Programmes scolaires encore allégés

Programmes scolaires encore allégés

Vous pourrez lire dans cet article (paru dans Le Point récemment) que La Ministre de l’Education Nationale a pour idée d’encore alléger les programmes de l’école primaire. Ceci à un moment où tout montre que de plus en plus d’élèves, en arrivant en collège, ne savent pas lire… et ont de bien pauvres niveaux en orthographe et mathématiques. Au Lycée International Montessori, nous constatons ce niveau très bas chez les élèves que nous accueillons au collège et qui viennent d’autres écoles.

Montessori mathématiques

Un matériel de mathématiques unique.

Dans notre établissement, nous faisons tout autrement. La pédagogie Montessori prévoit que les élèves en fin de maternelle sachent lire. Le matériel concret de mathématiques permet aussi aux élèves dès la maternelle, de connaître la numération jusqu’à 1000 et de comprendre les quatre opérations. Donc forts de ces bases très solides, les élèves peuvent continuer leurs apprentissages avec un niveau de grande qualité. Rapidement on étudiera et approfondira la grammaire grâce au matériel de grammaire, ce qui leur donnera une meilleure orthographe et une meilleure rédaction. En mathématiques, le matériel Montessori prévu pour les élèves à partir de 6 ans, leur permet d’étudier les décimaux et leurs opérations, toute la géométrie, les surfaces, volumes, les racines carrées, les facteurs, etc…

Montessori mathématiques

Un matériel pour les nombres relatifs.

Et au Lycée International Montessori Athéna, avec le matériel mathématiques que nous avons créé, nos jeunes élèves peuvent aborder en primaire les nombres relatifs, les résolutions d’équations, etc…

Montessori histoire

La ligne du temps de l’apparition de la vie sur la Terre.

Le programme d’histoire-géographie et sciences dans notre école Montessori est également très riche puisque dès 6 ans, ils abordent toute l’histoire de notre monde depuis le Big Bang jusqu’à l’apparition des premiers êtres vivants avec une description très complète de chaque ère. En histoire, tout est étudié à base de frises chronologiques afin que l’enfant sache bien la chronologie des événements (avec beaucoup d’éléments concrets et de sorties pour illustrer tout cela).

Montessori géographie

les cartes puzzles

En géographie, nous disposons d’un matériel très riche pour tout étudier : les continents, les pays, les fleuves, etc… Et de nombreuses leçons sont faites à partir d’expériences concrètes, ce qui permet à l’enfant de bien retenir tout ce qui est étudié. Et en sciences, c’est assez extraordinaire aussi puisque les enfants étudient tous les règnes de façon très approfondie : le règne animal, végétal, les minéraux, etc… En effet, Maria Montessori avait constaté que l’enfant apprenait beaucoup du monde dans lequel il vit et qu’il était essentiel de lui donner le plus de connaissances possibles de son environnement.

Montessori zoologie

Les cartes du règne animal.

Ainsi, nous mettons tout en œuvre pour que l’avenir universitaire de nos élèves puissent être d’un bon niveau et que les enfants aient toujours envie d’en apprendre davantage.

Sylvie d’Esclaibes

« Nous vivons le triomphe du light. Camemberts à 0 %, blanquette pauvre accordée à notre sédentarisme, et, désormais, programmes scolaires allégés, nous promet Mme Vallaud-Belkacem dans une fracassante interview sur France info.

Merveilleuses promesses. Notre tour de taille va se désépaissir, et le cerveau des enfants, menacé d’explosion par la faute des méchants pédagogues dans mon genre qui y entassent des savoirs inutiles, reprendra le format adéquat à la consommation de TF1 et de Coca-Cola. L’Eden, c’est à nouveau demain.

32 semaines maigres

Que dit exactement le ministre (8 minutes 50 après le début de l’interview) ? « On va cette année quand même rénover les programmes. Lorsque vous interrogez les enseignants, l’une des choses qui pèsent le plus sur leur quotidien d’enseignants, c’est d’avoir des programmes trop lourds, qu’ils n’ont pas le temps de finir dans l’année… » Diable !

