~ Etre en groupe rend bête…

Rejoindre un groupe de réflexion pourrait bien être la dernière chose à faire pour manifester son intelligence. Selon une étude récemment publiée (philosophical Transactions of the Royal Society – B), il paraît que le simple fait de se retrouver en société, que cela soit dans un jury, dans une réunion de cadres ou encore dans un club de discussion conduirait à la diminution de  l’expression du QI de certaines personnes. Davantage les femmes que les hommes…

Le docteur Read Montague aurait décelé ce coup de mou intellectuel en utilisant un scanner (IRM fonctionnel) pour observer le cerveau de volontaires testés pour leur QI, seuls ou en groupe. Il en conclut que les signaux sociaux même très subtils peuvent agir sur le fonctionnement cognitif des individus. Et de se demander si l’esprit de compétition souvent utilisé dans le cadre scolaire ou professionnel ne laisse pas sur le bord du chemin de belles intelligences. Quant à savoir pourquoi les femmes sont plus sensibles à l’effet du groupe, il n’y a pas encore de réponse.

F.L.

« Le Point » n° 2054 du 26 janvier 2012.

Publicités
Cet article, publié dans Ecole Athéna Montessori Internationale, Etude pédagogique, Maria Montessori, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour ~ Etre en groupe rend bête…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s