Le mois des sorties à l’Ecole Montessori Athéna

Le mois des sorties à l’Ecole Montessori Athéna !

Encore une superbe sortie organisée par Marie Robert, notre extraordinaire professeur de français, qui a également rédigé cet article.

Je suis ravie de constater que même nos grands élèves apprennent à découvrir les choses avec tous leurs sens.

Merci beaucoup Marie, nos élèves ont bien de la chance d’apprendre de cette façon-là !

Sylvie d’Esclaibes

Episode 2 – La Maison Européenne de la photo.

Alors que la classe de première perfectionnait sa réflexion littéraire autour d’un dernier Bac Blanc, les troisièmes-secondes et moi-même nous sommes donnés rendez-vous à Châtelet, au cœur de Paris pour une visite pleine de découvertes ! Dans l’effervescence d’un vendredi après-midi estival, nous avons longés la Seine à la recherche de l’air frais. Quelque soit l’emplacement où se posait notre regard, nous étions admiratifs, car c’est un endroit de la ville où tout interpelle, où les monuments semblent surenchérir de prestige en dévoilant leurs gloires passées et leur héritage bien actuel : Conciergerie, Tour Saint Jacques, Hôtel de Ville, Cité des Arts… Les élèves étaient impressionnés par cette présence historique qui s’accumulait sur seulement quelques mètres.  Au bout de quelques minutes, nous sommes rentrés dans le quartier du marais, aux rues plus intimistes et aux vestiges d’un Paris moyen-âgeux. Un crochet devant le symbolique Mémorial de la Shoah, puis nous sommes parvenus à notre but du jour, La Maison Européenne de la photo où nous attendait notre remarquable conférencière qui par un heureux hasard avait un enfant scolarisé dans un établissement Montessori !

Fondée en 1978 à l’initiative des journalistes et photographes Henry Chapier, Jean-Luc Monterosso, Marcel Landowski et Francis Balagna, la MEP est située dans un ancien hôtel particulier que les élèves découvraient pour la première fois. Après une brève introduction sur l’esprit du lieu, la conférencière nous a fait nous asseoir en plein milieu de l’exposition et nous a demandé de prendre dans notre tête « trois photographies » : une de l’ambiance générale, une en couleur, et une de notre émotion du moment. Les élèves mimaient un cadre avec les doigts et ont habilement joué le jeu. L’entrée en matière était donc ludique, et proposait une mise en mouvement du support photographique.

Ensuite, nous avons eu une explication sur l’artiste sur lequel portait l’exposition. Méconnu du grand public, Harry Gruyaert photographie les couleurs, c’est sa façon de percevoir le monde. Vers l’âge de 20 ans, il fuit une Belgique qu’il juge trop étroite et trop grise, et il décide que la photographie sera son moyen d’expression, qu’avec elle il traduira et construira sa quête de connaissance et de sensualité. Harry Gruyaert utilise la photo non pas pour « capturer un moment » mais pour « sortir de lui-même » et parvenir à se défaire de son silence, donnant ainsi une jolie définition de l’art à nos adolescents. Cette biographie a beaucoup intéressé les élèves, d’autant que la conférencière insistait sur l’importance du ressenti en les interrogeant sur « la couleur » des pays et sur les émotions que ces nuances dégagent. Certains parlaient du « bleu mélancolie » d’autres du « rouge passion ».  La vivacité et l’attention semblaient à leur comble.

L’idée de la guide était de nous faire réagir à chaque tableau, avant de nous en donner une grille de lecture de celui-ci et de confronter nos réponses à ses commentaires. L’ensemble de la classe s’est montré très volubile, comme si cette autorisation de livrer son interprétation sur la photo ouvrait des perspectives : rien à comprendre, juste à éprouver, tel était le but de la visite. La guide a trouvé les élèves très sensoriels ! Or, le ressenti est une manière de s’approprier une oeuvre,  en découvrant qu’elle fait écho à des expériences personnelles que l’on dépasse à travers un support artiste. N’est-ce pas là l’objectif de la littérature, du cinéma, de la peinture et plus largement de la création ?

Sur le chemin du retour, les élèves étaient emballés, bavards, et moi, plus que souriante à l’idée de revenir dans ses locaux pour les inscrire, en septembre, à un atelier photo ! une belle journée !

Marie Robert

Cet article, publié dans Ecole Athéna Montessori Internationale, Etude pédagogique, Formations Montessori, Lycée International Montessori, Maria Montessori, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s