Louis XIV

Louis XIV

Allégeons ! Taillons par exemple dans les programmes d’histoire – de nombreux profs d’histoire de gauche sont favorables à cet allègement. On gardera la décolonisation, on virera à nouveau Louis XIV et Napoléon. Taillons dans les programmes de maths. On étalera à nouveau l’apprentissage des quatre opérations de base sur quatre ans. Taillons dans les programmes de Français. L’usage des tablettes numériques, que l’on achètera en masse de façon à faire perdre du temps aux enseignants et gagner de l’argent aux fournisseurs chinois, permettra bientôt à chacun d’arriver à la Méconnaissance absolue, ce nirvana des pédagogies modernes. L’Ignorance, c’est la Force !

Au passage, cela permettra d’anéantir des milliers de postes, comme au cours des années 1980-2010, sans se faire remarquer. Régis Soubrouillard, dans Marianne, rappelle qu’il y a quarante ans, un élève de CP bénéficiait de 15 heures de français contre 9 en 2002 – en attendant que Najat Vallaud-Belkacem allège encore les programmes.

Montaigne pris en otage

Montaigne

Montaigne

« Des têtes bien faites plutôt que des têtes bien pleines » : on connaît la formule de Montaigne. Ce que visait le philosophe bordelais, c’était le gavage de la Sorbonne et des sorbonnicoles, comme disait avant lui Rabelais. Cela ne visait nullement l’acquisition de savoirs encyclopédiques – ceux-là mêmes que Montaigne avait casés dans sa tête et dans sa « librairie ». Mais on a voulu y lire – les pédagos ne sont pas à un contresens près – la condamnation de la transmission. Le petit Montaigne aurait-il su « construire ses savoirs tout seul », conformément à la loi Jospin de 1989 ? Il n’en avait pas la prétention, ses Essais jouent sur les exemples antiques, cette sagesse des hommes du temps jadis patiemment assimilée. Contrairement aux idées reçues des chronobiologistes qui nous gouvernent, les enfants ont d’étonnantes capacités d’absorption. Les programmes scolaires de la IIIe République laissaient peu de temps aux « rythmes scolaires », aux récrés qui n’en finissent pas et à l’apprentissage du « vivre ensemble ». Les écoliers étaient en classe du lundi matin au samedi soir, jeudi excepté. Trois mois de vacances, certes, moissons et vendanges obligent, mais trois jours de repos à la Toussaint, trois jours en février. Ils n’en mouraient pas, contrairement à ce que sont prêts à affirmer les hôteliers alpins qui décident du rythme des vacances depuis trois décennies.

Montrons-nous positif

Mme Vallaud-Belkacem, je suis un enseignant en plein exercice, mais je prendrai sur mon temps de sommeil pour vous aider à mettre sur pied des programmes cohérents, de la maternelle à l’université. Invitons quelques grandes compétences – je vous donnerai des noms, vous n’en avez guère parmi vos amis, et la commission que vous avez mise en place ne compte aucun instituteur, ni aucun professeur. Je vous présenterai des praticiens, des gens de terrain, pas des idéologues fous, qui vous expliqueront comment on fait rentrer dans les têtes les plus hermétiques des faits et des notions parfois complexes.Montessori apprendre

Le temps scolaire est un temps long, dites-vous. Eh bien, au lieu de préparer l’échec déjà acquis de François Hollande en 2017, préparons la génération qui sera au pouvoir en 2040. Vous devez tout à l’école de la République, vous l’avez dit et redit, et Manuel Valls aussi : tenez-vous vraiment à être les derniers à en avoir bénéficié ? Alléger les programmes, c’est offrir sur un plateau les postes à venir aux héritiers qui auront à la maison de quoi compléter ce que l’école ne leur donne déjà plus. Pour les autres, ceux qui demeureront illettrés, on aura toujours Doux ou Gad pour leur donner des poulets à occire, et Pôle Emploi pour leur offrir l’occasion d’apprendre à lire en faisant la queue.

