La grammaire ça s’apprend tout petit : le déterminant, l’adverbe, la préposition…

La grammaire ça s’apprend tout petit (suite)

Maintenant que votre enfant connaît le verbe, le nom et l’adjectif, vous allez pouvoir lui présenter : le déterminant, l’adverbe et la préposition. Tout cela bien sûr avec des jeux, du concret, des couleurs et des symboles.

Vous remarquerez que dans toutes ces leçons nous respectons les grands principes de la philosophie de Maria Montessori à savoir :

  •   faire ressentir les choses sensoriellement à l’enfant,
  •   commencer par le concret et aller doucement vers l’abstrait,
  •   inventer plusieurs moyens différents pour l’apprentissage d’un concept,
  •   ne jamais mettre l’enfant en difficulté,
  •   rendre l’enfant acteur de ses apprentissages,
  •   toujours stimuler la créativité de l’enfant,
  •   prévoir l’autocorrection

Le déterminant.

 Le déterminant :

Pour le déterminant, vous expliquez juste à votre enfant que c’est un petit mot que l’on met devant le nom pour nous indiquer si c’est «un», «une» et que ce mot est indispensable.

Par exemple, dit-on lorsque l’on parle, «cochon», «voiture», «fille», etc ?… non, on dit «un cochon», «la voiture», «cette fille», etc…  et bien ce petit mot s’appelle le déterminant et est représenté par un petit triangle bleu clair.

Vous réalisez donc des petits cartons sur fond bleu clair sur lesquels vous écrivez des déterminants, par exemple : le, la, sa, cet, un, une, les, etc…  et vous les lui faites associer à des noms sur fond noir.

Ensuite vous écrivez, par exemple : «le gentil chien» et vous lui demandez de tracer le petit triangle bleu clair sous le déterminant.

Déterminant et nom.

Vous constituez ensuite une boîte avec un nombre équivalent de déterminants et de noms et vous lui faites faire le tri entre les deux.

Vous faites la même chose avec des déterminants et des adjectifs.

Déterminant, nom, adjectif.

N’oubliez pas de mettre, dans chaque boîte de tri,  le petit triangle bleu clair et le grand triangle noir pour la boîte déterminant/nom et le petit triangle bleu clair et le triangle bleu plus foncé pour la boîte déterminant/adjectif.

Vous donnez ensuite à votre enfant trois ou quatre petits carrés bleu clair et vous lui demandez de vous écrire un déterminant sur chacun d’eux.

Trouver les mots.

Vous lui demandez ensuite de vous écrire des phrases et vous lui demandez de tracer le symbole du déterminant sous chacun.

Le cheval noir galope.

Vous prenez ensuite une boîte de grammaire constituée du nom (case noire), de l’adjectif (case bleu foncé), du verbe (case rouge) et du déterminant (case bleu clair).

Vous écrivez une phrase et parallèlement vous écrivez les mots découpés de cette même phrase afin qu’il les trie dans les bonnes cases. Vous faites le même exercice avec plusieurs phrases.

Boîte de grammaire.

Bien sûr au début vous écrivez des phrases dans lesquelles l’analyse de la nature des mots est évidente et facile. Puis vous compliquez petit à petit sans jamais mettre l’enfant dans l’erreur.

Vous pouvez réaliser une autocorrection en traçant au dos de chaque mot le symbole correspondant, ainsi l’enfant peut se corriger tout seul.

Vous remarquerez que tous les symboles qui sont associés à un nom ont la forme d’un triangle, comme tout ce qui peut faire partie du groupe nominal (adjectif, déterminant et, comme nous le verrons plus tard, le pronom).

Le symbole de l’adverbe.

L’adverbe 

Pour l’adverbe, vous pouvez faire un jeu très simple : vous demandez à l’enfant d’exécuter des actions mais en y ajoutant un adverbe, par exemple : «parle doucement», «chante fort», «marche lentement».

Vous dites à l’enfant que ce qui nous dit comment exécuter l’action s’appelle l’adverbe. Donc «doucement» est un adverbe, «fort» est un adverbe, «lentement» est un adverbe.

