Des professeurs de haut niveau…

Une belle équipe…

Il ne se passe pas une semaine sans qu’on ne me demande par le biais de quelle formation je suis venue enseigner au Lycée International Athéna Montessori. Invariablement ma réponse s’accompagne d’un sourire amusé, et à la logique austère d’un curriculum vitae, je rétorque par la malice d’une énigme : « On n’enseigne pas ici par hasard », ce qui ne manque de laisser mon interlocuteur dans un certain désarroi. Et pourtant, comment résumer autrement que par l’évidence ce qui nous a tous conduit à franchir les portes de cet établissement ?

Partager la Direction Pédagogique, c’est aussi avoir le luxe de connaître les moindres recoins de ce singulier espace qu’est notre école, à commencer par les remarquables parcours de tous les professeurs.

Des compétences…

C’est avec une incroyable fierté que chaque jour je me rappelle la chance que j’ai de travailler avec Araceli, arrivée d’Espagne il y a quatorze ans et Docteur en sociologie de la prestigieuse Ecole des hautes études en sciences sociales ; avec Didier, qui en plus de ravir les élèves peut se targuer d’avoir réussi Science Po Paris à force de détermination ; ou encore avec Frédéric, navigateur sur voiliers, qui au-delà de ses diplômes en droit et en sciences politiques, semble avoir la pédagogie chevillée au corps. Comment ne pas être admirative à l’idée de croiser dans le couloir Joël, artiste ébéniste, Meilleur  Ouvrier de France et Maître Artisan en Métier d’Art, dont le savoir-faire est un précieux fleuron pour notre pays ? Comment ne pas me ravir des reconversions aussi courageuses que réussies de Céline, au passé dans le marketing, et de Sandrine, ancienne ingénieure, qui désormais s’impliquent quotidiennement auprès de leurs élèves ? Comment ne pas louer la parole de Bénédicte, maman d’une famille nombreuse et enseignante depuis plus de 20 ans, dont la douceur teintée de rigueur est un exemple quotidien pour moi ? Comment ne pas être enthousiaste en faisant la bise à Denis, professeur d’histoire féru de cinéma, passionné et passionnant qui, bien qu’exerçant dans d’autres établissements, livre à son public des cours d’une intensité sans cesse renouvelée ? Comment ne pas être émue en regardant Alexandre, diplômé d’état, et coach sportif de talent, transmettre le goût de l’effort aux plus petits, sous l’œil tendre de Thaara et de Svetlana, dont la volonté pour arriver dans notre pays, et réussir brillamment leurs formations Montessori n’a pu être que prodigieuse ? Comment ne pas réclamer de savoureux cup-cakes à Julie, sortie directement de Cambridge ou à Alexandra, anglophone spécialiste du spectacle vivant ? Comment ne pas supplier Sarah de nous faire un tour de chant, elle qui est diplômée de l’Ecole supérieure du Spectacle ? Comment ne pas remercier Noëllie, chercheuse en biodiversité de nous avoir rejoint ? Comment ne pas envier nos primaires qui ont l’opportunité d’écouter Richard, écrivain et raconteur de l’Histoire ? Comment ne pas être motivée en voyant Anis, dont les diplômes de maths l’ont conduit à l’entreprenariat, en plus d’être un professeur qui conjugue clarté et efficacité ? Comment ne pas se dire que l’on fait le plus beau métier du monde quand on a la précieuse opportunité d’avoir de merveilleux élèves face à soi et des collègues dont les compétences assurent un enseignement qui n’a rien à jalouser aux établissements les plus prestigieux ?

…Dans la diversité.

 Mais si mon admiration est sans cesse renouvelée et si ma sérénité s’inscrit dans la certitude que les élèves reçoivent une transmission de qualité, ce qui me comble le plus, c’est précisément de constater la diversité de tous ces profils dont aucun ne ressemble à l’autre. Car ce que ne racontent pas les CV d’Araceli, de Denis, de Didier, de Joël, d’Alexandra, de Frédéric et des autres, c’est la richesse de leur personnalité. Ce que ne disent pas les diplômes, c’est la passion qui les anime, la volonté, le sens du questionnement, la remise en question, et le courage d’avoir su parfois renoncer à un parcours tout tracé pour finalement exercer le métier qu’ils aiment. Quel meilleur exemple pour des enfants et les adolescents que d’être confrontés à des adultes en présence avec eux-mêmes dont la vie est un choix assumé fait d’amour, de détermination et de conviction ? Mais surtout qui mieux que Sylvie d’Esclaibes peut incarner ce crédo ? Car si nous avons tous eu des chemins singuliers et courageux, Sylvie est bien celle qui oblige le plus au respect, car c’est elle qui depuis vingt-cinq ans a su dessiner, à coups de sentiments, d’audace et de bravoure, malgré toutes les adversités, la vie qu’elle avait rêvé pour elle, pour ses enfants, et pour tous ceux qui ont rejoint son école, professeurs comme élèves. L’éducation est une vision qui s’habille d’évidence, merci à tous de me le rappeler quotidiennement.

Marie Robert.

 

Advertisements
Cet article, publié dans Apprenez vous-même à votre enfant - exercices, Collège, Ecole Athéna Montessori Internationale, Enfants précoces - Phobie scolaire - Inadaptés au système traditionnel, Etude pédagogique, Formations Montessori, Lycée International Montessori, Maternelle, Primaire, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s