Au passage, je me permets de vous signaler, madame le ministre, qu’en cuisine, l’ennemi n’est pas le gras, auquel on doit ce merveilleux concept, l’onctueux. L’ennemi du gastronome, c’est le lourd. L’indigeste. L’imbuvable. Ou pire encore, le fade.

Montessori apprentissage

PISA évalue le niveau scolaire des élèves âgés de 15 ans dans les 34 pays de l’OCDE. En 2012, les élèves français ont été évalués principalement sur la culture mathématique. Les inégalités se creusent dans toutes les matières. La France perd cinq places au classement PISA.

PS. L’Express se demandait la semaine dernière si Michel Onfray, sous prétexte qu’il a dit sur France Inter des choses sensées sur le travail que ne fait plus l’école et qui ne se fait plus à l’école, n’était pas « le fils naturel de Jean-Paul Brighelli et de Farida Belghoul ». Je m’empresse de démentir : Onfray, comme tout auteur, est fils de ses propres oeuvres – et je n’ai jamais couché avec Farida Belghoul… Simplement, il dit des évidences (« Et si, à l’école, au lieu de la théorie du genre et de la programmation informatique, on apprenait à lire, écrire, compter , penser ? » a-t-il osé tweeter), ce qui a eu pour effet de mettre la Gôche bien-pensante en émoi. Rue 89 a immédiatement dégainé son prêt-à-penser et ses anathèmes. « Un Finkielkraut-bis ! », s’étrangle Arrêt sur images. Ma foi, pourquoi pas ? Créons un, deux, trois, de nombreux Finkielkraut, et de nombreux Onfray – Brighelli se suffit pour l’instant à lui-même.

Cet article, publié dans Apprenez vous-même à votre enfant - exercices, Collège, Ecole Athéna Montessori Internationale, Etude pédagogique, Formations Montessori, Lycée International Montessori, Maria Montessori, Maternelle, Primaire, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Programmes scolaires encore allégés

  1. Julian dit :

    J’aime beaucoup la pedadogogie Montessori dont je m’inspire en classe cependant, là, je trouve votre article conservateur, très conservateur même . Il faut évoluer, notre societe a changé et évolué bien heureusement. La refondation des programmes est nécessaire. Les programmes ne sont pas forcément allégés, c’est la démarche qui devra changer. La mémorisation intensive laisse la place à l’observation, l’expérimentation et la réflexion. Les apprentissages par le jeu et la manipulation. Il reste bien entendu à réduire les effectifs dans les classe. N’oublions pas que nous avons entre 30 et 35 élèves par classe avec double voire triple niveaux. Vous n’avez pas autant d’élèves dans vos classes. Quant à travailler comme des forcenés , je n’y crois pas etńen veux surtout pas. La place à la vie de famille et accès libre à la culture et activités hors scolaire sont beaucoup plus importantes que l’école. Nous ne sommes plus à l’époque de Montaigne, dont j’apprécie ses écrits, mais qui fût une époque où l’enfant n’était pas respecté. Pas de vie familiale , ni culturelle et enseignement religieux obligatoire. Vous savez très certainement que l’apprentissage de la langue est transversale, tout comme celui des mathématiques. Être assis derrière un bureau à faire des maths et du français n’est pas la seule solution. Vous ne parlez jamais des arts, ni du sport… Et c’est là bien le problème des français qui pensent que avoir une tête bien pleine s’est connaître l’orthographe la grammaires la conjugaison et les 4 opérations. Mon dieu que la France et réactionnaire et conservatrice. Si vous voulez revenir en arrière à l’époque de Montaigne les arts avaient toute leur place… . Alors je vous invite à mettre en place votre pédagogie qui me fait rêver mais irréalisable avec 35 élèves et 3 niveaux avec des budgets mairie pauvres .. Et je ne parle pas des recréations que vous voulez bannir et les vacances qui ne servent à rien. Pourquoi vouloir épuiser les élèves en leur bourrant le crâne et les empêcher d’avoir une vie à part celle de l’école !!! Je ne suis pas née pour être esclave de mon travail. Ma vie personnelle est bien plus riche et intéressante. Merci. JKG