Des adverbes.

Vous lui demandez ensuite d’essayer de vous trouver des adverbes (à l’oral).

Vous prenez ensuite des cartons orange et vous y écrivez des adverbes.

Puis vous lui donnez trois petits cartons orange et il doit vous écrire dessus trois adverbes.

Puis vous placez ces cartons orange à côté des cartons rouges des verbes.

Vous pouvez très bien faire ces jeux avec la ferme et ses animaux. Par exemple : «miaule doucement», «galope vite», «aboie fort», etc…

Vous expliquez que l’adverbe sera symbolisé par un petit rond orange.

Verbes et adverbes.

Dans un deuxième temps, vous préparez une boîte de tri avec autant de verbes que d’adverbes. A l’intérieur de la boîte, vous placez un rond orange et rond rouge. Et sous chaque symbole, verticalement, l’enfant doit placer les adverbes et les noms.

Ensuite vous écrivez des phrases et vous demandez à l’enfant de placer les symboles des adverbes. 

Vous lui demandez de créer des phrases avec des adverbes et de placer les symboles qu’il connaît.

Ensuite vous tracez vous-même des symboles les uns à côté des autres et l’enfant doit trouver les mots correspondants et ainsi constituer une phrase.

Vous prenez ensuite une boîte de grammaire avec les cases correspondantes à la nature des mots que l’enfant connaît déjà, c’est-à-dire :

Déterminant nom verbe adverbe.

  • Une case rouge pour le verbe
  • Une case noire pour le nom
    • Une case bleu foncé pour l’adjectif
    • Une case bleu clair pour le déterminant
    • Une case orange pour l’adverbe.
    Déterminant adjectif nom verbe adverbe.
Trouver les mots correspondants aux symboles.

Vous écrivez ensuite une phrase avec des mots correspondant à ces natures (et pas d’autres).

Vous écrivez cette phrase en deux exemplaires. Un exemplaire qui restera ainsi et un autre avec les mots découpés que l’enfant triera de manière à placer chaque mot dans chaque case.

Les boîtes de grammaire Montessori

Exemple : le joli cheval noir galope vite.

L’enfant a un exemplaire de cette phrase qu’il laisse devant lui. Il prend l’autre exemplaire et découpe chaque mot : «le» dans la case bleu clair du déterminant, «joli» et «noir» dans la case bleu foncé de l’adjectif, «cheval» dans la case noire du nom, et «vite» dans la case orange de l’adverbe.

Symboles du verbe et de l’adverbe.

Et vous faites ainsi avec plusieurs phrases.

Maintenant votre enfant connaît l’adverbe. 

Vous remarquerez que tous les symboles qui sont associés aux verbes sont représentés par des cercles. 

Symbole de la préposition.

La préposition

Pour la préposition, deux jeux sont possibles :

Le chien DEVANT la niche.

 Pour le premier jeu,  vous prenez une boîte et un petit personnage type playmobil ou lego ou animal, etc… Vous mettez ce personnage dans la boîte et vous dites il est dans la boîte, puis mettez-le sur le côté et vous dites il est à côté de la boîte, puis vous le mettez sous la boîte et vous dites il est sous la boîte, puis à gauche, à droite, etc…

Le chien est DANS la niche.

Vous pouvez faire ce jeu avec la ferme, le chien dans la niche, à côté de la niche, sur la niche, etc…

Et vous dites à votre enfant que tous les mots qui nous permettent de dire où est l’objet, s’appellent les prépositions : «dans» est une préposition, «à côté» en est une, «sous», «à gauche»,  «à droite», etc…  sont des prépositions.

Les enfants SOUS la table.

–      L’autre jeu consiste à choisir un enfant et vous lui dites de se mettre sous la table, puis sur la table, puis à gauche de la table, puis à droite de la table, etc…  et même chose qu’au-dessus vous lui dites que tous ces mots : sous, sur, à gauche, à droite, etc… s’appellent des prépositions.

Vous lui demandez ensuite de vous citer quelques prépositions.

