Apprendre à lire à votre enfant dès le plus jeune âge

 Apprendre à lire à votre enfant dès le plus jeune âge

Cet article ayant été lu près de 25 000 fois, je me permets de le republier car il me semble essentiel de vous donner toutes les clés pour apprendre à lire à votre enfant le plus tôt possible.

J’ai été l’auteur de 4 petits guides publiés à la Librairie des Ecoles qui vont vous aider dans cet apprentissage : Les Petits Montessori parus en juin dernier.

Apprentissage précoce de la lecture

Comme je l’écrivais dans mon récent article sur l’apprentissage de la lecture, il est essentiel qu’un enfant apprenne à lire avant 6 ans. Non seulement cet apprentissage n’a pas à attendre une maturité présumée mais c’est bien lui qui , au contraire, favorise ce développement à l’âge ou votre enfant traverse la période sensible du langage et où ses capacités de développement sensoriel sont optimales.

Voici quelques rappels pour avoir une attitude qui favorisera chez votre enfant l’envie d’apprendre à lire.

Importance du développement sensoriel.

Développer le sens visuel de l’enfant

Le processus de l’apprentissage de la lecture implique de manière directe plusieurs sens :

  • Le sens auditif puisqu’il faut que l’enfant entende bien les sons qui composent le mot.
  • Le sens visuel puisqu’il doit reconnaître la forme des lettres.
  • Le sens tactile avec le toucher des lettres, la tenue du crayon, etc…

Les exercices favorisant le développement sensoriel sont donc très importants car plus les sens seront développés chez votre enfant, plus l’apprentissage de la lecture sera pour lui facile.

Des jeux de « memory »

La mémoire joue également un rôle extrêmement important puisqu’il faut une bonne mémoire visuelle pour se souvenir des lettres et une bonne mémoire auditive pour se souvenir des sons qui correspondent aux lettres.

Développer le sens auditif

Les jeux de mémoire type « memory » sont très intéressants pour la mémoire visuelle.

Pour la mémoire auditive, vous pouvez jouer avec votre enfant à reproduire des rythmes avec les mains ou avec des percussions. Vous pouvez aussi jouer avec des appeaux : il apprendra à reconnaître le chant des oiseaux.

Les appeaux imitent le chant des oiseaux

Le facteur émotionnel est également très important car un problème émotionnel peut tout à fait provoquer un retard dans l’apprentissage de la lecture.

Il est important ce créer chez l’enfant le désir d’apprendre dans une ambiance ludique et sereine :

Créer une ambiance sereine

un enfant qui reçoit des encouragements, une bonne stimulation, un enfant chez qui un bon vocabulaire et un bon niveau de langage aura été développé, aura une bien meilleure aptitude et un réel avantage dans le développement de ses capacités pour la lecture.

Importance du langage.

Diplodocus

Pour développer le langage de votre enfant, il est très important de proposer à son « esprit absorbant » d’entendre le plus de mots possible.

Apprendre du vocabulaire varié

Pour cela, il faut lui apprendre le nom précis de tous les objets de son environnement. Vous pouvez faire des jeux avec des images regroupées selon des thèmes et lui en apprendre tous les noms : les couleurs, les fruits, les fleurs, les oiseaux, les animaux, les sports, etc… Vous pouvez lui apprendre les mots donnant des qualités aux choses comme les adjectifs : petit, grand, court, long, etc…

la jument et son poulain

Vous pouvez aussi lui apprendre des concepts : des choses qui vont ensemble, des familles d’animaux (le chien, la chienne, les chiots, etc…), des opposés (chaud – froid).

Cumulonimbus

Il existe aujourd’hui beaucoup de jeux formés d’images sur ces différents thèmes et il est aussi facile d’en concevoir soi même.

Il est essentiel de se souvenir que de la naissance à 6 ans, l’enfant traverse la période sensible du langage avec une aptitude toute particulière et un réel enthousiasme pour cet apprentissage. Sa mémoire et sa concentration sont alors à leur maximum et tout est absorbé très facilement.

en suivant les mots avec le doigt…

Il est ensuite nécessaire de faire prendre conscience à votre enfant que ce qui est dit peut être écrit. Pour cela vous pouvez lui demander de vous raconter ce qu’il a fait dans la journée et l’écrire sur une feuille de papier. Vous pourrez ensuite lui relire ce qu’il a dit. Il est important aussi que vous lui lisiez des histoires en lui montrant que ce vous dites est écrit et en suivant avec votre doigt les mots au fur et à mesure que vous les lisez.

