La pédagogie Montessori, c’est quoi ?

Voici un très bel article paru sur « psychologie.com ».

La seule critique que je pourrais faire, selon mon expérience, c’est qu’il est tout à fait possible pour pratiquement tous les enfants de s’adapter très rapidement dans une école Montessori en venant du système traditionnel. Encore cette semaine, un petit garçon de 8 ans est arrivé dans ma classe et s’est tout de suite mis au travail individuel, et à l’ambiance de la classe. Ses parents m’ont d’ailleurs écrit pour me dire qu’il était très heureux.

J’ai même vu des élèves arrivés en classe de terminale s’adapter en une semaine et devenir plus Montessoriens que certains scolarisés depuis plusieurs années. Tout dépend du caractère, de la vie familiale, de l’expérience, de la sensibilité de ces jeunes.

Au Lycée International Montessori Athéna – qui est bien différent des autres écoles Montessori – j’ai décidé de suivre les Programmes de l’Education Nationale afin d’être certaine que les enfants auraient bien toutes les connaissances nécessaires pour s’adapter n’importe où (en cas de changement d’établissements) et pour réussir les examens officiels.

Je ne suis pas non plus d’accord avec le fait que les enfants des écoles Montessori soient moins cadrés. Dans certaines écoles Montessori, c’est hélas vrai mais ce sont des écoles qui n’appliquent pas vraiment ce que Maria Montessori a écrit. Au contraire, les enfants ont un cadre, un cadre bienveillant mais strict. Par exemple, dès 2 ans, ils ont le choix du matériel avec lequel ils souhaitent travailler, mais une fois ce choix fait, ils doivent faire le travail jusqu’au bout et ranger ensuite l’activité correctement. Ils ont le droit de parler ou de se déplacer mais parler très doucement et se déplacer sans courir, sans perturber le travail des autres.

Enfin, cet article est paru il y a environ 3 ans, et depuis de nombreux professeurs des écoles installent la pédagogie Montessori dans leurs classes. Quel bel espoir pour les enfants !

Sylvie d’Esclaibes

Montessori grammaire

Chacun fait son travail.

« La pédagogie Montessori, c’est quoi ?

Favoriser la confiance en soi, l’autonomie, tout en permettant à l’enfant d’évoluer à son propre rythme et en toute liberté. Telles sont les promesses de la pédagogie Montessori, que certains jugent trop débonnaire et permissive.

Anne-Laure Vaineau

En savoir plus sur Maria Montessori.

« L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir. » Telle est la philosophie de l’éducation de Maria Montessori, première femme médecin d’Italie, dévouée à la cause des enfants. « Éduquer, ce n’est pas dresser » prône celle qui, en janvier 1907 ouvre la première Maison des enfants (Casa dei Bambini en italien). Sa révolution ? Mettre à la disposition des écoliers un matériel adapté, mais surtout, les laisser libres de choisir eux-mêmes les activités qu’ils souhaitent faire, pendant le temps qu’ils le désirent. Elle constate alors, avec surprise, que les tout-petits (dès trois ans), sont capables de faire preuve d’une concentration et d’une autodiscipline inattendues. C’est ainsi que nait la pédagogie Montessori : dès lors que l’enfant se trouve dans un environnement propice, accompagné par un éducateur qui s’adapte à lui et le stimule, l’enfant apprend par lui-même, à son rythme. Un siècle plus tard, cette méthode a fait de nombreux adeptes à travers le monde et plus de 20 000 écoles ont ouvert leurs portes. Mais pour les montessoriens, la France et ses quelques cent écoles reste à la traîne. À ce jour, l’Education nationale refuse de valider une telle pédagogie, contraignant les établissements Montessori à se développer en marge du système public.

Les principes de la pédagogie Montessori

La liberté
C’est une notion fondamentale de la pédagogie Montessori. En classe, les enfants sont libres de choisir l’activité qu’ils souhaitent faire parmi celles qui leur sont proposées, à la seule condition d’avoir déjà « vu » cette activité avec l’éducateur(trice), et peuvent y passer le temps qu’ils veulent. Ils ont aussi le droit de parler (à voix basse) et de se déplacer comme ils l’entendent dans la classe, tant que l’ambiance de travail est respectée.

L’autodiscipline
Elle va de pair avec la notion de liberté et s’applique tout autant pour l’attitude que pour les corrections. Plutôt que d’attendre passivement les corrections d’un tiers, l’enfant est invité à repérer lui-même ses erreurs. D’autant que, selon la méthode Montessori, il ne s’agit pas tant d’avoir « juste » ou « faux » que de s’exercer à faire mieux, de se perfectionner dans l’activité.

L’action en périphérie
Selon Maria Montessori, il est plus profitable d’agir sur son environnement plutôt que sur l’enfant lui-même. En pratique, il s’agit par exemple de parler moins fort pour l’inciter à en faire autant, plutôt que de lui ordonner de le faire. Ou encore, de mettre à sa portée un meuble à chaussures et à chaussons, plutôt que de lui demander d’aller les ranger ou les chercher dans un placard.