Elles sont symbolisées par un arc de cercle vert posé horizontalement sous la préposition.

Vous écrivez des prépositions sur des petits cartons verts et vous formez des phrases avec les autres petits cartons de couleurs différentes. Par exemple :

« Le chien est dans sa niche. »

Des prépositions.

Vous lui donnez trois petits cartons verts sur lesquels il doit écrire trois prépositions.

Vous constituez ensuite une boîte de tris avec des prépositions et des adjectifs ou des noms, etc… Dans la boîte vous placez toujours les symboles correspondants afin que l’enfant pose verticalement les mots en dessous de leur symbole.

Ensuite vous lui écrivez des phrases et vous lui demandez d’y tracer les symboles.

Puis vous leur demandez encore une fois d’inventer des phrases avec des prépositions et vous leur faites tracer tous les symboles qu’ils connaissent.

Symbole concret de la préposition.

Ensuite vous tracez des symboles sur une feuille et l’enfant doit trouver les mots en fonction des symboles. Ces mots doivent bien sûr constituer une phrase. Les enfants aiment souvent découvrir des phrases qui ont un sens amusant.

Vous prenez ensuite une boîte de grammaire dans lequel l’enfant devra trier tous les mots en fonction des natures qu’il connaît déjà en y ajoutant bien sûr la préposition.

Boîte de grammaire avec la préposition.

Faites le beaucoup travailler ainsi pour qu’il ressente bien les choses et les intègre de manière durable.

Maintenant votre enfant connaît le nom, le verbe, l’adjectif, le déterminant, l’adverbe et la préposition. 

La prochaine leçon portera sur le pronom, la conjonction et l’interjection.

Sylvie d’Esclaibes

Cet article, publié dans Apprenez vous-même à votre enfant - exercices, Ecole Athéna Montessori Internationale, Etude pédagogique, Maria Montessori, Maternelle, Primaire, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour La grammaire ça s’apprend tout petit : le déterminant, l’adverbe, la préposition…

  1. Fréjaville Arielle dit :

    Merci avec un grand M !

  2. claire-lise dit :

    Merci, j’ai fais les transformations nécessaire

  3. samluiz dit :

    Bonjour,
    Je suis perdue dans les couleurs de boites…
    Mes étiquettes sont de la même couleur que les symboles en bois (bleu clair pour le déterminant, bleu foncé pour l’adjectif…), mais je rencontre un problème : les boites que je suis en train de fabriquer doivent-elles être d’une autre couleur comme on me l’a conseillé ? A savoir beige pour le déterminant, noisette pour l’adjectif…
    Je ne comprends pas l’utilité de ce changement de couleur.

    • Bonjour, Les boîtes doivent être de la même couleur que les symboles, à savoir bleu clair pour le déterminant, bleu foncé pour l’adjectif, etc… Beige pour le déterminant ce sont des couleurs que certaines formations donnaient mais maintenant c’est bleu clair et il est bien plus cohérent de faire tout de la même couleur. A bientôt.

      • claire-lise dit :

        C’est étrange, sur tous les sites que je vois, il les vende avec les couleurs beige pour le déterminant et l’adjectif noisettes. Il est difficile de trouver les boites cohérentes

      • Dans les formations anglosaxonnes souvent le déterminant est beige alors que dans les formations françaises il est bleu clair. Mais l’adjectif est en général bleu foncé.

  4. Léa dit :

    Etant en deuxième année de MASTER en Lettre Moderne, vos conseils m’ont beaucoup aidé !
    Merci

  5. merci pour votre soutenance ^_^

  6. Ping : Troubles Neurovisuels » Nature et fonction des mots

  7. desbrée dit :

    Merci beaucoup pour ce partage très complet qui va beaucoup m’aider dans ma pratique professionnelle.
    Par contre, il me semblait que pour les boîtes de grammaire, les enfants devaient chercher dans les casiers les étiquettes nécessaires afin de reconstituer une phrase donnée, est-ce une variante que vous utilisez ou bien pas du tout, merci d’avance pour votre réponse,
    Marie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s