    • Bonjour, Je vous remercie de votre commentaire. Je me permets de ne pas être totalement d’accord avec ce que vous m’écrivez. Je parle en effet beaucoup de l’art et c’est une matière essentielle dans notre établissement. Le professeur d’art est mon associé, c’est avec lui que j’ai créé l’école, il est maître artisan en métier d’art et meilleur ouvrier de France. Vous comprendrez donc l’importance que représente les matières d’art dans notre établissement. D’ailleurs l’art y est obligatoire pendant toute la scolarité. De plus vous n’avez pas bien lu notre blog car il y a un nombre très important d’articles sur l’art. En ce qui concerne le sport, il est également très enseigné à l’école et pour tous les âges. Je pousse également tous les élèves à avoir une activité sportive pour leur équilibre. En tant que mère, mes enfants ont toujours eu des activités sportives très régulièrement. Et lorsque j’étais jeune, j’étais moi-même professeur de tennis. Je pense que vous vous emportez un peu rapidement, si je peux me permettre.
      Je ne comprends pas non plus votre paragraphe sur les récréations et les vacances. En effet, je pense que les vacances sont trop longues… Les récréations font partie de la vie de l’enfant à l’école et il y apprend beaucoup.
      Je ne partage pas non plus votre avis sur le fait que la pédagogie Montessori est impossible dans une classe de 35 avec une mairie pauvre. En effet, je ne cesse de dispenser des formations à des institutrices ayant des classes de plus de 30 élèves et qui adaptent progressivement cette pédagogie pour leurs petits élèves. Evidemment cela nécessite de leur part, un important travail de préparation et de fabrication de matériel mais elles y arrivent et j’ai beaucoup d’admiration pour elles.
      Je pense aussi qu’il est nécessaire de faire mémoriser aux élèves et de développer leur goût d’apprendre et qu’il est très dommage que les programmes ne prévoient maintenant principalement que des études de documents, des observations, etc… Les jeunes ne savent plus se situer dans le temps, ils ne connaissent plus aucune date, placent Louis XIV après la 1ère guerre mondiale, etc…
      J’ai personnellement 5 enfants âgés de 20 à 27 ans et je peux vous dire que dans notre monde actuel, il est nécessaire d’être instruits et d’avoir la tête bien faite si l’on veut justement pouvoir avoir une jolie vie de famille avec un accès libre à la culture, aux voyages, à l’ouverture sur les autres et le monde dans lequel nous vivons. Malheureusement il est nécessaire d’avoir une bonne orthographe, une bonne grammaire, de connaître la numération, les 4 opérations et nous avons beaucoup de chance dans nos écoles Montessori d’avoir un matériel concret et ludique qui permet aux enfants d’apprendre tout cela dans la joie et la bonne humeur. Mais ce matériel, je l’ai réalisé petit à petit…
      Personnellement j’ai 30 élèves sur 5 niveaux dans ma classe avec 2 enfants autistes…
      Je ne suis pas esclave de mon travail car travailler est pour moi source de beaucoup de bonheur et de joies et j’espère que tous mes élèves auront cette chance. C’est, je pense, une des raisons pour lesquelles une de mes filles a choisi ce métier se rendant compte à quel point j’étais épanouie et heureuse et comme nous avons eu une belle vie de famille. Mais aucune porte ne leur a été fermée grâce au fait qu’ils ont bien appris… A bientôt. Sylvie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s