~ Notre fils est le plus heureux du monde.

Vous pourrez lire ci-dessous deux témoignages de la maman d’un tout jeune enfant scolarisé dans la classe de maternelle du Lycée International Montessori Athéna.

Premier mail reçu de la maman :

 » Ecoute, tout simplement, notre fils est le plus heureux du monde. Il est ravi d’aller à l’école, me parle de Zoé, de Dejan et de Sarah tout le temps. Il a appris et se sert très bien de la notion de derrière et de devant. « 

 » A Halloween, il était fier de ramener sa sorcière faite avec maman. Mais il est tellement content de ramener des dessins ou autre, il les montre dès que nous recevons du monde. » 

 » Notre entourage extérieur ne connaissant pas Montessori, comme mes beaux-parents ou des amis, sont sidérés de son changement, de son éveil et de sa gentillesse. «  

 » Avec mon mari, nous sommes plus que ravis. Encore merci d’être toi et d’avoir créé ce que tu as fait… vraiment. « 

Deuxième mail reçu de cette même maman :

 » Mon mail était plus que sincère et honnête. Tu le verrais sauter de joie le matin lorsqu’il arrive et qu’il découvre les enfants! « 

 » Peut-être que son âge n’est pas toujours évident à gérer pour les maîtresses ou aides (quoi que je crois maintenant que même les couches ou son jeune âge ne posent plus de problèmes), mais lui est comme un poisson dans l’eau, nous n’avons plus de cauchemars comme à l’époque de la crèche, alors qu’à contrario nous sommes soit disant dans la période dite « normale des cauchemars à presque 2 ans. «  

 » Nous avons vu mes beaux-parents ce weekend end avec qui nous avons longuement parlé de Montessori. Ils sont stupéfaits, le langage d’Arthur est différent, plus évolué, il parle de plus en plus (même si on a tendance à croire que les garçons sont en « retard » sur les filles en question de dialogue, le nôtre avec l’école ne cesse d’évoluer). « 

 » On en est même venu à se demander pourquoi l’Etat Français ne se rend pas compte des lacunes de leur système et pourquoi il ne tente pas d’adhérer à ce mode d’éducation. « 

 » Mon beau père a ouvert de grands yeux avec le principe du cercle, le temps d’écoute des autres, le fait de prendre la parole devant les autres… Il a trouvé cela extraordinaire, pour reprendre ses mots, et il dit que c’est l’école de la vie, le respect… Il comprend mieux notre passion pour Montessori. Il y adhère complètement. « 

 » Arthur nous épate chaque soir, en ayant découvert et prononçant de nouveaux mots. On l’a vu en quelques jours évoluer dans sa motricité, il ouvre et referme tout seul (et souhaite vraiment le faire seul) tout un tas de boites, les shampoings, ses compotes, certains de ses jeux… « 

 » Nous sommes allés à la ferme de Gally, un vrai poisson dans l’eau avec les animaux, la présence des poules à l’école aide. Certains enfants criaient, couraient partout pour les effrayer… Arthur, de par son expérience avec l’école, les montraient à ses grands-parents et expliquait plein de choses… «  

 » En faisant du jardinage ce weekend, il nous expliquait les feuilles tombées – on les ramassait ensemble, on a mis les mangeoires pour les oiseaux, il nous a expliqué qu’il fallait le faire car il faisait froid… Tout cela, son sens de l’observation, le respect des animaux, ses explications, sont liés à l’école… «  

 » Il va avoir 21 mois dans quelques jours mais on a l’impression qu’il a 2 ans passés. Il veut mettre son manteau tout seul, il n’est pas assisté, loin de là. «  

 » Le soir en se couchant, il nous énumère tous ses camarades d’école en nous demandant s’ils font dodo. Quand à chaque prénom on répond « oui » , alors il dit que lui aussi va faire dodo. « 

 » Pierre-Henry ne l’avait pas vu depuis longtemps. Il est sidéré de son changement et comment il peut être à l’aise. « 

(Pierre-Henry est le jeune frère de cette Maman qui a été scolarisé au Lycée International Montessori de la 6ème à la Terminale, a été reçu à son bac ES sans problème, puis admis dans la classe préparatoire littéraire d’un lycée très reconnu de Saint-Germain-en-Laye)

 » Nous avons appris par le cahier qu’ils avaient étudié une histoire sur la chenille et fait des parcours avec une rivière imaginaire. Sans que nous lui demandions quoique ce soit, il a passé son weekend à sauter pour enjamber les barres de seuil entre 2 chambres, les joints sur le carrelage du salon ou sur les dalles de la terrasse. Il parlait, je suis convaincue qu’il reproduisait l’histoire étudiée à l’école. «  

 » Nous ne nous sommes pas trop longtemps arrêtés sur la question avec mon époux, nous connaissions Montessori, mais lorsque nous avons vu combien notre enfant était triste, poussé vers le bas plutôt que vers le haut dans la crèche qu’avec des bébés, Montessori s’est clairement imposé dans notre choix, d’où notre prise de rendez-vous qui s’est transformée en moins d’une semaine avec la venue d’Arthur dans l’école. «  

 » Je suis sure que pour toi gérer l’école ne doit pas toujours être une chose évidente, mais il faut garder la force et l’espoir car il faut te dire que tous les soirs des enfants s’endorment paisiblement, sans cauchemars, ne cessent d’évoluer grâce à ton école et qu’ils partent à l’école en courant. Vraiment… « 

Je remercie beaucoup cette maman pour ce témoignage qui me touche beaucoup et qui confirme totalement tout ce que je pense de cette méthode. Elle est formidable pour les enfants dès le plus jeune âge. Tous les enfants devraient pouvoir bénéficier de ses bienfaits car c’est à cet âge où tout se forme qu’il est primordial de les faire vivre dans un environnement Montessorien. On en voit les effets immédiatement et sur le long terme. Les enfants qui ont été scolarisés depuis leur plus jeune âge dans notre école sont différents des autres. Ils ont tous des réussites exceptionnelles tout en gardant chacun leur personnalité, leur autonomie et en ayant confiance en eux.

Cette maman est très bien placée pour témoigner car elle est la grande sœur de trois enfants qui ont été scolarisés dans notre école pendant de longues années. Les trois ont des parcours très réussis et intéressants. Ce sont des êtres autonomes, capables de prendre de grandes responsabilités, sans parler de leurs réussite scolaire qui est indéniable.

Sylvie d’Esclaibes

Cet article, publié dans Ecole Athéna Montessori Internationale, Etude pédagogique, Formations Montessori, Lycée International Montessori, Maria Montessori, Maternelle, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s