L’école est le meilleur rempart contre le fanatisme

« Etablir la paix durablement est le travail de l’éducation. La politique ne peut qu’éviter la guerre ». Maria Montessori

Je suis tout à fait d’accord avec cet article paru dans les Echos.fr très récemment.

Il est essentiel que tous prennent conscience de l’importance de l’éducation et de la nécessité de changer notre méthode éducative en France. Il est très important de tout faire pour développer chez l’enfant la confiance en soi, l’autonomie dans la façon d’être mais surtout de penser afin de savoir prendre du recul sur ce qui leur est dit et de développer la capacité de dire non. Et cela se travaille tout petit.

L’école doit aussi être là pour transmettre des valeurs aux enfants telles que le respect de soi et le respect de l’autre.

Tous les très jeunes enfants nous prouvent chaque jour comme ils ont envie d’apprendre. Ils apprennent tellement de la naissance à 2/3 ans. L’école doit tout faire pour que cette envie d’apprendre demeure toujours.

Sylvie d’Esclaibes

« L’école est le meilleur rempart contre le fanatisme. Mais pour lutter efficacement contre cette dérive, elle doit avant tout renouer avec sa mission première : l’instruction.

Lutter contre le terrorisme, c’est, à court terme, une affaire de police (chez nous) ou militaire (en Syrie), de façon à ce que les entreprises terroristes ne puissent aboutir, faute de moyens ou d’armes. Mais à long terme, pour vaincre ce fanatisme suicidaire, il n’y a qu’une solution : l’école.

Je fais le pari que les terroristes liés au groupe Daech qui ont tué au moins 132 personnes, le 13 novembre à Paris et Saint-Denis , – comme ceux de Charlie en janvier – partageaient la même ignorance crasse, sans laquelle leur endoctrinement serait impossible.

Inconscients car ignorants

Ils ne sont pas courageux, c’est important de le répéter, car il n’y a pas de courage sans connaissance assumée du danger. Ils sont au sens propre inconscients, car ignorants. Quelques heures de Molière, de Rousseau, de Montesquieu ou de Voltaire, quelques cours de sciences ou de maths en plus leur auraient probablement évité de se transformer en monstres.

Une école qui re-fonctionne partout, y compris dans les banlieues, qui enseigne « simplement », réellement et fièrement les matières fondamentales, qui refuse le compromis (c’est à dire toute pression religieuse sur le contenu de l’enseignement). Une école qui aurait pour objectif principal de développer le savoir et non pas de lutter contre des inégalités supposées de classe ou de sexe ou d’implémenter des projets de société langue-de-bois comme le « vivre-ensemble ».

Une école qui apporte aux enfants à tout prix l’usage de la raison, de la critique, de l’analyse, de l’humour : les meilleurs remparts contre les attentats-suicides.

Thierry Klein, président-fondateur de la société Speechi »

Advertisements
Cet article, publié dans Apprenez vous-même à votre enfant - exercices, Bébé, Collège, Ecole Athéna Montessori Internationale, Enfants précoces - Phobie scolaire - Inadaptés au système traditionnel, Etude pédagogique, Formations Montessori, Lycée International Montessori, Maria Montessori, Maternelle, Primaire, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s