Un nouveau cycle d’études en français

Un nouveau cycle d’études en français

Voici un superbe article de notre directrice Pédagogique-Adjointe et professeur de français, Marie Robert sur un nouveau cycle d’études en 4ème, 3ème et 2nde.

Aux confins de notre imaginaire.

Chaque nouvelle année est caractérisée par un ensemble de souhaits, prenant la forme de résolutions effectives ou de rêves confus, mais qu’importe les modalités, l’essentiel est bien que tous les regards soient tendus vers l’espérance d’un horizon meilleur… Un horizon imaginaire qui prend forme dans nos désirs, et nous donnera l’élan nécessaire pour le rejoindre.

A cette occasion, le programme de français va lui aussi saisir le prétexte de ce mois de janvier pour dessiner des cartographies imaginaires avec les élèves de quatrième, de troisième et de seconde !

En effet, de l’Atlantide à Narnia en passant par Liliput, Nerverland, Oz, ou Poudlard, nous arpentons, dans notre existence de lecteur et de spectateur, bien des terres inconnues dont nulle carte ne fait mention. Tous ces pays imaginaires forment dans notre mémoire un territoire à part, qui se joue de la diversité mélangeant les appartenances culturelles et temporelles. Ces pays de fiction sont un thème récurrent dans nos espaces culturels car ils offrent non seulement la possibilité de s’évader, mais aussi de mettre en perspective le monde existant, en lui offrant des points de comparaisons. L’intérêt pédagogique est donc multiple. Et nous allons procéder en trois temps afin d’en apprivoiser toutes les dimensions :

– Découvrir un corpus. Parler des mondes imaginaires, c’est utiliser une notion fortement représentée dans l’histoire de la littérature. Selon le niveau des élèves, nous lirons des extraits de More, Montesquieu, Swift, Voltaire, Jünger, Kipling, Buzzati, Gracq, Murakami…etc. De quoi se confronter à des projections, à des pensées, et à des époques différentes allant du pays idéal au plus effrayant. C’est également l’opportunité d’appréhender l’idée que les rêves d’hier ressemblent étrangement à ceux d’aujourd’hui !

– Fabriquer un monde. Dans un second temps, ce sera aux élèves de jouer ! Sous forme d’atelier de 3 ou 4 adolescents, chaque groupe créera son propre monde imaginaire. Une narration solide devra être mise en place à travers l’invention de régions, d’habitants, de pratiques, de langues, de mythes, d’usages singuliers…etc. Il faudra tisser un espace complet sous forme de texte à mettre en commun ! N’est pas Tolkien qui veut ! Nos élèves artistes pourront, en outre, prendre leurs feutres et afficher de jolies cartographies afin décorer la classe. Il s’agit de travailler son imagination à travers des éléments de narrations et de grammaire. Nous avons vu au premier trimestre comment se mettait en place un roman, il est temps que les élèves en face l’expérience.

– Philosophie et utopie. Les pays imaginaires rejoignent le passionnant concept philosophique d’utopie et désigne des lieux parfaits et sans défaut. Souvent utilisés pour éviter la censure, les utopies disent quelque chose de notre réalité. Il nous faudra tout d’abord tenter de définir en quoi consiste l’utopie et de quelle façon elle peut nous donner accès à une compréhension de l’intérieur de l’homme, et de son âme. Dans les périodes tumultueuses que nous traversons : quel serait notre monde idéal ? Et surtout, une fois celui-ci définit, ne pouvons nous pas tenter de le rejoindre à travers quelques gestes, et quelques actions ?

L’important de ce parcours est de montrer aux élèves quel serait leur monde idéal et aussi qu’il peut être, grâce à eux, le monde à venir. Voilà de quoi commencer l’année, la tête dans les livres et les yeux rivés vers l’espoir !

Marie Robert

Advertisements
Cet article, publié dans Apprenez vous-même à votre enfant - exercices, Ecole Athéna Montessori Internationale, Enfants précoces - Phobie scolaire - Inadaptés au système traditionnel, Etude pédagogique, Formations Montessori, Lycée International Montessori, Maria Montessori, Maternelle, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Un nouveau cycle d’études en français

  1. Caro dit :

    Quelle chance d’avoir une enseignante aussi passionnée et inventive pour donner aux cours de français de si belles couleurs … Merci Madame le professeur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s