Lors de vos promenades avec lui, vous pouvez également lui montrer les panneaux publicitaires : « tu vois, sur ce panneau il est écrit ………».

Je rappelle que la méthode que nous préconisons est la méthode phonétique, c’est-à-dire qu’un mot est formé de syllabes et que ces syllabes sont formées de lettres, lettres qui correspondent chacune à un son. L’enfant apprend d’abord à composer des mots en entendant les sons qui composent ces mots, puis il apprend à les lire.

S’approprier le langage

Il est très important de mettre l’enfant au plus vite en présence de mots réels, faciles, qui ont un sens pour lui, de telle sorte que la lecture, au lieu d’être une suite d’exercices vocaux abstraits, devient un jeu qui s’éloigne le moins possible de son environnement.

Reconnaître les sons.

Montessori lecture les sons

1. J’écoute les sons

Maria Montessori a créé les lettres rugueuses pour que l’enfant puisse les toucher et en suivre le contour avec sa main jusqu’à complète acquisition du geste, ou plus exactement jusqu’à complète acquisition du schéma moteur. Cette lettre dont l’enfant suit le contour avec son doigt, c’est le dessin d’un son qui s’entend et que l’on prononce.

lettre rugueuse

Ce son est le vrai son que la lettre a dans le mot et, sauf pour les voyelles, ce n’est pas celui que l’on émet en récitant l’alphabet. Pour les consonnes, ce n’est donc pas le bé, le cé, le dé, le ka, le èle, le ème, etc… ni non plus le beu, deu, etc…

lettre rugueuse

C’est le simple son sourd : b comme dans bateau, c comme dans cochon, d comme dans dindon, etc… On va aider ainsi l’enfant à s’approprier ce son en même temps que le nom de la lettre par le biais de l’oreille, de la voix, de la main et de l’œil.

Pour que votre enfant prenne bien conscience qu’un mot est formé de différents sons, vous pouvez faire avec lui de nombreux exercices sous forme de jeux. C’est l’apprentissage le plus important. Une fois qu’il aura compris cela, le reste est très simple. Vous pouvez, par exemple, lui demander s’il entend la première lettre des mots :

Aaaa…

– « Qu’est-ce que tu entends au début de « Alexandre » ? Tu entends « A » comme dans « avion, abricot, alouette… »

– « Qu’est-ce que tu entends au début de « maman » ? Tu entends « Mmm » comme dans « mouton, main, marteau, mirabelle, musique, etc… »

C’est un jeu que vous pouvez faire avec lui de temps en temps dans la journée. S’il se trompe, surtout ne le découragez pas en lui disant : « tu t’es trompé », mais recommencez plus tard avec d’autres mots. Prenez surtout des mots qui commencent par des sons simples. Pas par « in » ou « on » ou « tr » ou « pr »… et choisissez des mots qui le touchent de plus près (importance de l’émotionnel).

les animaux de la ferme

Ensuite vous pouvez faire le jeu inverse :

  •  Trouve-moi des mots qui commencent par le son « A » !
  • Cherche des jouets dans ta chambre qui commencent par le son « L » !
  • Avec des images ou des illustrations de livre : « sur cette image, montre-moi des objets ou des animaux (ou autres…) qui commencent par le son « m ».

On peut faire le même jeu avec les animaux de la ferme.

la collection de petits objets

Ce que les enfants aiment beaucoup, c’est pouvoir toucher en même temps. Vous pouvez donc vous constituer une collection de petits objets (objets pour les vitrines ou maisons de poupées, accessoires « playmobil », etc…). Ces objets doivent être utilisés spécifiquement pour le jeu sur les sons : un arrosoir, une bague, un cube, un dé, une épée, un fil, une guitare, un hochet, une image, un journal, un képi, une luge, une moto, une niche, une orange, une poêle, une quille, une roue, un sac, un tableau, une usine, une voiture, un wagon, un xylophone, un yoyo, un zèbre.

2. Je trace les lettres.

2. Je trace les lettres.

c – cochon, casserole…

Vous pouvez réaliser avec votre enfant son classeur de sons. Sur une feuille de papier, écrivez une lettre et cherchez, découpez et collez ensemble des images qui commencent par cette lettre. Vous pouvez ainsi faire avec lui un joli livre de sons.

a – arrosoir, assiette…

Vous pouvez aussi prévoir, dans les petits objets que vous aurez collectionnés, plusieurs objets dont le nom commence par une même lettre et demander à votre enfant : «  trouve-moi les objets qui commencent par « b », etc… »

m – miroir…

Lorsque l’enfant entend bien le son du début du mot, vous pouvez ensuite  faire exactement ces mêmes jeux avec le son que l’on entend à la fin du mot.

