L’extrême importance d’apprendre une seconde langue très jeune

L’extrême importance d’apprendre une seconde langue très jeune

Je profite des vacances pour vous proposer de relire cet article très édifiant sur le triste niveau des français en langues étrangères qui date de 2012 mais qui est totalement d’actualité. Et pourtant il est possible que vos enfants aient un excellent niveau dans une langue étrangère et c’est primordial de leur offrir cette possibilité.

Nous avons créé la formation « apprentissage d’une deuxième langue avec la pédagogie Montessori, » pour vous permettre à tous, parents et professionnels, et quelque soit votre niveau en anglais ou en une autre langue, de mettre tout en place pour que les enfants acquièrent ce très bon niveau en langues.

Si vous souhaitez offrir ce merveilleux cadeau aux enfants, inscrivez à notre formation qui aura lieu les 22 et 23 octobre 2016 à l’Ecole Montessori de Bordeaux Gradignan. 

Sylvie d’Esclaibes

 

« Lu dans le Journal « Atlantico – Un vent nouveau sur l’info

« Friendly » : Pourquoi les Français sont-ils aussi mauvais en  langues étrangères ?

« Fait tristement révélateur, dans sa lettre de  félicitations à Barack Obama pour sa réélection, François Hollande a écrit  « friendly » pour « amicalement »… c’est tout simplement un non-sens. Le nettoyeur

Publié le 23 novembre 2012 – Mis à jour le 27 novembre  2012
La France se situe au 25ème rang du classement du  TOEFL, test international d’anglais.

« L’événement était drôle,  mais également tristement révélateur : François Hollande a écrit un seul mot en  anglais dans sa lettre de félicitations à Barack Obama pour sa réélection, et ce  mot était mauvais: “Friendly” pour “Amicalement” est tout simplement un  non-sens. »

Communiquer avec les étrangers.

« A qui la faute ? »

« L’histoire, d’abord. Comme le signale l’expression “lingua franca”, le  français a été pendant très longtemps la langue internationale, eu égard à notre  rayonnement politique aussi bien que culturel. Pendant très longtemps le  français était la seconde langue pratiquée par tous, et donc les français  n’avaient pas besoin d’apprendre une autre langue pour  voyager. »

Les séries américaines.

« Il  est évidemment absurde de penser que l’exposition aux langues étrangères  pourrait affaiblir la langue française, alors qu’elle s’en est au contraire  enrichie au travers de l’histoire. »

« Le pire coupable est ici la pratique quasi  universelle du doublage des films et séries télévisées »

« Il suffit de constater que dans les pays scaninaves et aux Pays-Bas, presque tout le monde parle un anglais courant, et que cela est du à la  diffusion des séries américaines en version originale sous-titrée. (Ca ne ferait  pas de mal non plus à la capacité de lecture des français) »

« Il faut, enfin, hé oui, incriminer l’école. »

La grammaire.« L’enseignement des langues dans  l’école française est – comment dire ça poliment? – une torture. Les langues  vivantes en France sont enseignées comme des langues mortes. »

« Mus par un  cartésianisme extrémiste  les programmes sont concentrés sur la grammaire et  l’apprentissage de règles théoriques, et se fondent principalement sur la  mémorisation. Rien de plus contre-intuitif ! Rien de plus rebutant ! C’est en  fait un miracle que certains d’entre nous sachent déjà aligner trois mots  d’anglais… La faute au cartésianisme et aussi à la fonction de reproduction sociale de l’école : l’allemand, langue peu répandue, est préférée par les  parents bourgeois, à l’espagnol, comme seconde langue. »

Immersion totale.

« Je considère que je n’ai aucun  mérite d’avoir appris l’anglais : il m’a suffi de faire le contraire de ce que  préconise l’école et de ce que fait notre société. »

Voir les films en VO.

Voir les films en VO.

« Il n’y a absolument aucun doute  que si l’Education nationale distribuait des DVD de séries en version originale au lieu de payer des enseignants, les français parleraient beaucoup mieux les  langues étrangères (et perdraient moins de temps). Mais cela supposerait que  nous revenions sur notre nombrilisme culturel. Cela supposerait aussi que nous  considérions que l’objectif de l’école est d’enseigner, et pas de participer à  un classement social par mesures arbitraires. »

« Nous en sommes encore  loin… »

Cet article me semble très intéressant car c’est exactement ainsi que nous enseignons les langues dans notre école depuis plus de 20 ans et les résultats sont plus que probants.

L’anglais enseigné en immersion totale.

Depuis l’âge de 2 ans, les enfants sont à mi-temps en anglais et à mi-temps en français, ceci en immersion totale: chaque langue a sa propre classe où le professeur ne parle que sa langue maternelle sans aucune traduction et où il peut créer un environnement favorable à la transmission de sa propre culture. C’est vrai que pendant la première année, les enfants semblent ne comprendre que quelques mots et ne parlent pratiquement pas. Petit à petit, cependant, ils comprennent de mieux en mieux, savent dire toutes les phrases utiles pour leur vie et progressent ainsi très rapidement et d’une manière très durable, ceci jusqu’à la fin du primaire.

Tout jeunes, nos élèves passent les examens de Cambridge.

A partir du collège, ils reçoivent un minimum de 6 heures d’anglais par semaine de la même façon en immersion totale et on leur montre beaucoup de séries anglaises sans aucun sous-titre.

Les élèves ayant suivi cette pédagogie d’apprentissage de la langue ont tous des résultats exceptionnels aux examens de langues nationaux comme le brevet ou le baccaularéat. Ils sont capables de suivre des enseignements totalement en anglais. Ma plus jeune fille âgée de 17 ans est à l’Université de Warwick où elle poursuit ses études de management sans aucun problème avec des résultats exceptionnels. Et elle n’avait entendu l’anglais qu’à l’école.

Etudier dans les universités anglaises.

Etudier dans les universités anglaises.

Les résultats au Toefl des élèves ayant bénéficié de cette pédagogie sont toujours largement au-dessus de la note demandée. L’un de nos anciens élèves, souhaitant s’inscrire dans une Université en Angleterre, vient d’obtenir la note de 109 sur 120 alors qu’on ne lui demandait que 107, avec un 30 sur 30 en listening, un 27 sur 30 en reading et speaking et un 25 sur 30 au writing.

Et nous étudions bien sûr l’espagnol en deuxième langue de la même manière car il s’agit pour nous toujours de préparer le mieux possible nos jeunes élèves à leur vie d’adulte et l’espagnol est une des langues les plus parlées au monde.

Sylvie d’Esclaibes


  •  

 

Publicités
Cet article, publié dans Apprenez vous-même à votre enfant - exercices, Ecole Athéna Montessori Internationale, Lycée International Montessori, Maria Montessori, Maternelle, Primaire, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour L’extrême importance d’apprendre une seconde langue très jeune

  1. ROUSSEL Angelique dit :

    Bonjour,

    Je viens de lire votre article et vous en remercie!!
    J enseigne l anglais dans le public et je m intéresse depuis 2 ans à la methode Montessori. Suite à mes recherches et de nombreuses lectures j ai commencé à me détacher de l enseignement sclérose évoque dans l article. Les effets ont été très bénéfiques pour les élèves.
    J aimerais me former pour parfaire ma pedagogie. Proposez-vous des formations pour professeurs d anglais? Je vis dans les Yvelines et pourrais me rendre à Bailly facilement.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s