Lorsqu’un enfant retrouve sa sérénité et son enthousiasme…

Lorsqu’un enfant retrouve sa sérénité et son enthousiasme…

J’ai reçu hier soir un mail qui m’a beaucoup touchée et j’ai donc eu envie de le partager. Je pense que beaucoup de parents vivent ce que décrit si bien cette maman mais qu’il y a toujours des solutions pour ne plus voir son enfant souffrir.

J’aime beaucoup la citation d’Albert Einstein (que cette maman énonce) : « Un problème créé ne peut être résolu en réfléchissant de la même manière qu’il a été créé » . Nous rencontrons tellement de parents qui, face aux problèmes qu’ils rencontrent avec leur enfant à l’école, le changent juste d’école en passant souvent du privé au public et se rendent compte que rien ne s’arrange. Ils ne comprennent pas qu’il faut simplement trouver une pédagogie adaptée et la meilleure est la pédagogie Montessori qui tient compte de l’Enfant.  Et bien souvent, ces parents attendent trop longtemps et il est alors bien difficile d’aider l’enfant et de lui permettre de reprendre confiance en lui.

Lisez ce témoignage et partagez le avec tous les parents et enfants qui vivent des moments très difficiles à l’école. Il existe des solutions…

Sylvie d’Esclaibes

« Bonjour Sylvie,

Je viens de lire votre article « Plus nous protégeons nos enfants, moins nous les protégeons », il est tellement juste!
Il résume parfaitement le processus conduisant à la perte de confiance, aussi bien chez l’enfant que chez ses parents. Nous sommes passés par beaucoup de ces étapes avec notre fille jusqu’au jour où nous avons enfin compris que ça ne s’arrangerait pas comme ça mais qu’au contraire si on continuait ainsi ça empirerait. C’est alors qu’il nous est apparu évident qu’il fallait changer des choses dans notre vie pour que ce que nous ne voulions plus vivre ne fasse plus partie de notre vie, pour reprendre une citation d’Albert Einstein : « Un problème créé ne peut être résolu en réfléchissant de la même manière qu’il a été créé ». Notre fille ne s’adaptait pas à l’école, n’avait aucun plaisir à y aller, alors il fallait la changer d’école mais trouver une école ayant une approche différente parce que « La folie, c’est se comporter de la même manière et d’attendre un résultat différent » Albert Einstein. Elle avait déjà changé d’école (établissement privé sous contrat puis public) mais c’était toujours la même pédagogie alors pourquoi le résultat aurait-il été différent?
Nous avons alors pris la décision de l’inscrire dans une école Montessori où la pédagogie est différente et nous ne le regrettons pas parce que du changement il y en a eu. Nous avions laissé notre fille à trois ans devant la porte de l’école pleine de joie et toujours souriante et la retrouvions sept années plus tard inhibée par de nombreuses peurs et ayant perdu sa joie de vivre. Aujourd’hui elle se reconstruit progressivement une vie remplie de petits bonheurs et en deux années le changement est radical. Elle reprend confiance, affirme son caractère, s’intéresse de plus en plus à ce qu’on lui propose de faire, est heureuse. C’est vrai qu’elle n’est pas particulièrement protégée pourtant elle se sent en sécurité, qu’elle doit se débrouiller seule pour s’affirmer face à ses camarades et que ce n’est pas si facile mais chaque petite victoire si petite soit-elle la porte un peu plus loin vers plus d’autonomie.

Je pense qu’un des problème de l’école « traditionnelle » est que certains enfants n’y trouvent pas leur place parce qu’ils ne comprennent pas ce qu’ils viennent y faire. Pour eux, écouter passivement parler un enseignement, apprendre par cœur des leçons (pour peu qu’ils aient des difficultés à apprendre par cœur le désintérêt est grand!) n’a aucun intérêt, aucun attrait. Ils se désintéressent progressivement et perdent leur joie de vivre (ça a aussi été pour nous un élément déclencheur de la nécessité de trouver une école différente).

Dans votre école on se sent bien aussi en tant que parent. Ce que je trouve vraiment différent même en sixième est que l’élève apprend en s’entraînant, en faisant des exercices, il avance à son rythme, sans ressentir de pression. Il a un planning à respecter et comprend de lui-même que s’il ne travaille pas régulièrement le travail s’accumule et qu’à un moment il aura pris trop de retard et aura trop de choses à faire. Cela le responsabilise. Finalement il ressent une certaine satisfaction à respecter son planning. En retrouvant confiance en elle, notre fille commence à trouver de l’intérêt à ce qu’elle fait et même du plaisir à travailler. Elle comprend qu’elle n’a pas besoin qu’on l’aide à arriver à un résultat mais besoin qu’on l’y accompagne, la guide en lui donnant des pistes pour y parvenir et que c’est aussi sur ce « chemin » qu’on découvre de l’intérêt pour ce qu’on fait et qu’on éprouve de la satisfaction. Le résultat n’est finalement pas si important parce que c’est tout au long de la route qu’on éprouve du plaisir.

Un grand merci pour cette année scolaire, pour ma part je dois dire que c’est l’année la plus sereine que j’ai passée jusque là (et j’espère qu’il y en aura plein d’autres!), parce que lorsqu’un enfant est en souffrance à l’école c’est toute la famille qui souffre et que lorsqu’il retrouve sa sérénité et son enthousiasme c’est toute la famille qui les retrouve avec lui.
Bravo pour votre blog!
Je vous souhaite un bon week-end et plein de beaux articles. »

 

Advertisements
Cet article, publié dans Collège, Dyslexie, dyspraxie, enfants différents, Ecole Athéna Montessori Internationale, Enfants précoces - Phobie scolaire - Inadaptés au système traditionnel, Etude pédagogique, Formations Montessori, Lycée International Montessori, Maria Montessori, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Lorsqu’un enfant retrouve sa sérénité et son enthousiasme…

  1. Bachelet dit :

    Très bel article dans lequel nous pouvons nous retrouver.
    « Nous rencontrons tellement de parents qui, face aux problèmes qu’ils rencontrent avec leur enfant à l’école, le changent juste d’école en passant souvent du privé au public et se rendent compte que rien ne s’arrange. Ils ne comprennent pas qu’il faut simplement trouver une pédagogie adaptée et la meilleure est la pédagogie Montessori qui tient compte de l’Enfant. Et bien souvent, ces parents attendent trop longtemps et il est alors bien difficile d’aider l’enfant et de lui permettre de reprendre confiance en lui. »,
    je suis d’accord avec vous mais parfois, peut être même souvent, nous nous rendons compte que l’école n’est pas adapté mais il n’existe pas partout des écoles Montessori et elle ne sont pas accessibles pour tous les parents.
    On peut avoir compris et ne pas vouloir attendre mais malheureusement ne pas trouver cette pédagogie autour de nous. A Rouen il n’existe qu’une école Montessori pour les 3/6 ans.
    Merci pour tous vos articles qui sont réellement très intéressant.

    • Bonsoir, Je comprends tout à fait. Je ne parlais pas des personnes comme vous. Je parlais de toutes ces personnes qui habitent dans notre région et qui viennent en nous disant « mon fils ne va pas bien depuis la maternelle… ». S’ils font la démarche à ce moment-là, ils auraient pu la faire avant. Merci pour votre commentaire. A bientôt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s