Essayez de lui demander les sons qui forment le mot mais ne choisissez que des mots dans lesquels on entend bien distinctement les sons, en commençant par des mots avec peu de syllabes.

s – sabot, seau…

p – piano, pelle…

Par exemple : un sac,  un boa, un taxi,  un lac… Si vous pouvez lui montrer des images ou des objets qui illustrent ces mots, c’est encore mieux.

Chaque lettre correspond à un son.

S’approprier les lettres

Une fois que l’enfant a bien compris le concept du son, vous pouvez passer à l’apprentissage des lettres proprement dites.

l’alphabet mobile montessori

L’important est que vous disposiez d’un jeu de lettres que l’enfant peut toucher. Le mieux est de choisir des lettres scriptes (voir article précédent sur la lecture).

Les lettres rugueuses ainsi que l’alphabet mobile créés par Maria Montessori sont les meilleurs outils. Vous pouvez les réaliser vous-même avec des plaques de bois et du papier de verre (voir photos des lettres rugueuses). Il existe aussi un livre qui est très bien fait : « Balthazar et les lettres à toucher ».

Montessori les sons

3. J’associe les lettres et les sons.

Vous pouvez apprendre à votre enfant les lettres qui correspondent aux sons qu’il entend si bien. Vous les lui apprenez trois par trois, pas plus, en commençant par les lettres qui le touchent de plus près : la lettre que l’on entend au début de son prénom, à la fin de son prénom, le « m » de maman, le « p » de papa et vous essayez d’introduire assez vite le « a », le « o », etc…

Vous pouvez ensuite faire des jeux avec les lettres. Il faut toujours avoir en mémoire qu’un apprentissage doit être attractif, agréable, amusant et ne jamais ennuyer l’enfant. C’est à vous d’être créatif (ve) et de trouver toujours des nouvelles idées avec le même objectif. Lorsque votre enfant connaît quelques lettres, vous pouvez, par exemple, lui demander de les surligner sur une page de journal…

la frise alphabet

Vous pouvez aussi réaliser avec votre enfant une frise représentant l’alphabet. Cette frise associe, pour chaque lettre, l’image de cette lettre et le dessin d’un objet (ou plusieurs objets…) dont le nom commence par cette lettre. Cette frise pourra être accrochée dans sa chambre. Vous pouvez aussi faire une collection de petits animaux, d’insectes, d’images de fleurs, de fruits, etc… et vous pouvez également faire des fiches de format 21 x 29,7, tracer dessus une lettre,  dessiner différents objets sous cette lettre et lui demander ensuite de colorier uniquement les dessins d’objets dont le nom commence par la lettre tracée.

La main, outil essentiel dans l’apprentissage

Importance de la manipulation.

Comme dans tout apprentissage, la main est essentielle dans l’apprentissage de la lecture. Dès que votre enfant connaît quelques lettres, vous pouvez faire avec lui des jeux de manipulation avec les petits objets concrets que vous aurez collectionnés, animaux, ustensiles, etc… : lui demander de poser l’objet dont le nom commence par la lettre… se termine par la lettre… etc…

L’enfant a besoin de toucher avec ses mains, l’apprentissage sera d’autant plus enraciné que la main de l’enfant aura manipulé. C’est la raison pour laquelle il faut lui faire aussi manipuler les lettres, lui faire suivre le contour de la lettre rugueuse ou prendre un plateau avec du sable ou de la semoule et lui faire tracer la lettre avec le doigt dans ce sable ou cette semoule….

Importance de la manipulation

Afin de toujours stimuler la curiosité de votre enfant, prenez soin de lui apprendre d’abord les lettres qui, mises ensemble, peuvent déjà former un mot. Par exemple le « s », le « a » et le « c » ou le « d » et le « é » ou le « b », le « o » et le « l »… Vous vous procurez « un sac », « un dé » et un « bol » et vous faites le jeu suivant :

La boîte aux petits objets.

Posez le sac sur la table et, en insistant bien sur les sons, vous demandez à votre enfant : qu’entends-tu dans « s », « a »,  « c ». Il vous dit « Sss », vous lui demandez de chercher dans le jeu de lettres la lettre « s » puis il entend le « a », vous faites la même chose avec les trois lettres que vous lui demandez d’installer l’une à côté de l’autre sur la table et vous pouvez lui dire ensuite en insistant sur les sons : « tu as écrit le mot « s », « a », « c ». Epelez le mot de plus en plus vite, jusqu’à ce qu’il entende le mot « sac ». Vous faites la même jeu avec le « dé », etc…

Quand il a bien assimilé les mots de trois lettres, vous pouvez passer à des mots de 4 lettres puis 5 lettres.