Le respect du rythme de chacun
Peu importe que l’enfant soit rapide ou lent, tant qu’il est concentré. La pédagogie Montessori met l’accent sur le respect du rythme de chaque enfant, et préconise de ne pas mettre d’étiquettes aux enfants (« tu es lent », « tu es rapide »), au risque de l’enfermer dans ce qualificatif. Et Maria Montessori d’ajouter que le rythme de chacun peut varier en fonction des moments de la journée, de l’activité, des différentes périodes de son développement, et que les apprentissages des enfants se font par à-coups.

Montessori - mathématiques

L’apprentissage par la manipulation.

L’apprentissage par l’expérience
L’abstraction ne se transmet pas. Tel est le postulat à partir duquel se base la réflexion montessorienne. Pour s’approprier les concepts, l’enfant doit manipuler, de façon tangible et concrète, avec ses cinq sens. Là encore, cela passe par l’utilisation de matériel adapté. Il s’agit par exemple, pour expérimenter l’unité, la dizaine, la centaine etc. d’utiliser des perles. Les enfants peuvent les soupeser, les comparer, et intégrer, par la vue et le toucher, leurs différences ou leurs proportionnalités.

L’activité individuelle
Si quelques activités sont présentées en petits groupes, la plupart se font plutôt en individuel, afin que les enfants s’approprient les concepts de façon personnelle.

L’éducation, une aide à la vie
Selon Maria Montessori, l’enfant est potentiellement bon, et il suffit de le respecter pour qu’il le reste. Le respecter, c’est l’inviter à respecter les autres, et donc, le préparer à une vie sociale harmonieuse. Le but de l’éducation montessorienne est d’aider l’enfant à acquérir une discipline intérieure.

La pédagogie Montessori, c’est quoi ?

Montessori : des écoles hors-normes

Une pédagogie de l’enfance 
La pédagogie Montessori, à proprement parler, ne s’applique que pour les enfants de 3 à 12 ans, c’est à dire au primaire (écoles maternelles et élémentaires). Mais il existe aussi des collèges et des lycées d’inspiration montessorienne. Les professeurs y sont familiers avec la pédagogie Montessori et en gardent les valeurs de respect et de valorisation de l’enfant. Pour les moins de 3 ans, certains établissements proposent des ambiances « Nido ». Ce sont en quelque sorte des crèches montessoriennes.

De 3 à 12 ans : 3 classes
La pédagogie Montessori décompose le primaire en trois classes. La première, appelée la Maison des enfants, correspond à la maternelle et s’adresse aux 3-6 ans. La seconde, appelée école élémentaire, se décompose en deux classes : l’une pour les 6-9 ans, l’autre pour les 9-11 ans. Mais dans certains établissements, ces deux classes fusionnent, formant ainsi une classe unique pour les 6-11 ans. Les passages d’une classe à l’autre sont souples, et peuvent se faire en cours d’année, de façon, selon les montessoriens, a être au plus proche du rythme de l’enfant et à ne pas freiner ou accélérer son développement.

Montessori examens

Apprentissage des langues par immersion dès l’âge de 2 ans.

Bilinguisme
Beaucoup d’écoles montessoriennes en France sont des écoles bilingues (et ce, dès la maternelle), avec, dans chaque classe, un éducateur francophone et un éducateur anglophone. Pour certaines, cela peut aller jusqu’à mettre les enfants en immersion complète, pendant 3 heures par jour, dans une langue puis dans l’autre (par exemple, le matin en français, et l’après-midi en anglais).

Le programme
Les activités proposées aux enfants dépendent chacune d’un domaine facilement identifiable : vie pratique, sensoriel, mathématiques, langage, sciences, histoire et géographie, musique et art. Si l’enfant est libre de choisir lui-même ses activités, il n’en n’est pas moins guidé par l’éducteur(trice) montessorien, dont le rôle n’est pas d’enseigner un savoir, mais un « savoir-apprendre ». Aussi, il est de son ressort d’inciter les enfants à s’intéresser à tous les domaines, à multiplier les nouveautés et les envies de découvrir. Les écoles Montessori affirment couvrir très largement le programme de l’Education Nationale.

L’adaptation
Avant 6 ans, les enfants semblent ne pas avoir de mal à s’adapter à la pédagogie Montessori, mais pour les enfants plus grands, qui ont expérimenté le système classique, il se peut que cela soit plus compliqué. Moins passifs, mais aussi moins cadrés, ils peuvent avoir des difficultés à gérer la liberté qui leur est soudain accordée et à s’approprier les principes de l’autodiscipline. Et inversement pour un enfant qui passerait de la pédagogie Montessori à l’école publique. »

 

Publicités
Cet article, publié dans Ecole Athéna Montessori Internationale, Etude pédagogique, Formations Montessori, Lycée International Montessori, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s