~ Une école pleine de vie…

Le 30 août 2011 – Reçu par SMS

« Bonjour Sylvie c’est Charles Morizot,

Je voulais t’envoyer un message plus tôt mais étant à l’étranger, c’était compliqué.

Charles le Dj

Je tenais à te remercier aux noms des deux frères pour tout ce que tu as fait pour nous. Je tenais aussi à t’apporter un message de soutien pour ces moments difficiles que tu traverses toi et ta famille. Vive l’Enfance était à ton image, une école pleine de vie où chacun s’épanouissait à son rythme. Certes je finis l’année scolaire sur un échec aux examens mais je ressors plus fort de mon expérience au sein de ton école qui m’a redonné goût à l’école, et c’est ce qui est le plus important. Une page se tourne en quittant l’école Vive l’Enfance, ton école, celle qui nous a apporté à tous un nouvel espoir dans notre réussite scolaire ! Merci pour tout ce que tu as fait pour l’école et pour tes élèves, merci de ton implication !  Je t’embrasse. »

Charles est arrivé à l’école après un parcours un peu chaotique dans différentes écoles de l’ouest parisien. Pendant son année de première, il a souvent souhaité stopper sa scolarité (il manquait beaucoup les cours et ne voulait plus revenir) mais j’ai toujours essayé de le comprendre, de ne surtout pas le punir pour son absentéisme et de le convaincre de continuer car c’est un garçon extrêmement intelligent, juste pas fait pour le système scolaire.

Un avenir radieux

Je suis certaine, et je le lui ai répété maintes et maintes fois, qu’une fois qu’il aurait franchi l’épreuve du baccalauréat, il réussirait très bien sa vie. C’est uniquement le côté très « scolaire » des épreuves du baccalauréat qui est difficile pour lui. Charles est un garçon original, très cultivé, bourré de talents, capable d’organiser des soirées importantes en tant que Dj, preuve qu’il a de grandes capacités qu’il ne peut pas exploiter dans les classes de lycée mais qui lui permettront d’être très performant dans sa vie professionnelle. J’ai toujours tenté de mettre en valeur toutes ses qualités afin qu’il continue toujours à croire en lui et qu’il ne baisse pas les bras. Je suis donc heureuse de voir que, malgré l’échec au bac, il est prêt à continuer. J’ai réussi ainsi ma mission auprès de lui : qu’il croie à nouveau en sa réussite et qu’il se batte jusqu’au bout.

Cet article a été publié dans Un mot des anciens élèves. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s