Montessori - lecture

4. Je lis mes premiers mots.

Quel bonheur de lire le plus tôt possible…

A ce stade, votre enfant sait composer des mots simples et il arrive à les lire !… Selon l’enfant cela peut prendre plus ou moins de temps et c’est parfois très rapide… Il est important pour sa progression que tous ces exercices restent des jeux et que votre enfant soit toujours dans un climat serein et ludique. Cette première leçon lui fera faire de grands pas dans ses débuts en lecture et en écriture. Nous découvrirons bientôt dans un prochain article les jeux qui vous permettront de lui enseigner les mots plus compliqués qui contiennent des phonèmes (on, in, oin, en, ch, au, ai, etc…).

A bientôt.

Sylvie d’Esclaibes

Advertisements
Cet article, publié dans Apprenez vous-même à votre enfant - exercices, Enfants précoces - Phobie scolaire - Inadaptés au système traditionnel, Etude pédagogique, Maria Montessori, Maternelle, Primaire, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Apprendre à lire à votre enfant dès le plus jeune âge

  1. Valentine dit :

    Bonjour, sur quel site avez-vous acheté vos lettre rugueuses script. J’ai repéré des « sassoon » sur absorbent minds mais je ne sais pas ce qu’elles donnent en vrai. Merci d’avance pour votre aide et pour votre site qui est une vraie mine d’or!

  2. RENARD dit :

    Bonjour, une fois de plus votre article sur la lecture est passionnant. Pourriez vous nous en dire plus sur vos livrets de lecture.Faites vous aussi des livrets en mathématique? Un grand merci pour votre partage.
    Isabelle

  3. gachet dit :

    Bonjour,
    Merci pour toute les informations que vous mettez à disposition.
    Après avoir parcouru plusieurs sites, je veux me lancer dans la fabrication des lettres rugueuses pour ma fille de 3 ans et demi, mais je ne sais pas si les lettres doivent être en script ou en cursif. Merci de m’éclairer, svp. Ma fille est scolarisée en petite section en école publique, elle n’y va que les matins donc je veux profiter du temps que je peux lui consacrer pour faire des travaux « montessoriens » avec elle.
    Merci encore
    D.gachet

    • Bonjour, Comme je le dis dans un de mes articles sur l’apprentissage de la lecture, il est préférable de lui apprendre les lettres scriptes car ce sont celles qu’elle pourra reconnaître partout autour d’elle : sur les affiches, sur les journaux, dans les livres, etc… Et il est très important qu’elle se rende vite compte qu’elle peut lire ce qu’elle voit partout pour devenir plus autonome. De plus comme elle est jeune, il est beaucoup plus facile de tracer les lettres scriptes que les cursives. Bravo pour ce que vous faites, c’est l’âge où c’est essentiel et où ce n’est malheureusement pas fait dans les classes de maternelle. A bientôt Sylvie

      • gachet dit :

        Merci beaucoup pour votre réponse et votre encouragement.
        Cela confirme un peu ce que je pensais, car sur la plupart des sites de « maman », ce sont les cursives qui sont conseillées. Mais je suis formatrice en français auprès d’adultes et avec les personnes analphabètes (francophones ou non), je n’utilisais que les lettres minuscules scriptes à l’écrit et en lecture et j’obtenais de meilleurs résultats que les collègues qui utilisaient le cursif (le but était aussi que ces personnes puissent lire ce qu’elles pouvaient voir et rester motivées pour continuer ).
        Faudra-t-il, tout de même, que je fabrique par la suite des lettres rugueuses cursives ou l’utilisation d’un modèle sans relief avec traçage sur du sable ou semoule sera-t-il suffisant ?
        Merci encore.
        D.Gachet

      • Bonjour, Ce ne sera pas nécessaire de faire les lettres rugueuses en cursives. Vous pourrez plus tard faire une affiche avec les deux types d’écriture (voire également les majuscules) et elle les intégrera très facilement.
        Je reste à votre entière disposition,
        Sylvie

  4. Ping : ~ Quelques règles à suivre si vous décidez d’apprendre à lire à votre enfant | Lycée International Montessori – Ecole Athéna Le blog de Sylvie d'E.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s