~ Évaluer différemment les élèves : l’exemple danois

J’avais déjà écrit un article sur l’erreur de mettre des notes aux jeunes enfants. Voici un article sur le modèle éducatif Danois qui donne à réfléchir: http://eduveille.hypotheses.org/5334

Au Lycée International Montessori Athéna, nous ne mettons pas de notes aux élèves jusqu’à la fin du primaire et cela ne nous empêche pas de connaître précisément le niveau de chacun.

Etre heureux d'aller à l'école.

Etre heureux d’aller à l’école.

Au collège, nous mettons des notes afin de ne pas marginaliser les élèves qui en auront besoin pour leurs dossiers scolaires. Cependant, nous donnons toujours la chance à un élève de remonter sa note : il peut refaire son devoir à la maison, peut en faire la correction et ainsi regagner des points pour arriver à une note honorable. Le but poursuivi étant que l’élève comprenne et retienne les notions, qu’il ait envie de travailler et de toujours s’améliorer et non qu’il ait une bonne ou une mauvaise note.

Leur donner envie d'écrire.

Leur donner envie d’écrire.

Pour des « expressions écrites », tout au long du collège, nous ne mettons jamais de notes en-dessous de 5. Si le devoir ne convient pas, il est écrit « non noté ». Quelle humiliation d’écrire un texte et de se retrouver avec un « 3 » ou « 2 » ! Où est l’intérêt pour l’élève ? Cela ne peut que le décourager à écrire quoi que ce soit.

Zéro = humiliation !

Zéro = humiliation !

Lors d’un de mes récents rendez-vous, un papa me raconte que son fils de 7 ans est revenu de l’école avec un « zér0 » à un devoir doublé de la mention « faible », tout cela écrit en rouge. Le papa m’a dit : premièrement l’instituteur s’est trompé, zéro n’est pas faible mais « nul » et deuxièmement, que ressent un jeune enfant lorsqu’il reçoit un tel verdict sur son travail ? Comment ne pas perdre totalement confiance en soi, en ses capacités, etc… à un âge où l’enfant se construit ! Pour moi, ceci est criminel et devrait être totalement interdit.

E.ncourager - féliciter

Encourager – féliciter

Nous, les professionnels de l’éducation, ne devrions être que encouragements, compliments, pour transmettre  au jeune enfant l’envie d’apprendre, le bonheur d’aller à l’école et lui permettre de gagner la confiance en lui-même et en ses capacités.

Donner l'envie d'apprendre.

Donner l’envie d’apprendre.

L’article cité ci-dessus nous montre bien que ces notes n’ont en aucun cas un effet bénéfique au niveau national sur le niveau de nos élèves. Donc les têtes pensantes de notre pays devraient bien réfléchir à notre système éducatif qui pêche dans tant de domaines.

Sylvie d’Esclaibes

Publicités
Cet article, publié dans Apprenez vous-même à votre enfant - exercices, Collège, Dyslexie, dyspraxie, enfants différents, Ecole Athéna Montessori Internationale, Enfants précoces - Phobie scolaire - Inadaptés au système traditionnel, Etude pédagogique, Formations Montessori, Lycée International Montessori, Maria Montessori, Maternelle, Participez au débat..., Primaire, Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s