Ne faites plus dormir les jeunes enfants dans des lits à barreaux

Ne faites plus dormir les jeunes enfants dans des lits à barreaux

Maria Montessori avait beaucoup observé les bébés lors de son séjour en Inde. Elle en avait conclu les choses suivantes :

« Le lit des enfants qui savent déjà se mouvoir seuls est une hérésie. Différent du berceau qui a sa beauté  et moelleux, différent du lit des grandes personnes fait pour s’étendre commodément et dormir, ce qu’on appelle le lit d’enfant est la première prison qu’offre la famille à ces être qui luttent pour leur existence intellectuelle. La haute cage de fer  dans laquelle les parents les font descendre pour trouver le gîte forcé est à la fois une réalité et un symbole. Les enfants sont les prisonniers d’une civilisation construite exclusivement par l’adulte pour le bien de l’adulte, qui se resserre toujours davantage, ne laissant à la liberté de l’enfant qu’un espace progressivement réduit. Le lit de l’enfant est une cage surélevée afin que l’adulte puisse manier l’enfant sans avoir le mal de se baisser ; il peut ainsi ainsi abandonner cet être qui, sans doute, va pleurer, mais ne se blessera pas. »

Aménagement de la chambre du jeune enfant

 

Pourquoi empêcher un petit bébé de se coucher et de se lever lorsqu’il en a besoin ? Certains parents qui ont décidé d’installer leur enfant vers 6/7 mois dans un lit au sol, se sont rendus compte que leur enfant dormait mieux puisqu’il pouvait se réveiller lorsqu’il le souhaitait et aller chercher un livre ou un jouet, puis se rendormir. Ce matelas posé au sol permet à l’enfant de se coucher et de se lever en toute autonomie.

Dans notre livre « Montessori pour les 0 – 3 ans », dans le chapitre sur l’aménagement de l’environnement, nous expliquons comment organiser le coin pour dormir : un grand futon ou un matelas pas trop épais, des coussins de couleur claire contre les murs, un tapis moelleux le long du futon pour protéger d’une éventuelle roulade. Un couffin posé sur le futon peut servir durant la nuit au début. Ce futon est placé dans un coin de la pièce, afin que seuls deux de ses côtés soient ouverts sur l’espace de chambre, ….

Bien sûr pour pouvoir réaliser cela, il est important d’avoir bien sécuriser la chambre auparavant afin que l’enfant ne rencontre aucun danger.

Plus tard, il existe de très joli lit au sol que vous pourrez installer dans la chambre de votre enfant :

Lit Montessori

Vous pouvez trouver tous les détails de l’aménagement de l’environnement du bébé dès sa naissance dans notre livre : « Montessori pour les 0 – 3 ans » paru chez Balland et que vous pouvez trouver sur Amazon sur le lien suivant :http://amzn.to/2jUJ8vx

Dans le réseau de micro-crèches Heididom pour lesquelles je travaille, sera également souvent choisie l’option du lit au sol à la place des lits à barreaux puisque nous visons le bien être des enfants qui nous sont confiés.

Sylvie d’Esclaibes

 

 

2 commentaires

  1. Il fait du temps pour changer les idées reçues sur nos enfants. Mais grâce à des personnes comme Maria Montessori vous-même Sylvie D’Esclaibes et bien d’autres le future éducatif de nos enfants commence son évolution…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s