont moins pénibles et moins dangereuses que dans le passé.

Dans ce contexte, l’éducation joue un rôle primordial ! L’alphabétisation porte en elle une dimension morale fondamentale. En effet, la lecture aide les hommes à mettre leur vie en perspective. Lire un texte rédigé par quelqu’un d’autre, nous extrait de nous-même, de notre expérience, de notre ego. Lire nous met à la place de l’autre, nous fait accéder à des vies et à des univers inconnus. On partage les réactions d’un personnage, on s’ouvre à un autre système de réflexion. Dès lors, adopter le point de vue d’autrui nous rend plus empathiques à son égard, plus tolérant et nous pousse à ne pas le faire souffrir. La lecture devient donc une passerelle pour construire un mode de paix, elle aide à faire du respect de l’autre une évidence.

C’est pour cette raison qu’au Lycée International Montessori Athena, nous avons instauré le quart d’heure de lecture collective à chaque cours de français. Le principe est simple : l’élève vient avec le livre de son choix, et pendant 15 minutes, tout le monde lit dans son coin, y compris le professeur. Tous les livres sont acceptés, y compris les mangas. Ce qui compte, c’est de faire de ce moment un rituel, une habitude de vie. De la même façon, à la maison, n’hésitez pas à lire devant vos enfants et à leur proposer des livres très variés.

Pour les dyslexiques, certaines maisons d’édition proposent tous les classiques mis en page spécialement pour les « dys » avec démarcation de syllabes et espaces aérés. Et pour les plus réfractaires, il y a aussi les audio-livres à écouter en voiture par exemple !

L’essentiel est de rencontrer des personnages et d’agrandir son monde…un monde de partage et de paix !

Marie Robert.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s